Représentation en France

Rapport 2020 sur l'économie bleue : les secteurs de l'économie bleue contribuent à la relance et ouvrent la voie au pacte vert pour l'Europe

/france/file/p040900-76380jpg-0_frp040900-76380.jpg

Rapport 2020 sur l'économie bleue: Les secteurs de l'économie bleue contribuent à la relance et ouvrent la voie au pacte vert pour l'Europe
Copyright EC

La Commission européenne publie aujourd'hui le rapport 2020 de l'UE sur l'économie bleue, qui donne un aperçu des performances des secteurs économiques de l'UE liés aux océans et à l'environnement côtier. Avec un chiffre d'affaires de 750 milliards d'euros en 2018, l'économie bleue de l'UE se porte bien. Le secteur de l'économie bleue occupait également 5 millions de personnes en 2018.

11/06/2020

La Commission européenne publie aujourd'hui le rapport 2020 de l'UE sur l'économie bleue, qui donne un aperçu des performances des secteurs économiques de l'UE liés aux océans et à l'environnement côtier. Avec un chiffre d'affaires de 750 milliards d'euros en 2018, l'économie bleue de l'UE se porte bien. Le secteur de l'économie bleue occupait également 5 millions de personnes en 2018, ce qui représente une augmentation significative de 11,6 % par rapport à l'année précédente. Bien que des secteurs tels que le tourisme côtier et marin, ainsi que la pêche et l'aquaculture soient durement touchés par la pandémie de coronavirus, l'économie bleue dans son ensemble possède un énorme potentiel pour contribuer à la relance verte.

Virginijus Sinkevičius, commissaire européen chargé de l'environnement, des océans et de la pêche, a déclaré à ce propos: «Les énergies marines renouvelables, les denrées alimentaires provenant de la mer, les activités touristiques côtières et maritimes durables, la bioéconomie bleue et de nombreuses autres activités qui constituent l'économie bleue nous aideront à sortir de cette crise plus forts, plus sains et plus résilients et revêtiront un caractère plus durable. Nous mettons tout en œuvre pour atténuer l'impact du confinement et pour protéger les emplois de l'économie bleue et le bien-être de nos communautés côtières, tout en conservant nos ambitions environnementales.»

Mme Mariya Gabriel, commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, et responsable du Centre commun de recherche (JRC), s'est exprimée en ces termes: «Nous continuons à soutenir la croissance durable dans les secteurs marin et maritime grâce à la stratégie de l'Union européenne pour la croissance bleue. La recherche et l'innovation sont des piliers fondamentaux de cette réponse européenne. Nous veillerons à ce que la recherche, l'innovation et l'éducation contribuent à la transition vers une économie bleue européenne. Le rapport publié aujourd'hui fait partie de ce soutien scientifique. Il fournit des indications précieuses sur la performance économique des activités marines européennes et met l'accent sur les domaines d'action prioritaires.»

Alors que le milieu marin est généralement associé à des activités traditionnelles telles que la pêche ou le transport, il recouvre un nombre croissant de secteurs émergents et innovants, dont celui de l'énergie marine renouvelable. L'UE, leader mondial dans le domaine de la technologie de l'énergie océanique, est en voie de produire jusqu'à 35 % de son électricité à partir de sources offshore d'ici à 2050.

Pour la première fois, le rapport aborde en détail la dimension environnementale de l'économie bleue, contribuant ainsi également aux objectifs environnementaux. Avec une diminution de 29 % du CO² par unité de la valeur ajoutée brute entre 2009 et 2017, la croissance des secteurs de la pêche et de l'aquaculture est clairement dissociée de la production de gaz à effet de serre. En outre, le rapport souligne la corrélation qui existe entre la pêche durable et la performance économique positive.

Le verdissement est également en cours dans d'autres secteurs. Dans la ligne de la teneur maximale en soufre fixée pour 2020 par l'Organisation maritime internationale, le transport maritime s'oriente de plus en plus vers des sources d'énergie à moindre intensité de carbone. En outre, un réseau de «ports verts» réduit l'empreinte écologique de ces pôles économiquement importants entre l'océan et le continent.

Le rapport examine également la valeur économique de plusieurs services écosystémiques fournis par l'océan, y compris les habitats pour la vie marine, la séquestration du carbone et les processus qui influencent le changement climatique et la biodiversité.

Emplois «bleus»

Occupant 5 millions de personnes en 2018, les emplois dans l'économie bleue de l'UE ont augmenté de 11,6 % par rapport à l'année précédente. Le principal moteur de cette croissance est le secteur du tourisme côtier. Les emplois dans le secteur de l'énergie éolienne en mer ont été multipliés par neuf en moins de 10 ans.

Ces chiffres montrent que l'économie bleue de l'UE a surmonté les effets dévastateurs de la crise économique et financière de 2008. Étant donné que la crise actuelle du coronavirus a un impact sur tous les secteurs économiques y compris l'économie bleue, la Commission européenne a pris rapidement des mesures énergiques pour protéger l'économie de l'UE, y compris les différents secteurs de l'économie bleue.

Contexte

L'UE soutient l'économie bleue grâce à divers instruments. Le Fonds européen pour les investissements stratégiques a investi plus de 1,4 milliard d'euros dans des projets d'éoliennes en mer et offert un soutien substantiel à d'autres secteurs de l'économie bleue, notamment le développement des ports et le transport maritime propre.

La plateforme BlueInvest de la Commission européenne et le Fonds européen d'investissement ont fourni des subventions d'un montant de 22 millions d'EUR en 2019 et de 20 millions d'EUR en 2020, à des chefs d'entreprise innovants se lançant dans l'économie bleue. En outre, un nouveau Fonds BlueInvest a été créé en 2020. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement finance également une série de projets dans le domaine de l'économie bleue.

Pour en savoir plus

Rapport sur l'économie bleue

Tableau de bord en ligne des indicateurs de l'économie bleue

Commission européenne - Affaires maritimes - économie bleue

BlueInvest