Inséparables
Manger, acheter et vendre du poisson durable

MEDFISH4EVER

MEDFISH4EVER

MEDFISH4EVER
Notre héritage, notre avenir
medfish4ever_fr

Une Méditerranée en danger

Les stocks halieutiques en Méditerranée diminuent. Certains sont au bord de l’épuisement. Dans l’ensemble, 93 % des stocks halieutiques examinés sont surexploités. La diminution des stocks a été signalée non seulement par les pêcheurs qui capturent de moins en moins de poissons, mais également par les scientifiques qui suivent la situation au fil des ans.

On estime que la mer Méditerranée abrite entre 10 000 et 12 000 espèces marines. Toutefois, cette extraordinaire biodiversité court un grave danger, menacée par la pollution, le changement climatique mais, surtout, la surpêche. Tout retard supplémentaire dans la réalisation d’une action concertée pourrait entraîner des dommages irréversibles et un effondrement des principaux stocks qui sont essentiels pour le secteur de la pêche.

La nécessité d’agir sans délai

En tant que ressource partagée, tout le monde y perdrait, mais l’incidence sur les pêcheurs et surtout sur la pêche artisanale serait dévastatrice. Ce serait leurs moyens de subsistance mêmes qui disparaîtraient, sans parler d’un ancien mode de vie. L’objectif doit dès lors combiner le maintien de la rentabilité et la durabilité, en remettant le secteur de la pêche sur les rails.

Quelles sont les mesures prises?

En 2003, les pays méditerranéens ont signé à Venise une déclaration qui a ouvert la voie à l’amélioration de la recherche scientifique, à la protection des zones vulnérables et à la limitation de l’effort de pêche. Les États membres de l’Union européenne ont réduit leurs flottes dans un effort visant à garantir une pêche durable. Notre législation comporte des plans nationaux et internationaux de gestion des pêches, des limitations de capture et des exigences environnementales. Une coopération multilatérale intense encourage tous les pays qui bordent la Méditerranée à appliquer les mêmes règles.

L’expérience montre que nous pouvons réussir – si nous abordons les défis de manière collective. La reconstitution exceptionnelle des stocks de thon rouge en Méditerranée est un cas d’espèce. Une action concertée en vue de mieux gérer cette pêche a donné des résultats concrets et, pour la première fois depuis des années, les quotas ont été augmentés.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire en la matière. C’est pourquoi, au-delà de la nécessité d’assurer une meilleure mise en œuvre et réglementation des mesures existantes, le commissaire Vella lance une stratégie méditerranéenne visant à améliorer la situation des stocks halieutiques.

La sensibilisation sur l’urgence et l’ampleur du problème en question ainsi que la mobilisation immédiate et déterminée de tous les acteurs, y compris les pays du sud et de l’est de la Méditerranée, constituent l’élément clé de cette stratégie. Des réunions récentes ont confirmé la volonté politique d’agir. La réunion ministérielle qui rassemblera tous les pays méditerranéens le 27 avril contribuera à poursuivre les efforts en faveur d’une approche globale.

Comment contribuer?

Au niveau de base, des mesures peuvent être prises par les pêches artisanales et les communautés côtières, mais aussi par les autorités nationales, les décideurs, les intervenants clés, les grandes flottes du secteur, les ONG et les scientifiques. Les milieux politiques nationaux, européens et multilatéraux doivent parler d’une seule voix pour établir des objectifs à court, moyen et long termes.

Le message est clair: chacun doit assumer sa part de responsabilité. Tout le monde, y compris les consommateurs, doit s’impliquer pour apporter des changements réels et durables qui encouragent la relance de pêches saines et rentables, et ne garantissent pas uniquement les emplois existants, mais en créent de nouveaux.

MEDFISH4EVER - Notre héritage, notre avenir

Contribuez à sa protection.

  1. Quel est le problème ?

Les stocks de poissons de la Méditerranée ont décliné de façon brutale. Plus de 90 % des stocks évalués sont surexploités, certains se trouvant au bord de l’extinction. Dans des cas trop nombreux, il n’a pas été possible jusqu’à maintenant de réunir suffisamment de données : 50 % des prises ne sont pas encore enregistrées légalement[i] et 80 % des déchargements proviennent de stocks dont les données sont insuffisantes[ii]. Il en a résulté une érosion régulière d’emplois et de revenus, accompagnée d’un fort impact sur l’environnement. En conséquence, la société subit le coût de la mauvaise gestion. Ce coût est particulièrement élevé pour la pêche artisanale, qui représente 83 % de la flotte de la Méditerranée.

La pêche inconsidérée des ressources communes provoquera la disparition généralisée des stocks de poissons, en même temps que celle des pêcheurs et des communautés qui en dépendent, ainsi que des écosystèmes marins et des traditions culturelles. Les mesures mises en œuvre telles que la détermination des tailles minimales et du total autorisé des prises de poisson, des réglementations techniques, comme celles portant sur les engins et la pratique des pêches, et des mesures pour limiter le travail et la capacité, ont été importantes, mais elles n’ont pas produit les résultats attendus.

Cette situation critique est attestée par tous les acteurs : les pêcheurs, les chefs d’entreprise, les scientifiques et les spécialistes de l’environnement. Elle affecte l’ensemble du bassin méditerranéen. La réglementation existe, mais elle n’est pas appliquée de façon adéquate ou la mise en œuvre a été reportée et, en conséquence, les résultats ne sont pas encore tangibles. Il est nécessaire et urgent de mettre en place des actions courageuses pour inverser le processus, et nous en sommes tous partiellement responsables.

  1. Quelles solutions ?

Le premier pas consiste à prendre conscience de la situation réelle et à reconnaître notre part de responsabilité, à tous les niveaux.

Le deuxième pas est de mettre en place un leadership politique fort pour entreprendre des actions d’urgence, nécessaires à la reconstitution soutenable du secteur de la pêche. Cela devrait se concrétiser par une déclaration politique forte au niveau ministériel d’ici 2017, de façon à promouvoir des initiatives efficaces et coordonnées aux niveaux national et régional, tant dans l’Union européenne que dans les pays méditerranéens n’appartenant pas à l’UE, la CICTA[1] et la CGPM[2].

Troisièmement, nous avons besoin d’un engagement fort de toutes les parties prenantes – les autorités et les décideurs, les pêcheurs, la communauté scientifique, les ONG, les gestionnaires des chaînes d’approvisionnement et la société civile dans son ensemble – pour contribuer à trouver des solutions intégrées devant mener à la soutenabilité à long terme.

  1. Qu’arrivera-t-il si nous n’agissons pas dès maintenant ? Et si nous agissons ?

Si les stocks s’épuisent jusqu’au point de non-retour, les conséquences pourraient être catastrophiques et irréversibles : changements non prévisibles dans l’écosystème marin, faillite économique de la majorité des pêcheries et des communautés qui en dépendent, profond désarroi social. Même s’ils sont importants, les coûts économiques et l’impact social engendrés par les initiatives à entreprendre sont bien moindres que ceux que pourrait entraîner toute absence de réaction à ce stade. 

Selon les scientifiques, le potentiel de récupération reste considérable à l’heure actuelle, comme pour le thon rouge dans l’Atlantique, mais nous devons faire en sorte que la population de poissons se régénère le plus rapidement possible. Cela produirait des bénéfices considérables tels que de meilleurs rendements et mieux prévisibles, une rentabilité accrue, la sécurité de l’emploi et la sécurité alimentaire, et un environnement plus sain. Tout cela conduirait à une prospérité soutenable à tous les niveaux.

Si les acteurs politiques et industriels ne réussissent pas à garantir la soutenabilité de nos ressources biologiques marines communes, par le non-respect de la Politique commune de la pêche et de la Convention de Barcelone, l’Union européenne pourrait être forcée d’adopter des mesures d’urgence drastiques, comme des fermetures et des pénalités financières (Art.12 de la réglementation européenne 1380/2013). Pour certaines espèces, il pourrait être trop tard.

  1. Quels objectifs devons-nous viser ?

L’objectif le plus immédiat doit être d’éviter l’épuisement des stocks qui se trouvent d’ores et déjà dans un état critique, comme le merlu et l’espadon, en adoptant une méthode socio-économique fondée sur les sciences environnementales, et en garantissant le respect de la législation existante. À moyen terme, l’objectif est de développer et de mettre en œuvre des mesures efficaces qui garantiront la rentabilité et la stabilité des pêcheries dans une Méditerranée saine et durable.

