Représentation en France

Année européenne du rail 2021 : la Commission européenne salue l’accord provisoire entre le Parlement européen et le Conseil

/france/file/p008295006hjpg-1_frp008295006h.jpg

Année européenne du rail 2021 : la Commission européenne salue l’accord provisoire entre le Parlement européen et le Conseil
Copyright EC

Le Parlement européen et le Conseil sont parvenus à un accord provisoire visant à faire de 2021 l’Année européenne du rail.

13/11/2020

Hier, le Parlement européen et le Conseil sont parvenus à un accord provisoire visant à faire de 2021 l’Année européenne du rail. La Commission a proposé cette initiative en mars 2020 afin de promouvoir le transport ferroviaire en tant que moyen de transport durable, sûr et innovant.

Mme Adina Vălean, commissaire chargée des transports, a déclaré ce qui suit à ce propos : «L’Année européenne du rail 2021 mettra en lumière les nombreux avantages du transport ferroviaire, grâce à des manifestations, des expositions et des campagnes promotionnelles spécifiques qui s’adresseront à nos citoyens, en particulier aux jeunes. Le rail relie les régions, les personnes et les entreprises; il fait partie du patrimoine culturel de l’Europe et témoigne de l’excellence de notre industrie. Il a également été un allié fiable en ces temps difficiles, en garantissant la disponibilité des marchandises dans toute l’Europe. Je tiens à remercier le Parlement européen et le Conseil pour leur soutien à cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre de notre pacte vert pour l’Europe.»

L’accord provisoire prévoit toute une série de projets, d’événements et d’initiatives en 2021, afin de promouvoir le transport ferroviaire comme moyen de transport attractif et durable pour les passagers et pour le fret dans toute l’Europe. L’accord provisoire prévoit entre autres des études de faisabilité sur un outil de mesure de la connectivité ferroviaire et la création d’un label européen pour promouvoir les marchandises et les produits transportés par chemin de fer.

L’année 2021 sera importante pour la politique ferroviaire de l’UE: il s’agira de la première année complète au cours de laquelle les règles convenues dans le cadre du quatrième paquet ferroviaire seront mises en œuvre dans l’ensemble de l’UE, ce qui stimulera la concurrence et réduira les coûts et la charge administrative pour les entreprises ferroviaires. L’accord provisoire doit maintenant être approuvé par le Parlement et le Conseil avant son entrée en vigueur.