Représentation en France

Rapport national de l’Eurobaromètre : les Français parmi les plus pessimistes d’Europe, mais affichent toujours un attachement important à l’UE

/france/file/drapeauxfreujpg_frdrapeaux_fr_eu.jpg

Rapport national Eurobatomètre : les Français parmi les plus pessimistes d'Europe
Copyright EC

La Commission européenne publie aujourd’hui le rapport national pour la France dans le cadre de l’enquête Eurobaromètre Standard de l’automne 2019. Il en ressort notamment que les Français sont parmi les plus pessimistes d’Europe, tant sur la situation économique de la France que sur l’avenir de l’Union européenne.

28/02/2020

Les Français parmi les plus pessimistes d’Europe

La Commission européenne publie aujourd’hui le rapport national pour la France dans le cadre de l’enquête Eurobaromètre Standard de l’automne 2019.

Il en ressort que les Français sont parmi les plus pessimistes d’Europe, tant sur la situation économique de la France que sur l’avenir de l’Union européenne. 66% des Français estiment ainsi que la situation économique de la France est « mauvaise », tandis que 55% d’entre eux se déclarent « plutôt » ou « très » pessimistes concernant l’avenir de l’Union européenne. Ils sont également 67% à considérer que les choses vont dans la mauvaise direction en France.

La France est le pays le plus pessimiste concernant l’avenir de l’Union européenne, devant la Grèce (51% de pessimistes) et le Royaume-Uni, encore membre de l’UE lorsque l’enquête a été menée (47%).

Une défiance généralisée

Ce pessimisme s’accompagne d’une certaine méfiance vis-à-vis des médias et des institutions.

On note par exemple que seuls 9% des Français ont une confiance élevée dans les médias, contre 47% qui ont une confiance « faible ou nulle » en eux.

La défiance envers les institutions politiques concerne aussi bien les institutions nationales qu’européennes. Les niveaux de défiance les plus élevés visent ainsi les partis politiques, envers lesquels 86% des Français sont défiants ; viennent ensuite le gouvernement (71%), le Parlement (66%), et l’Union européenne (58%). Le niveau moyen de défiance envers l’UE dans les 27 pays membres se situe à 46%.

86% des Français ont le sentiment d’entendre ou de lire souvent des fausses nouvelles.

Un attachement fort à l’Europe et à ses réalisations

Malgré une perception négative de la situation française et européenne, ainsi qu’un pessimisme pour l’avenir, les résultats de l’Eurobaromètre pour la France soulignent un attachement important des Français à l’Union européenne : 58% des Français s’en sentent citoyens, et le même pourcentage de répondants ne pensent pas que la France pourrait mieux faire face au futur en-dehors de l’UE.

Les Français sont aussi globalement favorables à davantage de politiques communautaires : ils sont 54% à souhaiter que davantage de décisions soient prises au niveau européen. Ce chiffre grimpe à 70% chez les 15-24 ans.

La plus-value d’une action au niveau européen est particulièrement reconnue pour certains sujets tels que la politique énergétique, la politique migratoire, ou encore la défense.

Enfin, les Français s’inquiètent aussi des questions climatiques, et attendent une action de l’Union européenne à ce sujet : le changement climatique est cité comme le deuxième problème le plus important auquel l’UE doit faire face. Ils attendent notamment de l’Europe qu’elle soit en pointe sur la question des plastiques à usage unique, qu’elle développe les énergies renouvelables, ou encore qu’elle protège la biodiversité.

Pour en savoir plus 

PDF icon Le rapport national pour la France

Le site dédié aux enquêtes Eurobaromètre