Pour atteindre ces améliorations décisives et nécessaires (aux niveaux régional et national), il y a lieu de commencer par établir un diagnostic identifiant les questions les plus prioritaires et d’ensuite mettre en œuvre des plans d’action concrets, dotés d’instruments crédibles et de calendriers contraignants.

Les mesures précises doivent encore être définies mais leur typologie et les résultats à atteindre sont déjà clairs :

  1. mieux évaluer les stocks : collecte, mise à disposition et analyse des données ;
  2. améliorer la mise en œuvre, le contrôle et de la surveillance ;
  3. régionaliser et cogérer ;
  4. réduire l’impact environnemental ;
  5. établir des plans de gestion pluriannuels, fondés sur une approche écosystèmique ;
  6. promouvoir l’innovation et la technologie en étant davantage sélectif et sans rien écarter ;
  7. promouvoir une collaboration plus étroite entre les pays méditerranéens – membres ou non de l’UE, en particulier pour l’application des mesures de contrôle et en matière de recherche scientifique.

 

  1. Qui doit diriger le processus ?

La gravité et l’urgence de la situation requièrent un engagement politique fort au plus haut niveau, incluant tous les pays qui pêchent dans la Méditerranée. Dans l’Union européenne, les huit États membres ayant des côtes sur la Méditerranée (l’Espagne, la France, l’Italie, Malte, la Slovénie, la Croatie, la Grèce et Chypre), soutenus par l’UE et par le Conseil consultatif de la Méditerranée, le MEDAC[3], devraient jouer un rôle exemplaire, notamment dans les zones que ces pays exploitent en particulier.

Les deux organisations régionales de gestion des pêcheries, la CICTA et la CGPM, devraient piloter les efforts conjoints et assurer la coordination internationale pour permettre d’aboutir à des résultats positifs dans l’ensemble du bassin.

Les associations industrielles, les chercheurs et les ONG ont également un rôle vital à jouer, en faisant en sorte que tous les acteurs s’engagent (les consommateurs, les pêcheurs de loisir et les autres utilisateurs de la mer), afin de remettre les pêcheries méditerranéennes sur la voie de la soutenabilité.

  1. Y a-t-il d’autres questions ?

La surpêche, la mauvaise gestion et les manquements dans la mise en œuvre de la législation en vigueur, applicable aux niveaux régional, national, européen et international, sont les principales causes de l’état actuel des stocks de poisson méditerranéens et des problèmes économique qui y sont associés.

Par ailleurs, la pollution, la navigation et d’autres sources de tension environnementale, telles que le changement climatique et les espèces invasives, ont également un impact direct sur l’abondance et la survie des populations de poisson. Ces éléments doivent être abordés en parallèle.

Il y a également lieu d’envisager des mesures complémentaires pour promouvoir la bonne gouvernance (par ex. plus de transparence et l’établissement de zones protégées) ainsi que davantage de mécanismes de marché (par ex. la traçabilité et la détermination de tailles minimales).

Enfin, il est nécessaire de définir des stratégies innovantes et diversifiées en matière de gestion et de développement durable au bénéfice des communautés dépendant des pêcheries, de façon à protéger non seulement les poissons et l’environnement marin, mais également l’héritage culturel millénaire qui lui est associé. Des projets comme pescatourism, les circuits courts et d’autres initiatives innovantes ont déjà été couronnés de succès.

  1. Que fait l’UE ?

L’UE a fourni un effort considérable pour améliorer la soutenabilité des pêcheries, tant en son sein qu’au niveau mondial.  La politique commune de la pêche appelle à ce que tous les stocks de l’UE soient exploités selon le rendement maximal durable jusqu’en 2020, et à ce que tous les vaisseaux européens respectent la PCP, où qu’ils pêchent.

Au regard des succès encourageants enregistrés dans le Nord-Est de l’Atlantique, où les stocks de poisson et les rendements des pêcheries sont en hausse, l’UE est déterminée à mettre un terme à la surpêche dans la Méditerranée, en réunissant tous les acteurs à tous les niveaux et en créant des mesures d’adaptation financées notamment par le FEAMP[4] et le mécanisme TAIEX[5] de la Politique européenne de voisinage. Ces fonds sont disponibles pour financer tant les mesures directes que les actions complémentaires, comme des programmes socio-économiques, la recherche, la coopération et la création de capacités de production.

  1. Que puis-je faire ?

Nous sommes tous en partie responsables de la situation et, en conséquence, nous devons tous contribuer, dans la mesure de nos capacités, à son redressement.

Les décideurs politiques : Il est de la plus haute importance de bien cerner l’enjeu  et de mobiliser les ressources et les acteurs appropriés pour trouver les solutions d’urgence.

  • Les États membres de l’UE : ils doivent identifier les espèces et les zones prioritaires, définir exactement les mesures à prendre pour atteindre les objectifs fixés (y compris la mise à jour des plans de gestion nationaux) et assurer leur respect.
  • La CGPM, la CICTA, le MEDAC, l’ACCP[6] ainsi que d’autres acteurs influents, les forums internationaux (par ex. la FAO[7], l’UpM[8]) et les organisations internationales qui financent ces initiatives (par ex. la Banque mondiale) : ces acteurs doivent contribuer à définir les priorités et les actions, doivent travailler ensemble de façon coordonnée, et s’engager vis-à-vis des objectifs communs en matière de mise en œuvre et de contrôle.
  • La Commission européenne et les autres institutions de l’UE : elles doivent définir la politique et la feuille de route qui permettront d’atteindre progressivement le double objectif d’ l’exploitation soutenable des stocks de poisson et de l’amélioration des performances des flottes de pêche.
  • Les pays tiers : ils doivent travailler conjointement avec les ORP[9] (la CICTA et la CGPM) et adapter la structure et la taille de leur flotte aux ressources disponibles.

Les acteurs industriels : En tant que représentants directs des pêcheurs impliqués dans l’exploitation des ressources biologiques, et vu leur connaissance précise de la situation réelle, les organisations comme Europêche ou LIFE[10] doivent jouer un rôle vital en promouvant la cogestion et l’implication de tous les acteurs dans la définition des solutions.

  • Les initiatives conjointes couronnées de succès telles que le programme de rétablissement du thon rouge dans l'Atlantique peuvent inspirer d’autres actions conjointes.
  • Les bonnes pratiques, reprises d’autres régions et d’autres projets, peuvent aussi contribuer à paver la voie vers l’établissement de pêcheries rentables et soutenables dans la Méditerranée.
  • L’engagement de tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement, de même que la société civile, peut apporter un soutien précieux dans le processus d’adaptation. Les grossistes et les détaillants doivent promouvoir les produits durables et rejeter les prises non conformes à la réglementation.
  • Il y a lieu de mettre à profit les réunions internationales comme celle de la CGPM (le 30 mai 2016) et celle de la CICTA (en novembre 2016) pour coordonner toutes les contributions.

La communauté scientifique et les organismes de contrôle : Les organismes de recherche, de surveillance et de contrôle constituent également des acteurs fondamentaux car ils fournissent aux autorités des connaissances plus précises et une vue plus large et transparente de la situation. Ils pourraient notamment :

  • augmenter le nombre de stocks évalués en ayant recours, le cas échéant, à des techniques d’évaluation où les données sont moins nombreuses ;
  • travailler ensemble à l’élargissement de la couverture spatiale et temporelle des enquêtes scientifiques ;
  • développer des stratégies coopératives entre les pays méditerranéens (UE et non-UE) en matière de contrôle et de mise en vigueur aux niveaux régional et sous-régional ;
  • aider les gestionnaires à comprendre la complexité de la situation et accroître leur coopération avec les acteurs dans le but de concevoir ensemble des techniques innovantes visant à améliorer la sélectivité, à réduire les prises accidentelles non désirées et à protéger efficacement les espèces et les habitats vulnérables.

Les ONG et les associations civiles : En contribuant à accroître la connaissance et la sensibilisation, en protégeant l’environnement et en représentant les communautés locales, ces associations peuvent promouvoir la coopération et la cogestion. Le dernier maillon de la chaîne, et non le moindre, le citoyen et le consommateur au sens large doivent s’engager pour assurer que les choix du marché vont dans le sens de la transition vers des modèles plus soutenables, contribuant ainsi à l’innovation sociale et à la protection de l’héritage des régions qui dépendent des pêcheries.

