Représentation en France

La région Grand Est reçoit un montant total de 148,3 millions € pour faire face aux conséquences sociales et économiques de la pandémie

/france/file/p034522002901-558537jpg-5_frp034522002901-558537.jpg

Aides d’état : la Commission approuve un régime d’aides français de 25 millions d’euros en faveur du secteur de l’horticulture
Copyright EC

La Commission a aujourd'hui approuvé une enveloppe totale de 838,8 millions d'euros en faveur de quatre pays (Belgique, France, Allemagne et Slovaquie) au titre de REACT-EU.

27/05/2021

La Commission a approuvé une enveloppe totale de 838,8 millions d’euros au titre de REACT-EU [en anglais] en faveur de la Belgique, de la France, de l’Allemagne et de la Slovaquie, afin de les aider à lutter contre les conséquences de la pandémie de COVID-19 et à préparer la relance.

En France, la région Grand Est reçoit un montant total de 148,3 millions d’euros pour faciliter l’accès à la formation ou au premier emploi, améliorer les compétences des personnes à la recherche d’un travail et développer les possibilités de formation pour les aidants. Les fonds de l’UE soutiendront également le système régional de soins de santé en aidant à l’acquisition de matériel et en soutenant l’organisation des hôpitaux. Ils contribueront de même à investir dans l’efficacité énergétique des bâtiments publics et des logements sociaux, à soutenir la transition numérique et à aider les entreprises les plus touchées par la crise.

Dans le département de La Réunion, un montant de 256 millions d’euros permettra de fournir des équipements de formation du personnel de santé, des fonds de roulement et des investissements dans les entreprises, en particulier dans le secteur du tourisme, d’améliorer le réseau d’eau potable et la mobilité durable et de soutenir la numérisation des entreprises, des administrations locales et des établissements d’enseignement.

En Belgique, l’UE ajoute 31,7 millions d’euros au programme opérationnel (PO) Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD), pour la fourniture de denrées alimentaires et d’une assistance matérielle aux personnes vulnérables dans le besoin pendant la crise sanitaire.

En Allemagne, un montant supplémentaire de 86 millions d’euros pour le PO du Fonds social européen (FSE) [en anglais] dans le Land de Bade-Wurtemberg soutiendra la création d’emplois et leur qualité, étendra les mesures en faveur de l’emploi des jeunes par une mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse de l’UE, permettra des investissements dans les compétences et la formation et soutiendra les systèmes sociaux, notamment dans la lutte contre la pauvreté des enfants.

En Slovaquie, le PO «Ressources humaines» recevra 316,8 millions d’euros supplémentaires pour soutenir les mesures de création et de maintien des emplois, l’accès à l’éducation pour les groupes vulnérables, les services de santé et de soins de longue durée, les services de conseil financier et le logement pour les sans-abri.

REACT-UE fait partie de NextGenerationEU et assurera un financement supplémentaire de 50,6 milliards d’euros (en prix courants) pour les programmes de la politique de cohésion au cours des années 2021 et 2022. Les mesures sont axées sur le soutien à la résilience du marché du travail, l’emploi, les PME et les familles à faibles revenus, ainsi que sur la mise en place de bases pérennes pour les transitions écologique et numérique et une reprise socio-économique durable.