Bulletin d’information 252 – Programme «L’UE pour la santé»

Bulletin d’information Santé-UE n° 252 – Pleins feux

Programme «L’UE pour la santé»: une politique de santé plus forte dotée d’un budget accru

Anne Bucher, directrice générale de la direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission, évoque «L’UE pour la santé», un ambitieux programme de financement spécifique, dont le projet de budget s’élève à 9,4 milliards d’euros, visant à renforcer les systèmes de santé et les préparer aux crises sanitaires qui pourraient frapper l’UE à l’avenir.

En quoi «L’UE pour la santé» est-il nouveau?

Le programme «L’UE pour la santé» constitue la proposition de la Commission pour un programme de santé autonome ambitieux pour la période 2021-2027. Il s’agit d’une réponse globale à la demande politique de tenir compte des enseignements tirés de la crise de la COVID-19 et des programmes de santé précédents.

La Commission propose d’allouer un budget de 9,4 milliards d’euros à «L’UE pour la santé», ce qui représente une très forte augmentation par rapport aux 413 millions d’euros actuellement prévus dans le programme de santé de l’UE pour la période 2021-2027. L’ampleur et l’ambition du programme montrent clairement que nous prenons au sérieux la politique de l’UE en matière de santé. Afin d’obtenir un effet maximal, nous allons créer des synergies entre «L’UE pour la santé» et d’autres programmes et fonds de l’UE partageant les mêmes objectifs.

Le programme «L’UE pour la santé» renforcera la préparation de l’UE en cas de grandes menaces transfrontières sur la santé et améliorera la résilience des systèmes de santé, afin qu’ils puissent faire face aux épidémies à venir et à d’autres défis à long terme, tels que le vieillissement de la population et les inégalités dans le domaine de la santé.

Quelles sont les priorités du programme «L’UE pour la santé»?

La crise actuelle de la COVID-19 a clairement démontré la nécessité de prendre de nouvelles mesures au niveau de l’Union pour renforcer la coopération et la coordination entre les États membres. Le programme «L’UE pour la santé» portera tant sur les enseignements à tirer de la COVID-19 que sur la poursuite des travaux concernant les défis à long terme en matière de santé, tels que le cancer, la vaccination et les produits pharmaceutiques. Le programme compte trois grandes priorités:

  • protéger la population de l’UE contre les menaces transfrontières graves sur la santé et améliorer la capacité de gestion des crises;
  • assurer la disponibilité de médicaments, de dispositifs médicaux et d’autres produits utiles à un coût abordable;
  • renforcer les capacités des systèmes de santé et du personnel de santé, notamment par la promotion de la santé et la prévention des maladies.

Au-delà de la préparation et de la réaction aux crises, le programme abordera d’autres défis importants à long terme, tels que les inégalités en matière de santé, la répartition inégale des soins de santé et les maladies non transmissibles comme le cancer.

Le programme devra être dynamique et flexible pour s’adapter aux nouveaux défis émergents et à l’évolution des besoins et des priorités de l’UE et de ses États membres. Le groupe de pilotage sur la promotion de la santé, la prévention des maladies et la gestion des maladies non transmissibles nous aidera à en fixer les priorités.

Quelles sont les prochaines étapes?

Une fois la proposition débattue et adoptée par les États membres et le Parlement européen, nous espérons pouvoir lancer des actions spécifiques dans le cadre du programme «L’UE pour la santé» dès le 1er janvier 2021. Et nous nous attèlerons en priorité aux actions relatives à la gestion des crises.