  • Contrôler les origines (traçabilité) : les réglementations de l’UE garantissent une information adéquate et la traçabilité, ce qui contribue à soutenir les règles et normes de marché communes pour les produits originaires de la mer Méditerranée.
  • Promouvoir des pratiques de consommation saines et responsables.
  • L’organisation de campagnes d’éducation et de sensibilisation sur l’état des stocks de poisson, fondées sur les connaissances scientifiques, les performances du secteur, les aspects environnementaux et la gouvernance intégrée, peut contribuer au succès général de cette entreprise.

[1] La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique

[2] La Commission générale des pêches pour la Méditerranée

[3] Conseil consultatif méditerranéen

[4] Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche

[5] Bureau d'assistance technique et d'échange d'informations

[6] Agence européenne de contrôle des pêches

[7] Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)

[8] Union pour la Méditerranée

[9] Organisations régionales de gestion des pêcheries

[10] Low Impact Fishers of Europe (LIFE)

#MedFish4ever est un programme prioritaire dont les objectifs sont largement partagés. Quel que soit le secteur où vous travaillez (public, non gouvernemental ou privé), votre contribution est essentielle.

#MedFish4ever est une plateforme visant à mettre en avant votre engagement dans l’action. Ces contributions permettront d’échanger les meilleures pratiques et les initiatives réussies. Rejoignez-nous et envoyez-nous les vôtres.

Programme d’action

MedFish4Ever est un projet à long terme visant à garantir des pêcheries durables et la prospérité des communautés et des écosystèmes dans la Méditerranée.

Il existe différents moyens, tous nécessaires et complémentaires, pour atteindre ces objectifs. Pour prouver votre soutien et attirer d’autres participants, nous désirons promouvoir toutes les actions entreprises.

Pour accélérer le processus, veuillez remplir le formulaire ci-joint et décrire vos actions. Envoyez-le à info@medfish4ever.com

Nos soutiens

1. Autorités et organismes publics

Andrés Hermida interview at MedFish4Ever launch

Andrés Hermida, Secrétaire-général des pêcheries d’Espagne
Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement – pêcheries, Espagne

Zakia Driouche, Moroccan Minister for Fisheries, interview at MedFish4Ever launch

Zakia Driouche, Secrétaire-général marocain des pêcheries
Ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, Maroc

Gesine Meissner (MEP) interview at MedFish4Ever launch

MPE Gesine Meissner, également président de l’Intergroupe Mers, Rivières, Îles et Zones Côtières
Mers, Rivières, Îles et Zones Côtières (Searica), intergroupe au Parlement européen

2. Le secteur industriel et les marchés

Christian Decugis interview at MedFish4Ever launch

Christian Decugis, Directeur pour la Méditerranée de Low Impact Fishers of Europe
Low Impact Fishers of Europe (LIFE)

3. Organisations à but non lucratif

Marco Lambertini, Director General of WWF International, interview at MedFish4Ever launch

Marco Lambertini, Directeur Général de WWF International
Worldwide Wildlife Fund (WWF)

Lasse Gustavsson interview speaks of Oceana's support for the MedFish4Ever campaign

Lasse Gustavsson, Vice-Président Senior et Directeur exécutif de OCEANA en Europe
OCEANA

Rupert Howes, CEO of MSC, interview at MedFish4Ever launch

Rupert Howes, Directeur Général de Marine Stewardship Council
Marine Stewardship Council (MSC)

Nous savons que la santé de la Méditerranée court un grave danger. Mais nous savons aussi que tout n’est pas perdu. La recherche scientifique ainsi que certaines initiatives couronnées de succès, telles que le programme de rétablissement du thon rouge, suggèrent qu’il est possible de restaurer les stocks surexploités.

Une action engagée et concertée peut permettre de redresser la situation. En fait, partout en Méditerranée, les pêcheurs et les communautés dépendantes de la pêche, les gouvernements, les ONG et les scientifiques obtiennent des résultats tangibles grâce à la mise en œuvre de mesures et d’initiatives destinées à faciliter la reconstitution des stocks.

La présente page donne un aperçu des différentes actions entreprises dans la région. Nous vous invitons à y participer, à vous inspirer des actions menées par d’autres, et à contribuer à la restauration de notre Méditerranée.

Pour cela, reportez-vous à la section 'Appel à l’action' de notre site web.

Nom: AdriaMed, projet régional de la FAO
Pays: Italie
Type d’action: Renforcement des capacités
URL: www.faoadriamed.org

AdriaMed (Coopération scientifique à l’appui de la pêche responsable dans l’Adriatique) est un projet de la FAO visant à développer la coopération scientifique et institutionnelle et à renforcer les capacités dans le but de soutenir la pêche responsable en mer Adriatique. Cette initiative encourage les actions conjointes qui rassemblent les scientifiques, les responsables des pêcheries et les pêcheurs des pays qui bordent la mer Adriatique (Albanie, Croatie, Italie, Monténégro et Slovénie). Le renforcement de la coopération, des capacités et de l’évaluation des stocks a conduit à l’adoption, lors de la réunion de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée de 2013, d’un plan de gestion pluriannuel des pêches pour les stocks de petits pélagiques à l’échelle internationale.

Nom: Association de Gestion Intégrée des Ressources (AGIR)
Pays: Maroc
Type d’action: Gestion
URL: agir-env.org

L’Association de Gestion Intégrée des Ressources (AGIR) œuvre au développement d’activités de pêche artisanale durables et équilibrées dans la Méditerranée. Elle met en œuvre un large programme de planification participative selon une approche écosystémique, au profit de quelque 3000 pêcheurs artisanaux actifs sur la côte marocaine de la Méditerranée. Les pêcheurs sont capables d’identifier les problèmes posés par la pêche au chalut illégale et la pêche à la dynamite et la création d’un comité de surveillance leur permet de participer à la lutte contre ces menaces.

AGIR met en place diverses activités, notamment les suivantes: rédaction de rapports scientifiques décrivant l’état de conservation et les espèces menacées d’extinction, ainsi que la restauration des habitats et des zones marines; formation et association de pêcheurs issus de coopératives de pêcheurs artisanaux à l’élaboration de plans de gestion des ressources pour les zones marines; mise en place d’un réseau informel de coopératives de pêcheurs artisanaux établis dans les zones marines protégées de la Méditerranée; soutien des activités génératrices de revenus pour améliorer le niveau de vie des pêcheurs artisanaux dans la région côtière d’Al Hoceima.

Nom: Association de la Pêche Artisanale et Environnement
Pays: Algérie
Type d’action: Pêche

Ce réseau a pour objectif la conservation des ressources marines et l’élaboration de solutions pour une pêche durable et responsable. L’association a fait participer les pêcheurs locaux à l’établissement et à l’entretien d’une zone protégée de la Méditerranée située au large des côtes algériennes et soumise à des quotas stricts visant à encourager la pêche responsable sur la base des lignes directrices de l’Union d’une part, et à donner un accès prioritaire aux pêcheurs qui adoptent des pratiques durables d’autre part.

Nom: Centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC)
Pays: Belgique, Italie
Type d’action: Autre
URL: https://ec.europa.eu/jrc/en

Le Centre commun de recherche de la Commission européenne (JRC) compile des données collectées par les États membres de l’UE sous l’égide du cadre pour la collecte des données (CCD), couvrant aussi la Méditerranée. Ces données sont traitées et analysées par le JRC, en collaboration avec le Comité scientifique, technique et économique de la pêche (CSTEP), afin d’évaluer l’état des stocks et de formuler des conseils scientifiques et de gestion en ce qui concerne les espèces de poisson exploitées commercialement en Méditerranée, dans le cadre de la politique commune de la pêche. Les résultats de ces analyses et les conseils scientifiques formulés peuvent être consultés dans les rapports du CSTEP à l’adresse suivante: https://stecf.jrc.ec.europa.eu/reports.

Nom: Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM)
Pays: Italie
Type d’action: Gestion
URL: www.fao.org/gfcm

La CGPM a mis en place un groupe de travail chargé de moderniser le cadre juridique de son action par le biais d’une approche concertée et ascendante qui intègre les contributions des parties concernées. Les modifications qui en ont découlé ont conduit à l’adoption d’un certain nombre de nouvelles mesures telles que des plans de gestion et des feuilles de route à l’échelle sous-régionale en matière de lutte contre la pêche INN.

