Vaccination

Grippe

La vaccination joue un rôle vital dans la protection des personnes contre la grippe. Dans l’Union européenne, on estime que la vaccination contre la grippe saisonnière permet à elle seule de prévenir jusqu’à 37 000 décès par an.

La vaccination contre la grippe est vivement recommandée pour les groupes à risque. Il s’agit notamment des personnes âgées, des femmes enceintes, des enfants et des adultes dont le système immunitaire est affaibli ou souffrant de maladies chroniques, qui courent le plus de risques de développer une forme grave de la maladie.

Vaccins contre la grippe saisonnière

Les virus de la grippe saisonnière évoluant chaque année, les vaccins doivent être ré-administrés tous les ans pour être efficaces. En 2014, la Commission européenne a publié un document de travail qui fait le point sur la mise en œuvre de la recommandation du Conseil concernant la vaccination contre la grippe saisonnière, et dans lequel elle invite les pays de l’UE à s’engager à vacciner chaque année 75 % des personnes appartenant à des groupes à risque.

Afin de garantir l’accès à des vaccins sûrs et efficaces, la Commission coopère avec:

Vaccins contre la grippe pandémique

Lors d'une pandémie, la Commission aide les pays de l’UE à coordonner leur action, et notamment leurs mesures en matière de vaccination. Ainsi, en 2009, elle a contribué à l’élaboration de stratégies nationales de vaccination contre la grippe pandémique H1N1 («grippe porcine»).

Le 29 mars 2019, 15 États membres et la Commission européenne ont signé des contrats-cadres avec la société pharmaceutique Seqirus pour la production et la fourniture de vaccins contre la grippe pandémique, dans le cadre de l’accord de passation conjointe de marché en vue de l’achat de contre-mesures médicales. Ces contrats garantissent principalement l’accès des citoyens de l’UE aux vaccins contre la grippe pandémique dans ces États membres, qui représentent environ la moitié de la population de l’UE, en cas de pandémie de grippe.

Informations supplémentaires

Un vaccin ne pouvant être mis au point que si le virus a été identifié (ce qui peut prendre plusieurs mois), la Commission, en collaboration avec l’Agence européenne des médicaments (EMA), a pris des mesures pour accélérer la procédure d’autorisation de mise sur le marché en cas de pandémie.

La Commission coopère également avec l’EMA, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et d’autres parties prenantes afin de créer un système efficace de surveillance des effets indésirables lorsqu’un vaccin est utilisé.