Portail de l'UE sur l'immigration
Informations pratiques concernant la migration vers l'Union européenne

Carte bleue

Carte bleue

Rencontrer des titulaires de la carte bleue
De:
Vietnam
Travaille en:
Allemagne
De:
USA
Travaille en:
Belgique
De:
Russia
Travaille en:
France
De:
Mexico
Travaille en:
Allemagne
Choose a country and migration profile

Choose a country and migration profile

EUIP Bluecard Form Holder
Comparer
Title Frais Période de validité Seuil de salaire Cartes Bleues délivrées
Chypre 50 EUR 12 mois 23 964 EUR 0
Estonie 120 EUR 27 mois 18 096 EUR 15
République Tchèque 92 EUR 24 mois 11 408 EUR 104
Allemagne 110 EUR 48 mois 49 600 EUR 12108
Lettonie 100 EUR 60 mois 13 776 EUR 32
Espagne 418 EUR 12 mois 33 908 EUR 39
Suède 218 EUR 24 mois 61 600 EUR 0
Luxembourg 80 EUR 24 mois 71 946 EUR 262
France 260 EUR 36 mois 53 331 EUR 597
Lituanie 116 EUR 12 mois 23 160 EUR 92
Hongrie 60 EUR 48 mois 13 716 EUR 5
Roumanie 179 EUR 24 mois 25 828 EUR 190
Slovénie 102 EUR 24 mois 28 006 EUR 8
Malte 255 EUR 12 mois 16 036 EUR 2
Italie 274 EUR 24 mois 24 789 EUR 165
Portugal 103 EUR 12 mois 23 711 EUR 3
Pologne 111 EUR 24 mois 15 446 EUR 46
Finlande 500 EUR 24 mois 54 288 EUR 3
Pays-Bas 881 EUR 48 mois 64 385 EUR 0
Croatie 137 EUR N/A mois 19 338 EUR 7
Bulgarie 545 EUR 12 mois 8 168 EUR 21
Belgique 215 EUR 13 mois 51 494 EUR 19
Autriche 120 EUR 24 mois 58 434 EUR 128
Grèce 300 EUR 24 mois 30 675 EUR 0
Slovaquie 170 EUR 36 mois 15 102 EUR 6
Huong
De:
Vietnam
Travaille en:
Allemagne
Ce que j’apprécie le plus en Allemagne ce sont les perspectives de carrière et l’éthique de travail.

J’ai déménagé des États-Unis vers l’Europe pour poursuivre ma carrière à l’échelle internationale. Mon choix s’est porté sur l’Allemagne en raison de son économie forte et de l’éthique de travail qui y règne. J’apprécie aussi le style de communication, direct, et la sincérité prégnante dans la culture allemande. Je travaille actuellement en tant que stagiaire en gestion au sein d’une entreprise pharmaceutique, dans le cadre d’un programme international de trois ans. Cela me donne l’occasion de découvrir différents aspects du marketing stratégique et d’élargir mon réseau, non seulement en Allemagne mais dans le monde entier. J’ai voyagé à travers toute l’Europe.

Mon objectif est de poursuivre ma carrière en Europe sur le long terme. J’espère aussi pouvoir faire venir mon frère en Allemagne dans un avenir proche, parce que je pense qu’il aurait lui aussi de meilleures opportunités professionnelles ici. J’ai appris l’existence de la carte bleue européenne grâce à mon réseau professionnel. L’équipe des ressources humaines de mon actuel employeur m’a fourni plein d’informations et de conseils précieux. J’ai, en outre, aussi mené mes propres recherches concernant la carte bleue européenne, au travers desquelles je me suis rendue compte que ce pourrait être une expérience très bénéfique dans mon cas. L’obtention de ma carte bleue européenne a été difficile, parce que je suis arrivée en Allemagne pendant la période de Noël et que la plupart des experts en ressources humaines, familiers avec la carte bleue européenne, étaient injoignables. J’ai donc dû lancer la procédure locale par mes propres moyens, avec mes maigres connaissances en langue allemande, mais j’ai eu la chance de bénéficier du soutien des autorités allemandes qui m’ont aidée autant qu’elles le pouvaient. Ça m’a encouragé à partager mon expérience au travers d’un blog, afin d’aider les personnes qui se trouveraient dans la même situation que moi. Je recommande vivement la carte bleue européenne à toute personne désireuse de venir s’installer dans l’UE.

* L’Allemagne octroie aux détenteurs de la carte bleue européenne, le statut de résident permanent après 33 mois, ou même 21 mois dès lors que la personne dispose de compétences suffisantes en allemand (niveau B1).

Jason
De:
USA
Travaille en:
Belgique
Ce qui me plaît le plus en Belgique, c’est le fait que ce pays soit situé en plein coeur de l’Europe… J’aime aussi beaucoup la cuisine belge et les bières belges.