Gestion des espèces pélagiques emblématiques: Les petits pélagiques de la mer Adriatique font l’objet de plans de gestion pluriannuels qui sont mis à jour lorsque l’introduction de mesures d’urgences s’impose. La recommandation la plus récente vise à ramener l’exploitation des ressources de petits pélagiques dans la mer Adriatique au niveau du rendement maximal durable d’ici 2020.

Lutte contre la surexploitation des espèces démersales emblématiques dans le détroit de Sicile: Le plan de gestion pluriannuel qui a été adopté s’applique aux chalutiers de fond de plus de 10 mètres de long dont les captures de merlus et de crevettes roses du large constituent au moins 25 % des captures en poids vif ou en valeur. Il prévoit différents types de mesures de gestion et privilégie une approche fondée sur le principe de précaution visant à ramener les niveaux d’exploitation à hauteur du seuil de rendement maximal durable d’ici 2020, à protéger les zones de reproduction, à supprimer les rejets et à ajuster la capacité de pêche.

Nom: Conférence des régions périphériques maritimes d'Europe (CRPM) - Commission interméditerranéenne (CIM): Projet MarInA-Med COM&CAP
Pays: Chypre, Croatie, Espagne, France, Grèce, Italie, Malte, Portugal, Slovénie
Type d’action: Autre
URL: http://www.medmaritimeprojects.eu/section/com-cap/sub-com-cap

Le projet MarInA-Med COM&CAP finance 13 projets maritimes, dont certains ont pour objectif d'atténuer les pressions environnementales qui pèsent sur les écosystèmes marins. Les conclusions de ces projets ont contribué à définir plusieurs positions politiques. Actuellement, la CRPM-CIM est active dans deux projets horizontaux interrégionaux MED : PANACEA (S.O.3.2), relatif à l'environnement et aux zones protégées, et InnoBlueGrowth (S.O.1), relatif à l'innovation et à la croissance bleue.

La CRPM-CIM gère également le financement de différents projets modulaires traitant de sujets tels que les aires marines protégées, la croissance bleue et l'innovation, le tourisme durable et la GIZC-PEM (Gestion intégrée des zones côtières - Planification de l'espace maritime et gestion intégrée des zones côtières) ainsi que la communication y afférente. Voici quelques exemples de projets modulaires en cours : CO-Evolve (S.O.3.1), sur la coévolution des activités humaines le long du littoral liées à la GIZC et à la PEM (ainsi que la Charte de Bologne) (approuvé) ; Marine Villages (S.O.3.1), sur le tourisme et le marketing durables, et MITOMED+ (S.O.3.1), sur le tourisme durable et la définition d'indicateurs (en dernière phase d'évaluation).

Nom: Conférence des régions périphériques maritimes d’Europe (CRPM) - Commission interméditerranéenne (CIM)
Pays: Albanie, Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Malte, Maroc, Tunisie
Type d’action: Autre
URL: http://news.crpm.org/cpmr-news/maritime-cpmr/imc-launching-task-force-on-fisheries-aquaculture/

Le groupe de travail de la CIM sur les pêches et l’aquaculture a été créé en 2016. Il s’agit d’un groupe de travail des régions Med qui vise à favoriser la compétitivité et la durabilité du secteur de la pêche et de l’aquaculture en Méditerranée. Il encourage les synergies entre ses membres à des fins de suivi de la mise en œuvre de la PCP, de stimulation du soutien financier accordé au secteur de la pêche et de l’aquaculture, de promotion des initiative et stratégies émergentes relatives à la pêche et à l’aquaculture en Méditerranée, de conception et de mise en œuvre de projets transnationaux et transfrontaliers, et d’action en faveur de l’éducation et de la formation dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture. Les résultats attendus comprennent l’échange de meilleures pratiques, la réalisation d’études et de rapports, la diffusion de messages politiques, la mise en place d’activités de plaidoyer, l’organisation de conférences et de projets de coopération territoriale et la conduite d’actions.

Nom: Conseil consultatif de la Méditerranée (MEDAC)
Pays: Italie
Type d’action: Gestion
URL: www.med-ac.eu

Le MEDAC joue un rôle de facilitateur dans le processus de régionalisation et a participé à l’organisation d’un séminaire de haut niveau sur l’état des stocks en Méditerranée et sur l'approche de la PCP. En 2016, il a élargi ses groupes de discussion afin de tenir compte de zones géographiques d’application plus vastes (comprenant la Méditerranée occidentale, le détroit de Sicile et le nord de la mer Adriatique) en vue d’apporter des informations techniques utiles à l’élaboration de plans de gestion pluriannuels, à l’adresse des États membres concernés et de la Commission européenne. Parmi les objectifs prioritaires du MEDAC figurent la collecte, l’étude et l’analyse des données scientifiques disponibles concernant les stocks d’espèces démersales ainsi que la définition des caractéristiques des pêcheries en conformité avec l’obligation de débarquement qui doit entrer en vigueur en janvier 2017.

La reconstitution des stocks de thon rouge ne peut pas servir d’exemple étant donné que les solutions qui ont été trouvées dans ce cas sont difficilement transférables aux autres espèces. D’autre part, la représentation des pêcheurs est garantie par le MEDAC; à défaut, la participation devrait être encouragée et la question de la représentation devrait, à terme, être abordée.

Nom: Conseil d’intendance des mers (MSC) et Fonds mondial pour la protection de la nature (WWF)
Pays: Espagne, France
Type d’action: Gestion, Renforcement des capacités
URL: www.project-medfish.com

Ce projet conjoint vise à l’analyse rigoureuse et complète des pêcheries méditerranéennes espagnoles et françaises par rapport au Référentiel Pêcheries du MSC, qui permet d’évaluer la durabilité, dans le but d’améliorer cette dernière ainsi que la gestion des pêcheries. Les acteurs ciblés par cette initiative sont les pêcheries, les organisations de producteurs et les instances de gestion des régions méditerranéennes d’Espagne et de France, qui apportent leur contribution par le biais de groupes consultatifs, d’ateliers et de séances d’information.

Le projet porte sur une grande variété d’espèces et vise à fonder son analyse sur un échantillon représentatif de la diversité des pêcheries méditerranéennes. Il bénéficie à de nombreux acteurs du secteur des produits de la mer en fournissant aux pêcheries, organisations de producteurs et gestionnaires une analyse approfondie de leurs pratiques actuelles. Son objectif à long terme est l’augmentation de l’approvisionnement en produits de la Méditerranée issus de la pêche durable, au profit de toutes les parties concernées.  

Nom: Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM)
Pays: Danemark
Type d’action: Renforcement des capacités
URL: www.ices.dk

Le Conseil international pour l’exploration de la mer œuvre à la coordination et à la promotion de la recherche scientifique fondée sur des données et des produits documentaires. Les résultats des recherches scientifiques sont diffusés et utilisés comme base pour fournir les meilleures preuves scientifiques disponibles aux responsables chargés d'étudier l'incidence des activités humaines sur les écosystèmes marins et de gérer l’exploitation des ressources biologiques marines.

À travers des partenariats stratégiques avec, entre autres, la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique et l’Union européenne, le CIEM travaille sur les thèmes suivants:

- l’état des stocks d’anguille dans les zones de l’Atlantique Nord, de la mer du Nord, de la mer Baltique, de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord;

- les bonnes pratiques, méthodes et données pouvant appuyer les conseils scientifiques en vue d’assurer la durabilité de la pêche à l’échelle mondiale;

- les questions liées à l’évaluation du bon état écologique conformément à la directive-cadre «stratégie pour le milieu marin» de l’Union européenne.

Nom: Consiglio Nazionale delle Ricerche - Istituto di Scienze Marine: TARTALIFE - Réduction de la mortalité des tortues marines liée aux activités de pêche professionnelle
Pays: Italie
Type d’action: Autre
URL: http://ec.europa.eu/environment/life/project/Projects/index.cfm?fuseaction=search.dspPage&n_proj_id=4548

Le projet concerne quinze régions italiennes de Méditerranée et vise à faire baisser la mortalité des tortues marines: l’objectif est de réduire les prises accessoires de tortues (causées par les palangres, les chaluts de fond et les filets dormants de la pêche hauturière) en favorisant l’utilisation d’hameçons circulaires et d’autres dispositifs d’exclusion des tortues (les DET sont des dispositifs spéciaux permettant aux tortues capturées dans les filets de pêche de se libérer) et en testant un nouveau répulsif sonore ainsi qu’un nouveau type de filet maillant. Le projet a également pour objectif de réduire la mortalité des tortues après la capture grâce à la formation et à la sensibilisation des pêcheurs ainsi qu’au renforcement des centres de sauvetage de tortues marines.

