Représentation en France

Déclaration de la Commissaire européenne à la Santé, Mme Stella Kyriakides, sur la livraison des vaccins

/france/file/p049094-333165jpg_frp049094-333165.jpg

Déclaration de la Commissaire européenne à la Santé, Mme Stella Kyriakides, sur la livraison des vaccins
Copyright EC

Vendredi 22/01, le laboratoire AstraZeneca a annoncé à la Commission européenne et aux Etats membres de l'UE qu'il entendait livrer moins de doses au cours des prochaines semaines que la quantité convenue et annoncée. 

25/01/2021

« Le vaccin d'AstraZeneca est actuellement dans les dernières étapes du processus d’évaluation auprès de l'Agence européenne des médicaments. Si toutes les exigences sont remplies, l'Agence européenne des médicaments pourrait recommander une autorisation de mise sur le marché d'ici la fin de cette semaine. Mais il y a un problème du côté du fournisseur.

Vendredi dernier, la société AstraZeneca a étonnamment informé la Commission européenne et les États membres de l'Union européenne, de son intention de fournir considérablement moins de doses que ce qui avait été convenu et annoncé dans les semaines à venir. Ce nouveau calendrier n'est pas acceptable pour l'Union européenne. C'est pourquoi j'ai adressé une lettre à cette entreprise ce week-end, attendant des réponses sérieuses de leur part.

L'Union européenne a préfinancé le développement du vaccin et sa production, et souhaite qu’en retour les engagements pris soient tenus. L'Union européenne veut savoir exactement quelles doses ont été produites par AstraZeneca, où exactement jusqu'à présent, et si certaines ont été livrées, à qui.

Ces questions ont également été discutées aujourd'hui au sein du comité de pilotage conjoint de la Commission et des 27 États membres avec AstraZeneca. Les réponses de l'entreprise n'ont pas été satisfaisantes jusqu'à présent. C'est pourquoi une deuxième réunion est prévue ce soir.

L'Union européenne souhaite que les doses commandées et préfinancées soient livrées le plus rapidement possible. Et nous voulons que notre contrat soit pleinement respecté. En outre, la Commission a proposé aujourd'hui aux 27 États membres du comité de pilotage, qu'un mécanisme de transparence des exportations soit mis en place dès que possible. L'Union européenne a soutenu le développement et la production rapides de plusieurs vaccins contre le COVID-19 avec un total de 2,7 milliards d'euros. Nous voulons de la clarté sur les transactions et une transparence totale concernant l'exportation de vaccins de l'UE.

À l'avenir, toutes les entreprises produisant des vaccins contre le COVID-19 dans l'UE devront fournir une notification rapide chaque fois qu'elles souhaitent exporter des vaccins vers des pays tiers. Les livraisons humanitaires n'en sont bien entendu pas affectées. L'Union européenne prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger ses citoyens et leurs droits. »