Représentation en France

L’Union européenne protège les produits et savoir-faire issus de nos terroirs

/france/file/capturevisuelgeneriquepng_frcapture_visuel_generique.png

L’Union européenne protège les produits et savoir-faire issus de nos terroirs
Copyright EC

La Représentation de la Commission européenne en France lance l’opération « Et Toque ! », en partenariat avec le réseau d’artisans cuisiniers européens Euro-Toques. Son objectif ? Informer, de façon ludique, sur les apports du cadre européen à la protection des produits et savoir-faire issus des terroirs européens.

19/03/2021

À travers le monde, les produits de l’Union Européenne sont synonymes d’excellence, faisant la réputation de nos éleveurs et de nos producteurs. Jambon de Parme, Brie de Melun ou olives de Kalamata, leurs noms évoquent à eux seuls, un pays, une région, un terroir. À l’heure où les voyagent sont annulés ou reportés, « Et Toque ! L’Europe on en fait tout un plat », est une invitation à chacun à voyager à travers l’Europe des papilles, pour (re)découvrir notre patrimoine gastronomique européen, et s’approprier ces produits d’exception que protègent les labels européens.

Six chefs, six recettes, six pays

Six recettes, élaborées par six Chefs français membres du réseau Euro-Toques, mettent en valeur toute la richesse et la qualité des produits européens AOP ou IGP, ainsi que le savoir-faire de leurs artisans. Ils y ont exprimé tout leur talent pour créer chacun, une recette européenne originale, travaillant des produits emblématiques européens labellisés, et associant pour chaque recette, au moins un produit français avec un produit d’un autre pays européen.

De la Savoie à l'Algarve.

Voir la recette élaborée par Danielle Crost, autour du Magret de canard, de la poire de Savoie et de la Patate douce d’Aljezur (Portugal).

De la Bretagne au Péloponnèse.

Voir la recette élaborée par Michel Roth, autour du la Noix de Saint-Jacques, de la Feta et des Olives de Kalamata (Grèce).

De la Région Parisienne au Piémont.

Voir la recette élaborée par Eddy Creuzé, autour du Brie de Meaux et des noisettes du Piémont (Italie)

De la Baie de Somme au pays de Herve.

Voir la recette élaborée par Marc Hammani, autour de l’Agneau des prés salés de la baie de Somme et du Fromage de Herve (Belgique).

De la Bresse à l’Emilie-Romagne.

Voir la recette élaborée par Thomas Parisini, autour de la volaille de Bresse et du Parmigiano Reggiano (Italie).

De la Provence à l’Andalousie.

Voir la recette élaborée par Jean-François Bérard, autour du Rouget, de la Brousse du Rove et du Jambon ibérique de Jabugo (Espagne)

Ces labels qui protègent l’excellence européenne

La gastronomie est au cœur de notre mode de vie européen, et l’image d’excellence associée à ces produits exceptionnels peuvent parfois être usurpés à des fins de marketing, par des fabricants et industriels souhaitant surfer sur la notoriété d’un nom (« Comté », « Champagne », « Feta ») pour vendre plus cher, ou plus facilement. C’est là que l’Union européenne intervient avec les labels européens de qualité.

Ces labels ont un double intérêt. Côté producteurs, ils protègent contre les imitations et assurent des emplois non-délocalisables. Côté consommateurs, ils garantissent un produit de qualité, fabriqué selon un savoir-faire précis et répondant à un cahier des charges strict. Dans certains cas, les accords commerciaux négociés par l’UE permettent aussi d’étendre cette protection à l’international, comme au Canada ou au Japon.

  • L’Appellation d’origine protégée (AOP)

C’est le label qui offre le plus haut niveau de protection en Europe. Rouge et jaune, il garantit que toutes les étapes de fabrication du produit ont été réalisées dans l’aire géographique protégée. C’est le label du terroir par excellence.

  • L’Indication géographique protégée (IGP)

Ce label bleu et jaune garantit aussi un lien de proximité entre le produit et son aire de production, mais permet plus de flexibilité que l’AOP. Il permet par exemple à certaines étapes de fabrication (comme l’emballage ou la mise en bouteille) de ne pas être réalisées dans l’aire géographique ; il permet aussi aux producteurs d’utiliser certains ingrédients issus de régions en-dehors de l’aire géographique protégée (le beurre utilisé dans la Brioche vendéenne IGP peut provenir de Normandie ou de Bretagne, par exemple).

  • La Spécialité traditionnelle garantie (STG)

Ce label, contrairement à l’AOP ou l’IGP, la STG ne fait pas référence à l’origine d’un produit, mais valorise plutôt sa composition traditionnelle ou son mode de production traditionnel. Très minoritaire par rapport aux AOP ou IGP, la STG concerne moins de 100 produits européens, dont deux français : la Moule de Bouchot et le Berthoud.

À propos d’Euro-Toques :

L’association Euro-Toques est un réseau d’artisans cuisiniers européens œuvrant pour la sauvegarde et la promotion des produits alimentaires de qualité et d’origine, au sein de son réseau européen de chefs cuisiniers.

Pour en savoir plus : https://www.eurotoques.fr