Résultats attendus *pour en savoir plus, cliquer ici

Nom: Consiglio Nazionale delle Ricerche: LIFE Ghost - Techniques visant à réduire les incidences des engins de pêche fantômes et à améliorer la biodiversité dans les zones côtières du nord de l’Adriatique
Pays: Italie
Type d’action: Contrôle et exécution
URL: http://ec.europa.eu/environment/life/project/Projects/index.cfm?fuseaction=search.dspPage&n_proj_id=4778

Les techniques mises en place dans le cadre du programme LIFE Ghost et visant à réduire les incidences des engins de pêche fantômes et à améliorer la biodiversité dans les zones côtières du nord de l’Adriatique répondent aux objectifs généraux suivants: favoriser des mesures concrètes pour rétablir et préserver l’état écologique des habitats rocheux du nord de la mer Adriatique, évaluer l’incidence des engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés (ALDFG) sur la biodiversité dans les habitats rocheux situés le long de la côte vénétienne et estimer la valeur économique des avantages écosystémiques issus de la suppression ou de la réduction des ALDFG. Le projet vise également à renforcer la biodiversité dans les écosystèmes des habitats rocheux en éliminant les ALDFG et en transplantant la grande nacre de Méditerranée (Pinna nobilis, un coquillage de mer de grande taille), à tester et à démontrer l’efficacité des méthodes de cartographie, de réduction et de neutralisation des engins de pêche perdus, à proposer un plan pour la destruction ou le recyclage des filets récupérés, à mettre au point un protocole pour la gestion des ALDFG dans les zones côtières qui expose en détail les procédures techniques mises en œuvre et qui contienne une proposition de règlement européen.

Résultats attendus *pour en savoir plus, cliquer ici

Nom: CopeMed II, projet régional de la FAO
Pays: Espagne
Type d’action: Renforcement des capacités
URL: www.faocopemed.org

Dans le cadre du projet régional de la FAO CopeMed II, l’initiative ArtFiMed (Développement durable de la pêche artisanale méditerranéenne au Maroc et en Tunisie) portait sur la pêche à petite échelle. Son objectif principal consistait à soutenir les petits pêcheurs artisanaux issus de trois communautés pilotes sélectionnées dans les ports de Dikky (Maroc), Ghannouch et Akarit (Tunisie). Le projet était axé sur la participation des pêcheurs à une collecte harmonisée des données et sur la mise en place de nouvelles activités destinées à générer des revenus supplémentaires (coopérative d’apiculture créée par les pêcheurs, production de tapisseries et de broderies par les femmes).

Nom: Costa Edutainment S.p.A: FISH SCALE - Food Information and Safeguard of Habitat a Sustainable Consumption Approach in Local Environment (Information sur les denrées alimentaires et sauvegarde de l’habitat, une approche de consommation durable dans l’envir
Pays: Italie
Type d’action: Pêche
URL: http://ec.europa.eu/environment/life/project/Projects/index.cfm?fuseaction=search.dspPage&n_proj_id=3880

Le projet FISH SCALE vise principalement à augmenter l’utilisation d’espèces de poissons de mer parfaitement comestibles mais peu connues ou sous-exploitées (poissons dits «durables»). On considère que l’utilisation de ces poissons offre des avantages, aussi bien du point de vue financier, le poisson durable coûtant généralement moins cher au consommateur, que du point de vue écologique, car l’utilisation de poissons sous-exploités peut contribuer à soulager la pression exercée sur les espèces sujettes à une exploitation plus intensive. Cela permet en outre de réduire les quantités de poisson comestible rejeté et par conséquent les besoins qui en découlent en matière de traitement des déchets. Le projet a indirectement contribué à accomplir ses objectifs en matière de conservation grâce à la réalisation des résultats attendus, à savoir: plus de 100 «fournisseurs» de poisson (restaurants, hôtels, poissonniers, distributeurs) ont introduit les espèces cibles de poisson durable dans leur offre, environ 2000 personnes ont directement participé à la campagne de sensibilisation via des questionnaires et des entretiens, la connaissance des problématiques relatives au projet a augmenté d’environ 27 % grâce à la participation du public à 99 événements et à une campagne énergique de médiatisation et de diffusion de l’information, et la vente des espèces cibles a augmenté. Le projet a provoqué un effet domino positif qui s’est propagé des pêcheurs aux consommateurs finaux, en passant par les distributeurs, conduisant au lancement d’autres initiatives liées au poisson durable indépendantes du projet.

D’un point de vue socio-économique, le projet a eu pour résultats d’offrir au consommateur la possibilité d’acheter du poisson de qualité à des prix plus bas et de favoriser la vente d’une plus grande variété d’espèces, les fournisseurs n’étant plus entièrement dépendants des stocks surexploités. Étant donné que les bénéficiaires ont accepté de poursuivre leur action en faveur des objectifs du projet lors des activités d’éducation et de diffusion et que les restaurants, les hôtels et les fournisseurs de poisson sont prêts à continuer à proposer du poisson durable à l’avenir, la durabilité de l’initiative paraît assurée, au moins à court terme. 

Nom: DG Environnement - Commission européenne Le programme LIFE - instrument financier de l’UE pour l’environnement et l’action pour le climat
Pays: UE
Type d’action: Conservation
URL: http://ec.europa.eu/environment/life/

LIFE constitue l’instrument financier qui permet à l’Union européenne de soutenir, sur l’ensemble de son territoire, les projets relatifs à la protection de l’environnement, à la conservation de la nature et à l’action pour le climat. Le programme LIFE contribuera au développement durable et à la réalisation des objectifs et valeurs cibles de la stratégie Europe 2020, du septième programme d’action pour l’environnement et des autres stratégies et plans pertinents de l’Union en matière d’environnement et de climat. L’axe «Environnement» du nouveau programme est orienté vers trois domaines prioritaires: environnement et utilisation rationnelle des ressources, nature et biodiversité, gouvernance et information en matière d’environnement. Le sous-programme «Action pour le climat» porte quant à lui sur les domaines suivants: atténuation du changement climatique, adaptation au changement climatique, gouvernance et information en matière de climat. Le programme LIFE repose également sur des projets intégrés financés conjointement et menés à une grande échelle territoriale. Ces projets viseront à mettre en œuvre la politique de l’Union en matière d’environnement et de climat ainsi qu’à mieux intégrer les objectifs de cette politique aux autres domaines d’action. Le nouveau règlement établit également les critères d’éligibilité et d’attribution des projets ainsi qu’un cadre pour la sélection de ces derniers. Le programme est ouvert à la participation de pays tiers et permet la conduite d’activités en dehors de l’Union européenne. Il fournit aussi un cadre pour la coopération avec les organisations internationales.

Nom: DiscardLess: étude de cas en Méditerranée orientale
Pays: UE
Type d’action: Recherche
URL: http://www.discardless.eu/

L’étude de cas en Méditerranée orientale de DiscardLess porte sur la pêche mixte au chalut de fond d’une multitude d’espèces au nord-ouest de la mer Égée. Les taux de rejet sont élevés (> 40 %), tout comme la pression exercée par la pêche sur les juvéniles. L’écrémage est également pratiqué. L’approche de DiscardLess s’appuie sur les connaissances disponibles au sujet des captures non désirées dans l’écosystème marin étudié i) en collaborant étroitement avec les parties prenantes et les pêcheurs locaux pour élaborer des scénarios bioéconomiques en vue de gérer les conséquences socioéconomiques de l’obligation de débarquement, ii) en examinant et en évaluant les solutions existantes en matière de sélectivité et iii) en divulguant, en collaboration avec les pêcheurs, la localisation des principaux habitats de poissons et zones de pêche présentant une concentration élevée de captures non désirées et en combinant ces données avec des informations scientifiques pour réduire au minimum les rejets.