Je suis arrivé des États-Unis en Belgique pour poursuivre ma carrière dans l’industrie pharmaceutique et la nourrir d’une expérience internationale. J’apprends beaucoup dans le cadre de mon nouvel emploi et, puisque mon poste dans l’entreprise est nouveau, j’ai la liberté de définir moi-même mon rôle et d’étayer mes responsabilités.

Lancer sa carrière en Belgique est simple, je trouve, étant donné l’accueil chaleureux des Belges et le fait qu’il est tout à fait possible de gérer son travail sans parler couramment le néerlandais ou le français. Ce qui me plaît le plus en Belgique, c’est le fait que ce pays soit situé en plein cœur de l’Europe. J’aime aussi beaucoup la cuisine belge et les bières belges. J’ai un faible pour les condiments et sauces, et dans les supermarchés belges, on trouve des étagères entières remplies de condiments et sauces en tous genres.

Je compte bien rester en Belgique, du moins à court terme, pour poursuivre ma carrière chez mon actuel employeur. Ma carrière est essentielle pour moi : je suis prêt à aller là où le travail me mène.

L’obtention de la carte bleue européenne a été très rapide. Cela m’a pris deux ou trois mois. Mon employeur m’a aidé pour les démarches, je n’avais qu’à leur fournir les documents requis. Mon expérience avec les autorités belges pour l’immigration a été très positive. Je compte bien renouveler ma carte bleue européenne, ne serait-ce qu’à court terme, et ensuite, peut-être que je demanderai le statut de résident permanent.

Tatyana
De:
Russia
Travaille en:
France
Je pense que la carte bleue européenne est une bonne solution pour les personnes souhaitant travailler et vivre en Europe. Et il ne faut pas oublier qu’elle permet aussi de voyager à travers toute l’Union !

Avant de déménager à Paris, je travaillais pour une agence de publicité bien connue à Moscou. Puis j’ai reçu une offre d’emploi à Paris, l’occasion parfaite d’engranger de nouvelles expériences, de travailler dans un environnement international et d’élargir mes compétences professionnelles.

Ça me plaît de vivre dans une ville multiculturelle comme Paris, avec sa délicieuse cuisine, sa météo agréable et sa beauté sans borne. Comme j’adore voyager, j’apprécie aussi à quel point tout est bien relié en France. Je ne vis et travaille à Paris que depuis cinq mois mais, à ce stade, j’envisage déjà de rester en France et de poursuivre ma carrière chez mon actuel employeur. Ce serait aussi plus simple pour ma fille. Même si la Russie lui manque de temps en temps, elle aime la France. Elle fréquente une école française et parle déjà couramment la langue. Je suis très fière d’elle.

Je pense que la carte bleue européenne est une bonne solution pour les personnes souhaitant travailler et vivre en Europe. J’ai eu la chance de bénéficier du soutien inestimable du département juridique de mon entreprise, ce qui m’a grandement aidé pour la soumission de l’ensemble des documents requis. La procédure de demande est relativement courte – dans mon cas, ça n’a pris que trois mois – et j’ai pu obtenir un permis de séjour d’une durée de trois ans. Et il ne faut pas oublier que la carte bleue européenne permet aussi de voyager à travers toute l’Union européenne!

Montserrat
De:
Mexico
Travaille en:
Allemagne
Je recommande la carte bleue européenne à tous mes amis, en leur parlant de ma propre expérience.

Avant d’arriver en Europe, je travaillais comme ingénieur au Mexique. J’ai toujours rêvé de vivre à l’étranger parce que j’adore découvrir de nouvelles cultures et apprendre de nouvelles langues. J’ai donc postulé pour un emploi en Allemagne et l’on m’a sélectionnée, aux côtés de cinq autres stagiaires, parmi un total de 500 candidatures. Ça devait être le destin !

Aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir travailler comme ingénieur en Allemagne. Ce qui me plaît en Allemagne, c’est que tout va plus vite. J’aime le fait que, quand vous travaillez dans le secteur automobile, vous vous retrouvez à travailler sur des concepts d’avenir. J’aime aussi la conception allemande de l’équilibre vie professionnelle/vie privée ; la vie en Allemagne ne se résume pas au travail. J’aime aussi beaucoup le climat et les saisons marquées. À Cancun, où j’ai grandi, il fait toujours chaud, tout au long de l’année !

J’envisage d’introduire une demande de résidence permanente parce que j’aimerais rester en Allemagne, compte tenu de la qualité de vie ici. J’ai aussi choisi la carte bleue européenne en raison de la facilité de transition qu’elle offre vers un statut de résident permanent. En outre, ça facilite aussi le processus pour l’obtention d’un permis de travail et de résidence pour mon mari. Il aime l’Allemagne encore plus que moi.

C’est l’équipe des ressources humaines de mon employeur qui m’a renseignée sur la carte bleue européenne et m’a aidée à l’obtenir. Décrocher un emploi avant d’introduire une demande de carte bleue européenne est probablement l’étape la plus difficile du processus. À chaque occasion qui se présente, je recommande la carte bleue européenne à tous mes amis.