Représentation en France

La Commission lance un nouveau plan décennal de soutien aux Roms dans l'UE

/france/file/d3nkgfaxsae-wkijpg_frd3nkgfaxsae-wki.jpg

La Commission lance un nouveau plan décennal de soutien aux Roms dans l'UE
Copyright EC

La Commission européenne a adopté aujourd'hui un nouveau plan décennal comprenant une proposition de recommandation du Conseil, visant à soutenir les Roms dans l'UE. L'accent est mis sur sept domaines clés : égalité, inclusion, participation, éducation, emploi, santé, et logement.

07/10/2020

La Commission européenne a adopté aujourd'hui un nouveau plan décennal comprenant une proposition de recommandation du Conseil, visant à soutenir les Roms dans l'UE. L'accent est mis sur sept domaines clés: égalité, inclusion, participation, éducation, emploi, santé, et logement. Pour chaque domaine d'action, la Commission a présenté de nouveaux objectifs et adressé des recommandations aux États membres sur la manière de les atteindre; ces deux éléments constitueront des outils importants pour assurer un suivi des progrès accomplis et faire en sorte que l'UE progresse davantage en ce qui concerne l'apport du soutien vital encore nécessaire pour de très nombreux Roms vivant dans l'UE.

Vera Jourová, vice-présidente chargée des valeurs et de la transparence, a déclaré à cet égard: «Pour le dire simplement, au cours des dix dernières années, nous n'en avons pas fait assez pour soutenir la population rom dans l'UE. C'est inexcusable. Nombre d'entre eux continuent de faire l'objet de discriminations et de racisme. Nous ne pouvons l'accepter. Aujourd'hui, nous intensifions nos efforts pour redresser la situation, avec des objectifs clairs et un renouvellement de notre engagement à produire un véritable changement au cours de la prochaine décennie.»

Helena Dalli, commissaire à l'égalité, a déclaré pour sa part: «Pour que l'Union européenne devienne une véritable Union de l'égalité, nous devons veiller à ce que les millions de Roms soient, sans exception, traités de manière égale, socialement intégrés et à même de participer à la vie sociale et politique. Avec les objectifs que nous avons fixés aujourd'hui dans le cadre stratégique, nous espérons voir d'ici à 2030 de réels progrès dans l'avènement d'une Europe où les Roms seront considérés comme partie intégrante de la diversité de l'Union, participeront à la société et auront toutes les chances de contribuer sans réserve à la vie politique, sociale et économique de l'UE et d'en tirer pleinement parti.»

Si l'objectif est de parvenir à une pleine égalité, la Commission a proposé des objectifs minimaux pour 2030, dans le prolongement des progrès réalisés avec le cadre précédent. Ces objectifs visent notamment à:

  • Réduire de moitié au moins la proportion des Roms victimes de discriminations;

  • Doubler la proportion des Roms qui font un signalement lorsqu'ils sont victimes de discrimination;

  • Réduire de moitié au moins l'écart de pauvreté entre les Roms et la population en général;

  • Réduire de moitié au moins l'écart de participation en ce qui concerne l'éducation des jeunes enfants;

  • Réduire de moitié au moins la proportion d'enfants roms fréquentant des écoles primaires ségréguées dans les États membres comptant une importante population rom;

  • Réduire de moitié au moins l'écart en matière d'emploi et les disparités en matière d'emploi entre les femmes et les hommes;

  • Réduire de moitié au moins l'écart en matière d'espérance de vie;

  • Réduire d'un tiers au moins l'écart en matière de privation de logement;

  • Faire en sorte qu'au moins 95% des Roms aient accès à l'eau potable.

Pour atteindre ces objectifs, il est essentiel que les États membres mettent en place les politiques appropriées. La Commission fournit des orientations aux États membres et a dressé une liste de mesures à prendre par ces derniers pour accélérer les progrès sur la voie de l'égalité, de l'inclusion et de la participation des Roms. Au nombre de ces orientations et mesures figurent l'élaboration de systèmes de soutien aux Roms victimes de discriminations, l'organisation de campagnes de sensibilisation dans les écoles, le soutien à l'acquisition d'une culture financière, la promotion de l'emploi des Roms dans les organismes publics, et l'amélioration de l'accès des femmes roms à des examens médicaux de qualité, au dépistage et à des services de planification familiale.

Prochaines étapes

La Commission exhorte les États membres à présenter des stratégies nationales d'ici septembre 2021 et à rendre compte de leur mise en œuvre tous les deux ans. La Commission suivra les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs fixés pour 2030, en s'appuyant sur les contributions recueillies dans le cadre des enquêtes réalisées par l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne et auprès de la société civile. L'intégralité du nouveau plan décennal fera également l'objet d'une évaluation approfondie à mi-parcours.

Contexte

Bien que certaines améliorations aient été apportées dans l'UE, principalement dans le domaine de l'éducation, il reste encore un long chemin à parcourir pour que les Roms bénéficient d'une véritable égalité en Europe. La marginalisation est encore une réalité et, dans leur vie quotidienne, de nombreux Roms continuent d'être confrontés de manière disproportionnée tant à la discrimination et à l'antitsiganisme qu'à l'exclusion socio-économique.

Le nouveau cadre stratégique de l'UE en faveur des Roms est la première contribution directe à la mise en œuvre du plan d'action de l'UE contre le racisme pour la période 2020-2025 et fait partie de l'engagement de la présidente von der Leyen en faveur d‘une Union de l'égalité.

Le nouveau cadre stratégique de l'UE pour l'égalité, l'inclusion et la participation des Roms s'appuie sur le cadre de l'UE pour les stratégies nationales d'intégration des Roms pour la période allant jusqu'en 2020. Il s'inscrit dans le cadre des travaux de la Commission dans d'autres domaines, notamment le plan d'action de l'UE contre le racisme pour la période 2020-2025 adopté récemment, la stratégie relative aux droits des victimes, et la stratégie d'égalité entre les hommes et les femmes.

Nombre des domaines d'action liés à l'amélioration de l'égalité, de l'inclusion et de la participation des Roms sont avant tout des compétences nationales. Toutefois, l'UE joue un rôle important dans la fourniture d'orientations politiques, la coordination des actions des États membres, le suivi de la mise en œuvre et des progrès, l'octroi d'un soutien par l'intermédiaire des fonds de l'UE et la promotion de l'échange des bonnes pratiques entre les États membres.

 

Pour en savoir plus

Fiche d'information - Cadre stratégique de l'UE en faveur des Roms

Union de l'égalité: Cadre stratégique de l'UE pour l'égalité, l'inclusion et la participation des Roms

Proposition de la Commission relative à un projet de recommandation du Conseil sur l'égalité, l'inclusion et la participation des Roms

Lignes directrices pour la planification et la mise en œuvre des cadres stratégiques nationaux en faveur des Roms

Portefeuille d'indicateurs (indicateurs permettant de suivre les progrès accomplis dans la réalisation des buts et objectifs stratégiques exposés dans le cadre stratégique de l'UE en faveur des Roms)

Document de travail des services de la Commission: document analytique accompagnant le cadre stratégique de l'UE pour l'égalité, l'inclusion et la participation des Roms

Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne: Enquête 2019 sur les Roms et les gens du voyage en Belgique, en France, en Irlande, aux Pays-Bas, en Suède et au Royaume-Uni

Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne: Pandémie de coronavirus – Impact sur les Roms et les gens du voyage, Bulletin n° 5