Nom: DiscardLess: études de cas en Méditerranée occidentale
Pays: UE
Type d’action: Recherche
URL: http://www.discardless.eu/

L’étude de cas en Méditerranée occidentale de DiscardLess se concentre sur deux zones très différentes: le Golfe du Lion franco-espagnol / la côte catalane et l’archipel des Baléares. Elle vise à définir des habitats sensibles et évalue l’incidence des futures stratégies potentielles en matière d’aménagement de l’espace. Cette étude de cas contribue au suivi des effets de la mise en œuvre de l’obligation de débarquement et au travail d’examen et d’analyse de la sélectivité de la pêche, en tirant profit des précédents projets mis en place dans ce domaine. Des stratégies visant à éviter les rejets seront élaborées en étroite collaboration avec l’industrie de la pêche et des données scientifiques seront utilisées pour créer des cartes indiquant les zones à haut risque de rejet dans l’espace et dans le temps (schémas saisonniers). Il s’agira ensuite de recenser les approches les plus appropriées et les plus consensuelles concernant les mesures d’incitation dans ce domaine. Enfin, les résultats seront intégrés dans les stratégies de réduction des rejets suggérées pour l’étude de cas et, éventuellement, d’autres zones de la Méditerranée et des recommandations politiques seront formulées sur les moyens pour mettre en œuvre efficacement une politique en matière de rejets.

Nom: EastMed, projet régional de la FAO
Pays: Italie
Type d’action: Renforcement des capacités
URL: www.faoeastmed.org

La plupart des pays de Méditerranée orientale ne disposent pas de capacités suffisantes en matière d’expertise scientifique pour guider leur gestion des pêches. Le projet EastMed (Coopération scientifique et institutionnelle pour le soutien de la pêche responsable en Méditerranée orientale) a été créé dans le but de renforcer la coopération à l’échelle de la région et d’approfondir les connaissances scientifiques nécessaires à l’application du Code de conduite pour une pêche responsable adopté par la FAO. L’initiative a permis la prise en considération des principes de base de la gestion des pêches, à savoir les analyses bioéconomiques, les méthodes d’évaluation des stocks, et l’examen de la structure et du fonctionnement des écosystèmes marins; elle a également conduit à l’établissement de plans de gestion des pêches fondés sur les données collectées.

Nom: Europêche
Pays: Belgique
Type d’action: Conservation
URL: http://europeche.chil.me

Europêche favorise une communication fluide entre les institutions européennes et le secteur de la pêche en tenant toutes les parties concernées informées des préoccupations et des objectifs des pêcheurs de l’Union. L’organisation milite pour qu’une évaluation de l’incidence des activités humaines sur les stocks halieutiques soit menée dans le cadre d’une approche ascendante et intégrée qui associe toutes les parties concernées aux processus décisionnels. Europêche met en avant, comme exemple de meilleure pratique, la reconstitution spectaculaire des stocks de thon rouge en Méditerranée, qui a permis une augmentation annuelle de 20 % du quota de pêche pour cette espèce. Elle propose des mesures de gestion ainsi que des mesures techniques et œuvre en faveur de la création d’un groupe de travail ad hoc pour permettre aux pêcheurs de jouer un rôle dans l’élaboration des politiques de pêche. 

Nom: FAO - Commission générale des pêches pour la Méditerranée
Pays: Italie
Type d’action: Pêche

Les petites pêcheries artisanales représentent la majorité des emplois du secteur de la pêche en Méditerranée et en mer Noire. Les pêcheurs eux-mêmes militent en faveur d’un partage des connaissances et d’une coopération plus importants en vue de garantir la durabilité de leur filière. 

Nom: FAO - Commission générale des pêches pour la Méditerranée
Pays: Italie
Type d’action: Gestion

La stratégie «Croissance bleue» est fondée sur une approche inclusive. Il est indispensable que la réglementation relative à la pêche artisanale soit le produit de négociations et de démarches volontaires autant qu’un complément aux lignes directrices, qui sont issues d’une approche fondée sur les droits de l’homme.

Nom: Federparchi - Europe
Pays: Italie
Type d’action: Gestion
URL: http://www.medmaritimeprojects.eu/section/fishmpablue/output

Dans le cadre de l’initiative FishMPABlue, 31 aires marines protégées (AMP) réparties dans cinq pays méditerranéens ont été étudiées afin de recenser les caractéristiques clés d’une stratégie réussie en matière de gestion partagée des pêches entre les AMP et les pêcheurs artisanaux, et de mettre au point de nouveaux outils de gouvernance relatifs à la pêche artisanale au sein et autour des AMP. Un ensemble d’instruments a été mis au point en vue d’assurer une gouvernance de la pêche à la fois conforme aux objectifs en matière de conservation et favorable aux économies locales.

Nom: Fondation internationale pour la durabilité des produits de la mer (ISSF)
Pays: États-Unis
Type d’action: Gestion, Contrôle et exécution, Renforcement des capacités
URL: http://iss-foundation.org

Les activités de recherche et de plaidoyer de l’ISSF visent à garantir une conservation et une gestion efficaces des ressources mondiales de thon. Il est à noter par exemple que les stocks de thon blanc de la Méditerranée n’ont jamais fait l’objet d’une évaluation en bonne et due forme.  Il s’agit d’un produit qui se consomme presque exclusivement dans l’Union européenne. L’ISSF apporte un soutien financier pour que des évaluations préliminaires soient menées sous la direction des organes de gestion des régions concernées et de son propre comité scientifique. 

La fondation encourage la recherche scientifique en mer qui vise à mettre au point des méthodes de pêche au thon permettant de réduire les captures accessoires. Elle mène une lutte active pour l’éradication de la pêche illicite sous toutes ses formes au moyen d’un éventail de mesures de conservation, d’initiatives et d’instruments. Son engagement contre la surpêche s’est traduit par l’organisation d’une série d’ateliers internationaux et par l’adoption de la mesure de conservation de capacité de l’ISSF. 

Nom: Greenpeace
Pays: Espagne
Type d’action: Communication
URL: http://pescadodetemporada.org/

Greenpeace Espagne a mis au point une application pour smartphone destinée à informer les utilisateurs sur les saisons de pêche et les méthodes de capture des différents poissons, ainsi que sur les espèces menacées. Les consommateurs sont ainsi en mesure de vérifier, avant d’acheter leur poisson, si celui-ci a été pêché localement, s’il est de saison et si la méthode de capture utilisée est conforme aux principes de la pêche durable. Cette application offre aux consommateurs une solution efficace au problème de l’étiquetage inadapté du poisson.

Nom: Groupe d’action locale de la pêche - Groupe FEP Varois : Pescatourisme 83
Pays: Régions côtières méditerranéennes
Type d’action: Pêche
URL: www.marcopolo.asso.fr/

Le projet « Pescatourisme 83 » a pour but de permettre aux pêcheurs locaux de diversifier leurs sources de revenus sans augmenter leurs efforts de pêche, tout en sensibilisant l'opinion à la tradition et à l'héritage de la pêche et aux problèmes auxquels le secteur est confronté. Le projet vise à mettre en place des activités complémentaires, telles que des séances de dégustation et des formules de séjour, en développant des synergies avec l'agrotourisme et en mettant au point des méthodes permettant d'apporter une valeur ajoutée aux espèces sous-exploitées. La stratégie du GALP consiste à préserver la productivité biologique et l'équilibre des différents écosystèmes tout en contribuant au renforcement des territoires côtiers. 

Nom: Groupe d’action locale de la pêche : Groupe FEP Varois : Cap Roux – Zone de pêche restreinte
Pays: France
Type d’action: Autre
URL: https://webgate.ec.europa.eu/fpfis/cms/farnet/files/documents/Farnet_Pan2020_13.pdf

Une ONG locale a réuni des pêcheurs, des autorités locales et des scientifiques pour jeter les bases d'un futur plan de gestion efficace et durable visant à renforcer les mesures de conservation dans une zone de pêche restreinte sur la Côte d'Azur en France. La zone de pêche restreinte de 445 ha du Cap Roux a été créée en 2004 par une organisation de pêche locale. Un projet dans le cadre de l'Axe 4 a encouragé les pêcheurs à entreprendre des activités de surveillance pour lutter contre la pêche illégale et explorer des pistes pour développer un plan de gestion durable. Des études scientifiques et des collectes de données contribuent à évaluer l'impact des mesures de conservation, tandis qu'une coopération avec d'autres utilisateurs de l'espace maritime vise à sensibiliser l'opinion sur les atouts de la région et l'importance que revêt leur préservation. 

