Lorsque l’Union européenne a été créée en 1957, les États membres ont axé leurs efforts sur la mise en place d’un «marché commun» pour les échanges commerciaux. Toutefois, il est devenu évident, avec le temps, qu'une coopération économique et monétaire plus étroite était nécessaire pour permettre au marché intérieur de continuer à se développer et à prospérer, et pour que l’ensemble de l'économie européenne devienne plus performante et génère davantage d'emplois et de richesse pour les Européens. En 1991, les États membres ont approuvé le traité sur l’Union européenne (traité de Maastricht), décidant ainsi que l’Europe serait dotée d’une monnaie forte et stable pour le 21e siècle.

Les avantages de l’euro sont très variés et se font sentir à différents niveaux, depuis les particuliers et les entreprises jusqu'aux économies entières. Ils englobent:

  • un plus grand choix et des prix stables pour les consommateurs et les citoyens;
  • une plus grande sécurité et davantage de débouchés pour les entreprises et les marchés;
  • une stabilité économique et une croissance plus fortes;
  • des marchés financiers mieux intégrés;
  • une présence renforcée de l'UE dans l’économie mondiale;
  • un signe tangible de l’identité européenne.

Nombre de ces avantages sont liés entre eux. Par exemple, la stabilité économique est positive pour l’économie des États membres, car elle permet aux gouvernements de planifier l’avenir, mais elle profite également aux entreprises, car elle réduit l’incertitude et incite les entreprises à investir, ce qui, à son tour, se répercute sur les citoyens, qui disposent d'emplois plus nombreux et de meilleure qualité.

D'où proviennent ces avantages de l’euro?

La monnaie unique apporte de nouveaux atouts et de nouvelles possibilités du fait de l'intégration et de l'échelle de l'économie de la zone euro, ce qui rend le marché unique plus efficace.

Avant l’euro, la nécessité de procéder à des échanges de devises entraînait des surcoûts, des risques et un manque de transparence dans les transactions transfrontières. Grâce à la monnaie unique, les activités commerciales dans la zone euro sont plus rentables et moins risquées.

Par ailleurs, le fait de pouvoir comparer facilement les prix encourage tous les types d'échanges et d'investissements transfrontières, depuis les consommateurs individuels recherchant les produits les moins chers, aux entreprises achetant des services au prix le plus avantageux et aux grands investisseurs institutionnels, qui peuvent investir plus efficacement dans la zone euro sans subir le risque de fluctuation des taux de change. Il existe désormais au sein de la zone euro un grand marché intégré qui utilise la même devise.

Des avantages dans le monde entier

La diffusion de la monnaie unique et la taille de la zone euro ouvrent également de nouvelles perspectives dans l’économie mondiale. La monnaie unique rend la zone euro attrayante pour les entreprises des pays tiers et stimule ainsi le commerce et l’investissement. Par ailleurs, une gestion économique prudente fait de l’euro une monnaie de réserve intéressante pour les pays tiers et confère à la zone euro un plus grand poids sur la scène économique mondiale.

La dimension et la gestion attentive de la zone euro apportent également une stabilité économique et la rendent plus résistante aux chocs économiques extérieurs, c’est-à-dire aux changements soudains susceptibles de survenir en dehors de la zone et de perturber les économies nationales, comme l’augmentation du prix du pétrole ou des turbulences sur les marchés monétaires. La taille et la force de la zone euro la rendent mieux à même d’absorber ces chocs extérieurs sans subir de pertes d’emplois ou un ralentissement de la croissance.

Tirer parti des avantages

L'euro seul n'apporte pas la stabilité économique et la croissance. Celles-ci sont atteintes en premier lieu par la bonne gestion de l’économie de la zone euro dans le cadre des règles du traité et du pacte de stabilité et de croissance (PSC), qui constitue un élément central de l’Union économique et monétaire (UEM). En deuxième lieu, en tant que principal instrument servant à renforcer les avantages du marché unique, de la politique commerciale et de la coopération politique, l’euro fait partie intégrante des structures économiques, sociales et politiques de l’Union européenne d’aujourd’hui.