Vaccination

Vue d’ensemble

La vaccination est le premier instrument de prévention primaire. C’est aussi l’une des mesures de santé publique les plus efficaces du point de vue des coûts. L’immunisation par la vaccination est notre meilleure défense contre les maladies contagieuses graves, évitables, et parfois mortelles. Grâce à la généralisation de la vaccination, la variole a été éradiquée, la poliomyélite a disparu en Europe et de nombreuses autres maladies ont été quasiment éliminées.

Enjeux actuels

Aujourd’hui, plus de 100 millions d’enfants sont vaccinés chaque année contre des maladies telles que la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la tuberculose, la polio, la rougeole et l'hépatite B. La vaccination permet d'éviter environ 2,5 millions de décès chaque année dans le monde et de diminuer les coûts de traitement de certaines maladies, notamment des thérapies antimicrobiennes (prescrites pour traiter des infections virales).

Malgré ces formidables résultats, plusieurs pays de l’UE et pays voisins sont actuellement confrontés à des épidémies sans précédent de maladies évitables par la vaccination, en raison d'une couverture vaccinale insuffisante. Les inégalités d’accès aux vaccins et la perte de confiance dans la vaccination sont une préoccupation et un défi majeur pour les experts en santé publique.

Action au niveau de l’UE

Les politiques de vaccination relèvent de la compétence des autorités nationales. Toutefois, la Commission européenne aide les pays de l’UE à coordonner leurs stratégies et leurs programmes.

La Commission a proposé en avril 2018 une recommandation du Conseil visant à renforcer la coopération de l’UE en matière de maladies à prévention vaccinale. Cette initiative vise à lutter contre la réticence à la vaccination, à améliorer la coordination en matière d’approvisionnement de vaccins, à soutenir la recherche et l’innovation, et à renforcer la coopération de l’UE en matière de maladies à prévention vaccinale.

Les pays de l’UE sont encouragés à élaborer et mettre en œuvre des plans nationaux de vaccination comprenant des initiatives pour améliorer la couverture vaccinale, et à instaurer des vérifications régulières du statut vaccinal.

La Commission aide également les pays de l’UE à maintenir ou augmenter leurs taux de vaccination:

Action commune dans le domaine de la vaccination

La Commission européenne renforce son soutien aux mesures entreprises au niveau national pour accroître la couverture vaccinale, notamment au moyen d’une action commune en faveur de la vaccination, cofinancée par le programme Santé (3,55 millions d’euros).

Lancée en 2018, cette action commune vise à lutter contre la réticence à la vaccination et à accroître la couverture vaccinale dans l’UE. Elle est coordonnée par l’INSERM (France) et compte 23 pays partenaires (dont 20 pays de l’UE).

L’action commune cherchera également à renforcer la coopération entre les groupes consultatifs nationaux chargés de la vaccination, en vue d’accroître la transparence et la confiance dans la prise de décision à l’égard de l’introduction de nouveaux vaccins.

Autres informations