Nom: Groupe d’action locale de la pêche : Spain Peix de llotja (Fish from the Auction)
Pays: Espagne
Type d’action: Autre
URL: www.peixdellotja.com

Afin d'encourager les restaurants, les supermarchés et les clients à acheter du poisson pêché localement, le projet « Peix de Illotja » a réuni les GALP et des organisations de pêche locale pour promouvoir le concept et développer une marque certifiée. La marque décerne des étoiles aux restaurants qui s'engagent à acheter directement leur poisson à la vente de gros locale. Le projet a favorisé la coopération entre les quatre corporations de pêche de la région et tissé des liens entre le secteur de la pêche et celui du tourisme et de la restauration. Les GALP méditerranéens envisagent la possibilité de développer le concept à l'échelle européenne. La stratégie des GALP vise à diversifier l'économie de la région et à créer de l'emploi en se concentrant sur le tourisme éco-responsable. 

Nom: Groupe d’action locale de la pêche Terre di Mare : Fish All Days – Livraison à domicile par bateau de pêche
Pays: Italie
Type d’action: Autre
URL: www.gacterredimare.net

Avec l'aide des groupes d’action locale de la pêche (GALP), l'entreprise familiale de pêche Facchini Pesca a mis en place un système de vente directe auprès de leurs clients pour faire face à la baisse des prix de gros. Leur projet comportait un grand travail de sensibilisation de la population locale aux avantages que présente la consommation de poisson local de qualité et traçable. La relation de confiance développée entre le producteur et le consommateur a permis de créer une solide base de clients satisfaits et fidèles, qui apprécient tant la qualité du produit que celle du service proposé. La stratégie de développement des GALP repose sur la relance de la communauté locale de pêcheurs en s'appuyant sur une approche qui respecte les principes de durabilité environnementale, sociale, économique et institutionnelle. 

Nom: Hellenic Centre for Marine Research
Pays: Grèce
Type d’action: Recherche
URL: www.hcmr.gr

Le Centre hellénique de recherche marine (Hellenic Centre for Marine Research) participe au développement et à la mise en œuvre du système d'observation paneuropéen de la biodiversité marine (pan-European Marine Biodiversity Observatory System - EMBOS). Parmi les objectifs de l'EMBOS figurent un important réseau international paneuropéen d'observatoires de la biodiversité marine appliquant une méthode optimisée et standardisée, l'évaluation des modifications à long terme de la biodiversité marine et leurs causes possibles en tenant compte de facteurs naturels et anthropogènes, l'optimisation d'approche interdisciplinaires innovantes pour la recherche ainsi que la facilitation de la gestion de l'environnement fondée sur les connaissances. Les parties prenantes cibles comprennent des autorités européennes, nationales et internationales impliquées dans l'évaluation écologique de l'environnement marin, les gestionnaires de l'espace maritime, les décideurs, les législateurs, les dirigeants politiques, les scientifiques, le personnel universitaire et les étudiants. La macrofaune et à la macroflore présentes dans les eaux territoriales européennes constituent l'essentiel des espèces étudiées. Les résultats attendus de l'EMBOS sont : une évaluation de l'impact de l'évolution de la biodiversité sur les écosystèmes marins ; un système d'alerte précoce au sujet de l'évolution de la biodiversité ; ainsi qu'une meilleure compréhension des facteurs naturels et anthropogènes responsables de ces changements.

Nom: Institut national d'océanographie et de géophysique expérimentale (OGS)
Pays: Italie
Type d’action: Recherche
URL: www.ogs.trieste.it

L’institut assure la réalisation et le déploiement de sa propre mission, axée sur la recherche fondamentale et appliquée dans trois domaines principaux: l’océanographie, la géophysique et la géologie marines, et enfin la géophysique expérimentale et exploratoire. L’OGS mène actuellement une étude sur les frontières dans le contexte des sciences de la mer: les chercheurs rassemblent les données d’ordre écologique, biologique, social, économique et juridique issues d’un large éventail de travaux, et examinent des études de cas relatives à l’exécution de la politique commune européenne de la pêche en Méditerranée et en mer Noire. Le projet vise à offrir une vue d’ensemble des problèmes qui se posent aussi bien au niveau local que transfrontalier, et à élaborer des solutions pratiques permettant l’application de la politique commune de la pêche.

Nom: Instituto de Ciencias del Mar (CSIC)
Pays: Espagne
Type d’action: Recherche
URL: www.icm.csic.es

En vue d’analyser les causes possibles du déclin et de l’effondrement de la pêche sur la côte du Maresme, dans le nord-ouest de la Méditerranée, au cours des 26 dernières années, le CSIS a étudié la population de vernis (bivalves). Deux principales causes semblent être à l’origine de l’état actuel du fond marin: la surpêche et les opérations de dragage incessantes au centre et au sud-ouest du sol marin pour le remblayage des plages. Aujourd’hui (2016), la pêche du vernis est fermée dans cette zone et une proposition de plan de gestion et de reconstitution – comprenant une interdiction temporaire de la pêche artisanale à la drague des vernis ainsi que des solutions de substitution quant au remblayage des plages – doit être mise en œuvre.

Nom: Instituto de Ciencias del Mar (CSIC)
Pays: Espagne
Type d’action: Recherche
URL: www.icm.csic.es

Le CSIC élabore actuellement des plans de gestion en matière de pêche de la crevette en haute mer, intégrant la reconversion des flottes de pêche. Le fait de modifier les méthodes de pêche de la crevette en haute mer appliquées par les flottes méditerranéennes, en remplaçant la pêche au chalut de fond à panneaux par la pêche à la nasse, permettra de montrer qu’un changement d’approche est viable et rentable. Même si les espèces concernées sont l’Aristeus antennatus et l’Aristaeomorpha foliacea, les principales parties concernées sont avant tout les pêcheurs, les poissonniers et l’industrie du tourisme. Le CSIC propose des outils visant à actualiser et à développer la législation et la politique de l’Union en matière de pêche dans le contexte de la directive-cadre «Stratégie pour le milieu marin», et notamment la préservation de l’intégrité du fond marin ainsi que la protection des grands fonds marins vulnérables et de leur biodiversité.

Nom: Instituto Español de Oceanografía (IEO)
Pays: Espagne
Type d’action: Recherche
URL: http://www.ieo.es/

L’institut espagnol d’océanographie (IEO) est un institut de recherche public dont les travaux portent sur les connaissances scientifiques relatives aux océans, l’exploitation durable des ressources halieutiques et le milieu marin. L’IEO mène des recherches liées à tous les aspects de l’évaluation et du contrôle des ressources marines et s’emploie notamment à fournir les données et les conseils dont l’administration publique espagnole, les instances internationales et les acteurs du secteur de la pêche ont besoin pour veiller à l’utilisation durable et rationnelle des ressources biologiques marines. À cette fin, l’IEO mène régulièrement des campagnes de recherche et des programmes d’échantillonnage à bord des navires de pêche et sur les marchés, et les scientifiques de l’institut contribuent à l’évaluation des stocks pélagiques et démersaux ainsi qu’à l’évaluation des mesures de gestion telles que les zones marines protégées, les fermetures spatiotemporelles, les tailles minimales, les spécifications relatives aux engins de pêche, etc. L’IEO participe à plusieurs projets nationaux et internationaux visant à examiner l’incidence des facteurs environnementaux et anthropiques sur l’état des ressources en Méditerranée et sur les trajectoires de populations, dans le but de contribuer à l’évaluation de la pertinence des différentes stratégies de gestion. 

Nom: L’Institut international de l’océan (IOI)
Pays: Malte
Type d’action: Renforcement des capacités
URL: http://www.ioinst.org/

L’Institut international de l’océan (IOI) anime des formations et met en œuvre des mesures de développement et de renforcement des capacités sur les questions ayant trait aux océans, et ce à différents niveaux. Les activités de l’IOI visent différentes parties prenantes, y compris les responsables, les gestionnaires et les personnes chargées de la mise en œuvre des politiques. L’IOI publie et diffuse des informations afin d’étendre la portée de ces activités. Cet institut offre également des programmes de formation, propose des diplômes d’études supérieures, rédige des documents et des publications occasionnelles, prononce des allocutions et organise des séminaires et des présentations dans le domaine de la gouvernance des océans, du renforcement des capacités et de la gestion des pêches. Parmi les actions spécifiques de l’IOI figurent la mise en place du programme de formation de l’IOI sur la gouvernance des océans régionaux pour la Méditerranée, la mer Noire, Baltique et Caspienne (un diplôme de troisième cycle sur la gouvernance des océans, proposé en collaboration avec la faculté de droit de l’université de Malte) et la parution de publications telles que «The future of fish – The Fisheries of the Future», publiée dans le World Ocean Review.

