Représentation en France

L'Europe aime la culture ! #DecodeursUE

La diversité culturelle constitue certes un atout pour l'Union européenne, mais cette mosaïque linguistique et artistique limite le rayonnement culturel de l'Europe et fragmente le marché. L'Union intervient en complément des politiques nationales en apportant une dimension nouvelle: promouvoir le patrimoine commun et valoriser les richesses de chacun.

12/12/2016

/france/file/visueleuropecreative2jpg_frvisuel_europe_creative2.jpg

La culture au cœur du projet européen

Elle façonne notre identité, nos aspirations et notre relation aux autres. C'est aussi un secteur qui contribue grandement à la croissance économique (4,5 % du PIB européen) et emploie 8,5 millions personnes.


L'Union européenne soutient l'industrie audiovisuelle et la création culturelle suivant les valeurs qui lui sont propres : expression des diversités, mobilité des artistes et des œuvres, pluralisme des médias, contenu original européen, service public et accès libre aux événements populaires, encadrement de la publicité et du placement de produits, protection des mineurs face aux programmes violents ou pornographiques, indépendance des autorités nationales de réglementation audiovisuelle. La directive sur les services de médias audiovisuels oblige les États membres à coordonner leurs législations nationales autour de ces objectifs communs qui permettent l'essor d'une industrie télévisuelle et cinématographique forte et diverse.


L'Union investira 1,45 milliard d'euros d'ici 2020 par le biais du programme «Europe créative» Pour renforcer et promouvoir le patrimoine culturel dans les domaines de l'architecture, de la littérature, de la musique ou encore du cinéma.


Les capitales européennes de la culture(2 par an) sont non seulement des moments forts de création et de production culturelles, mais elles ont souvent des effets durables en termes de développement territorial, économique et social (voir l'exemple de Lille 2004, devenu Lille 3000, ou de Marseille 2013).


L’Union soutient les échanges d’artistes, la circulation des œuvres, la traduction littéraire. Elle remet également des prix d’architecture, de littérature, du patrimoine et de musique pour les jeunes talents.


En ce qui concerne le cinéma, l'Union apporte ainsi une aide financière directe à 2000 salles de cinéma pour la programmation d'œuvres européennes. Elle soutient la distribution de plus de 800 films au-delà de leur territoire national.


Sans l'Union, la richesse cinématographique européenne n'existerait tout simplement plus sur un marché mondial largement dominé par l'industrie nord-américaine. Les chefs-d'œuvre de Ken Loach, de Pedro Almodovar ou d'Aki Kaurismäki n'auraient sans doute jamais vu le jour…

Exemples

Depuis 1991, 40 films soutenus par la Commission européenne ont remporté la Palme d’or, le Grand prix ou le prix de la mise en scène au Festival de Cannes: allant de La belle noiseuse de Jacques Rivette en 1991 à I, Daniel Blake de Ken Loach en 2016.


Les autres secteurs culturels sont également mis à l'honneur grâce à une série d’initiatives et de prix européens qui récompensent les œuvres valorisant la culture et le patrimoine de l'Europe.

Plus d'informations ...

 

Retrouvez toutes les fiches des Décodeurs de l'Europe ici