Préparation et capacité de réaction

Vue d’ensemble

La surveillance, l’alerte précoce et les mesures de lutte contre les menaces transfrontières graves pour la santé sont des éléments essentiels pour garantir un niveau élevé de protection de la santé dans l’Union européenne. L’action de l’Union dans ce domaine vise essentiellement à soutenir et compléter les actions menées par les États membres.

Les maladies transmissibles, les agents biologiques ou chimiques et les facteurs environnementaux sont tous susceptibles d’entraîner de graves menaces transfrontières. La résistance aux antimicrobiens représente également un problème croissant de santé publique qui requiert un niveau adéquat de préparation et de réaction.

Bien que la prévalence des maladies infectieuses dans l’UE ait diminué ou soit restée stable ces dernières années, la pandémie de grippe (H1N1) en 2009, l’épidémie d’E. coli en Allemagne en 2011, ainsi que les virus Ebola en 2014 ou Zika en 2016 montrent que de nouvelles infections peuvent survenir à tout moment.

L’action transfrontière de l’UE

Une réaction rapide à l’échelle de l’Union est importante pour lutter, dès leur apparition, contre les menaces transfrontières graves pour la santé. Un jalon fondamental dans le renforcement du cadre de sécurité sanitaire de l’UE a été l’adoption de la décision de 2013, qui vise à améliorer la préparation et à renforcer la capacité de réaction coordonnée face aux urgences sanitaires.

Ce texte a constitué une étape importante pour améliorer la sécurité sanitaire dans l’UE et protéger les citoyens contre un large éventail de menaces sanitaires. La décision aide les pays de l’UE à se préparer et à protéger les citoyens face aux risques de pandémie et aux menaces transfrontières graves. Elle prévoit notamment:

 

Vidéo: gestion des risques liés aux menaces sanitaires dans l’Union européenne

La vidéo est disponible en anglais, français, allemand, italien, espagnol et polonais

Informations complémentaires