Représentation en France

L'UE et d'autres pays de l'OCDE proposent l'interdiction des crédits à l'exportation pour les projets d'électricité au charbon

/france/file/p038100-510568jpg_frp038100-510568.jpg

L'UE et d'autres pays de l'OCDE proposent l'interdiction des crédits à l'exportation pour les projets d'électricité au charbon
Copyright EC

Les pays de l'OCDE tiennent une réunion extraordinaire ce mercredi et ce jeudi pour discuter d'une éventuelle interdiction des crédits à l'exportation pour des projets internationaux de production d'électricité au charbon sans mesures de compensation.

14/09/2021

Les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) tiennent une réunion extraordinaire ce mercredi et ce jeudi pour discuter d'une éventuelle interdiction des crédits à l'exportation pour des projets internationaux de production d'électricité au charbon sans mesures de compensation. Les discussions porteront sur une proposition présentée par l'UE et d'autres pays (Canada, République de Corée, Norvège, Suisse, Royaume-Uni et États-Unis) au début du mois. La proposition soutient le verdissement de l'économie mondiale et constitue une étape importante pour aligner les activités des agences de crédit à l'exportation sur les objectifs de l'accord de Paris.

Les crédits à l'exportation constituent un élément important de la promotion du commerce international. En tant que participant à l'arrangement de l'OCDE sur les crédits à l'exportation bénéficiant d'un soutien public, l'UE joue un rôle majeur dans les efforts visant à garantir des conditions de concurrence équitables au niveau international et à assurer la cohérence de l'objectif commun de lutte contre le changement climatique. L'UE s'est engagée à mettre un terme à l'aide aux crédits à l'exportation pour le charbon sans mesures de compensation et s'engage en parallèle au niveau international dans une transition juste. En janvier 2021, le Conseil de l'Union européenne a appelé à la suppression progressive, à l'échelle mondiale, des subventions aux combustibles fossiles préjudiciables à l'environnement selon un calendrier clair et à une transformation résolue et juste à l'échelle mondiale vers la neutralité climatique, y compris la suppression progressive du charbon sans mesures de compensation dans la production d'énergie et, dans un premier temps, la fin immédiate de tout financement de nouvelles infrastructures charbonnières dans les pays tiers.

Dans son examen de la politique commerciale de février 2021, la Commission européenne s'est engagée à proposer de mettre immédiatement fin au soutien aux crédits à l'exportation en faveur du secteur de l'électricité au charbon. En juin de cette année, les membres du G7 ont également reconnu que la poursuite des investissements mondiaux dans la production d'électricité à partir de charbon sans réduction était incompatible avec l'objectif consistant à limiter le réchauffement de la planète à 1,5 °C et se sont engagés à mettre un terme aux nouvelles aides publiques directes en faveur de la production mondiale d'électricité à partir de charbon à l'échelle internationale d'ici à la fin de 2021, y compris au moyen de financements à l'exportation.

 

Pour en savoir plus

Des informations plus détaillées sont disponibles ici.