Représentation en France

Avec l'Euro, tout a augmenté, sauf mon pouvoir d'achat ! Vraiment ? #DecodeursUE

L'euro a permis de faire baisser l'inflation en Europe et en France. Depuis son introduction, le pouvoir d'achat des ménages a continué d'augmenter.

27/09/2016

/france/file/pouvoirdachatpng-1_frpouvoir_d_achat.png

L'euro a permis de limiter la hausse des prix

Depuis l'introduction de l'euro, l'inflation (la hausse des prix chaque année) a diminué en Europe et en France. Avant l'euro, l'inflation en France pouvait atteindre des niveaux très élevés, jusqu'à plus de 10 % dans les années quatre-vingt. Depuis l'euro, la hausse des prix n'a quasiment jamais dépassé 2 % par an. Les prix n'ont donc pas augmenté plus vite depuis qu'on utilise l'euro : c'est même l'inverse qui s'est produit !

Le prix de la baguette a augmenté moins vite que les salaires

Prenons un exemple emblématique : le prix de la baguette. Un an avant l'introduction de l'euro, la baguette coûtait environ 4,30 francs, soit 0,64 euros. Aujourd'hui, la baguette coûte en moyenne 0,87 euros (5,70 francs), soit une augmentation de plus de 2 % par an… mais les salaires aussi ont augmenté ! Le SMIC horaire était de 6,67 euros en 2001. Il est aujourd'hui à 9,61 euros, soit une augmentation de 3,1 % par an. Le pouvoir d'achat (comparaison de l'évolution des revenus et des prix) n'a donc pas baissé suite au passage à l'euro.

Pourquoi a-t-on l'impression que les prix ont augmenté ?

Même si les chiffres démontrent le contraire, les Français ont l'impression que les prix ont augmenté avec l'euro. Ce sentiment vient notamment de la tendance à oublier les «vrais» prix en francs : beaucoup de gens pensent que la baguette coûtait 1 franc avant le passage à l'euro. Or, elle en valait plus de 4 ! La baguette à 1 franc, c'était dans les années soixante-dix.

On a aussi tendance à ne pas tenir compte de la hausse des salaires et à ne pas voir les prix qui diminuent. Ainsi, même si le prix de la baguette a augmenté (modérément), celui des pâtes a baissé.

De plus, le fait que le prix de certains produits achetés très fréquemment par les consommateurs (essence, nourriture) a effectivement augmenté au moment de l'introduction de l'euro - mais pour d'autres raisons (variations du prix des matières premières au niveau mondial par exemple) - renforce cette fausse impression.

Plus d'informations ...

Version imprimable


Retrouvez toutes les fiches des Décodeurs de l'Europe ici