Santé en ligne

Santé en ligne et COVID-19

Ces applications peuvent contribuer à réduire la propagation du coronavirus et à soutenir la levée progressive des mesures de confinement en indiquant aux citoyens s’ils se sont trouvés à proximité de personnes infectées par le virus et en les encourageant à informer leurs autorités sanitaires et à demander un soutien. La Commission européenne et les États membres ont défini une approche commune pour garantir l'efficacité des applications de traçage de contacts.

Le 16 avril 2020, les États membres de l’Union européenne, soutenus par la Commission, ont adopté une boîte à outils de l’UE concernant l’utilisation d'applications mobiles de traçage de contacts et d’alerte respectueuses de la vie privée, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Le 13 mai 2020, les États membres de l’Union, soutenus par la Commission, ont adopté des lignes directrices sur l’interopérabilité des applications mobiles de traçage de contacts autorisées dans l’UE. Les applications de traçage de contacts sont installées volontairement par les citoyens et s’appuient sur la technologie à très courte distance Bluetooth, qui ne permet pas de localiser les personnes. Ces applications alertent les utilisateurs ayant côtoyé pendant une certaine durée une personne infectée, afin qu’ils puissent faire le nécessaire pour se protéger, ainsi que leur entourage, par exemple en s’isolant et en se faisant tester. La transmission de l’infection peut ainsi être interrompue rapidement.

Un principe essentiel des lignes directrices est que les utilisateurs doivent pouvoir compter sur une application unique à tout moment et où qu’ils se trouvent dans l’UE, grâce à l’interopérabilité entre ces applications et entre les pays. La vie privée et les données à caractère personnel des utilisateurs de ces applications doivent être protégées. Les autorités nationales désactiveront les applications à la fin de la pandémie et les utilisateurs sont libres de les désinstaller à tout moment.

Informations utiles