Nom: MEDASSET
Pays: Grèce
Type d’action: Autre
URL: www.medasset.org

«Healthy Seas: from waste to wear» [mers saines: de déchets à textiles] est une initiative européenne innovante mise en place en Grèce par MEDASSET depuis 2015. L’objectif final de cette initiative est de nettoyer nos océans des filets de pêche abandonnés, qui forment des pièges mortels pour les tortues de mer et d’autres espèces marines, et de transformer ces filets en nylon recyclé de grande qualité. L’initiative «Healthy Seas» se concentre actuellement sur les filets de pêche abandonnés, mais devrait s’étendre à d’autres déchets marins par la suite. Il s’agit d’une entreprise commune mise en place par des organisations non gouvernementales et des sociétés afin de nettoyer les mers et les océans. Les filets recueillis dans le cadre de cette initiative ne sont pas envoyés dans des décharges ni brûlés dans des installations de traitement des déchets; ils sont recyclés pour fabriquer des produits de qualité. L’initiative met l’accent sur la durabilité, aussi bien sur le plan environnemental qu’économique. «Healthy Seas» rassemble de nombreux acteurs et initiatives: plongeurs, pêcheurs, compagnies maritimes, ONG, gouvernements et entreprises de recyclage et de production, qui créent de nouveaux produits, comme des chaussettes, des maillots de bain et des tapis. Les filets de pêche nettoyés sont envoyés dans une usine à Ljubljana, en Slovénie, où ils sont préparés pour le système de régénération ECONYL®.

Nom: Mediterranean Information Office for Environment, Culture and Sustainable Development (MIO-ECSDE)
Pays: Grèce
Type d’action: Autre
URL: www.mio-ecsde.org

Le Bureau méditerranéen d'information sur l'environnement, la culture et le développement durable (Mediterranean Information Office for Environment, Culture and Sustainable Development - MIO-ECSDE) est une plateforme technique et politique visant à véhiculer les opinions et les interventions de 130 ONG sur la scène méditerranéenne. Il a été reconnu en tant qu'acteur international clé dans la mise en contact des parties prenantes méditerranéennes sur des sujets essentiels pour l'avenir durable de la région. Cette organisation jouit d'une expérience de longue date dans la recherche, la formulation de politiques, la mobilisation, la sensibilisation, le renforcement de capacités et le travail en réseau axés sur des questions relatives à l'environnement maritime, notamment la pollution marine ainsi que la pêche et l'aquaculture durables.

Le MIO-ECSDE soutient actuellement la mise en œuvre de la directive-cadre « Stratégie pour le milieu marin » et de l'Approche écosystémique ; il œuvre pour résoudre la problématique des déchets marins ; il soutient l'économie bleue et la croissance bleue, en promouvant une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE), des zones côtières (GIZC), ainsi que la planification de l'espace maritime (PEM). Enfin, il contribue à la Politique commune de la pêche et au Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). Il milite également pour la définition d'un cadre global pour l'aquaculture afin de garantir la durabilité et la responsabilité du secteur. Récemment, le MIO-ECSDE a coordonné l'enquête du Plan d'action pour la Méditerranée/Programme des Nations Unies pour l'environnement (UNEP/MAP) sur les équipements de pêche abandonnés, perdus ou rejetés en Méditerranée. Il a également évalué, dans le cadre du projet DeFishGear financé par le programme IPA-Adriatic, les enjeux socioéconomiques des déchets marins pour les secteurs de la pêche et de l'aquaculture. Par ailleurs, à travers les activités de recherche du projet DeFishGear, le MIO-ECSDE a contribué à accroître la quantité d'éléments de preuve attestant de la quantité de déchets marins issus de la pêche et de l'aquaculture.

Le MIO-ECSDE sensibilise également les parties prenantes aux problèmes relatifs à la pêche et à l'aquaculture en Méditerranée, tout en renforçant leurs capacités.

  • À travers le projet MARLISCO du 7e programme-cadre, il sensibilise la communauté éducative, le grand public et les professionnels de la pêche et de l'aquaculture aux conséquences des déchets marins et à la façon de gérer cette problématique. Dans le cadre de son initiative innovante sur l'éducation au développement durable (MEdIES, réseau en ligne de près de 4 000 éducateurs), le MIO-ECSDE travaille depuis de nombreuses années sur la question de la consommation durable de nourriture, en sensibilisant l'opinion à la pression que la pisciculture exerce sur les écosystèmes.
  • En collaboration avec Eco-union et la GEC, le MIO-ECSDE a publié récemment une étude intitulée « Towards a Green Economy in the Mediterranean », portant sur la pêche et l'aquaculture.
  • Le MIO-ECSDE a joué un rôle prépondérant dans la communication autour du plus grand projet méditerranéen jamais entrepris intitulé « The MedPartnership » (2009-2015) financé par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et coordonné par l'UNEP/MAP en se concentrant également sur l'application de l'approche écosystémique à la pêche.
  • Le MIO-ECSDE est membre de quatre autres réseaux de parties prenantes méditerranéennes qui jouent un rôle clé dans la résolution des problèmes environnementaux et de développement durable dans la région, à savoir les éducateurs, les parlementaires, les journalistes et les universités.
Nom: Mednetpesca
Pays: Régions côtières méditerranéennes
Type d’action: Pêche
URL: http://www.mednetpesca.eu/en/

Mednetpesca réunit différents acteurs du développement des régions côtières méditerranéennes pour augmenter la visibilité des produits halieutiques et le patrimoine de la Méditerranée. L'initiative émane de groupes d'action locale de la pêche français, espagnols, grecs, chypriotes et italiens, mais elle est ouverte à tous les groupes locaux de développement côtier en Méditerranée qui seraient intéressés et motivés à l'idée de rejoindre cette initiative. Mednetpesca contribue à réunir des communautés de pêcheurs et à renforcer leur capacité à influencer les décisions clés qui affectent leur avenir. Elle vise également à encourager le développement de nouvelles possibilités en misant sur la « croissance bleue ». 

Nom: MedSudMed, projet régional de la FAO
Pays: Italie
Type d’action: Coopération internationale
URL: www.faomedsudmed.org

MedSudMed (Évaluation et contrôle des écosystèmes et des ressources des pêches dans le détroit de Sicile) est un projet de la FAO qui vise au renforcement de la coopération et des capacités dans le centre-sud de la Méditerranée; il concerne les pêcheries italiennes, maltaises, libyennes et tunisiennes. Une série de réunions a été organisée dans le but d’encourager la participation des scientifiques, des pêcheurs et des responsables des pêcheries à des actions conjointes destinées à l’élaboration d’un plan de gestion pluriannuel de la pêche au chalut de fond. Ces rencontres ont conduit à l’adoption, à l’échelle internationale, d’un plan de gestion pluriannuel des pêches.

Nom: Ministère de l’agriculture - direction générale de la pêche
Pays: Palestine
Type d’action: Conservation
URL: www.facebook.com/dof.pal

Le centre national pour la recherche et le ministère de l’agriculture palestiniens participent conjointement à une étude universitaire destinée à surveiller les populations de diable de mer (Mobula mubular) et toutes les espèces de poissons cartilagineux de Méditerranée orientale. L’étude a pour objectif central la protection des espèces marines, en particulier celle du diable de mer. Elle vise également à rassembler des informations sur les caractéristiques physiologiques et biologiques de ces espèces afin de définir la période de pêche autorisée la mieux adaptée et de sensibiliser les pêcheurs à celle-ci. 

Nom: Ministère de l’agriculture et du développement rural
Pays: Monténégro
Type d’action: Gestion
URL: www.minpolj.gov.me

Le ministère de l’agriculture et du développement rural du Monténégro a adopté et mis en œuvre une ordonnance établissant une période de fermeture de la pêche pour différentes classes d’âge de poissons et d’autres organismes marins. Cette ordonnance interdit la capture d’un type de corail, de six espèces de tortues, de 36 espèces d’oiseaux, de 20 espèces de mammifères et de 37 espèces de poissons dans la zone maritime du Monténégro. En outre, une autre ordonnance a été émise concernant l’interdiction de la capture et du commerce de poissons juvéniles, ainsi que de poissons et autres organismes marins n’ayant pas la taille requise. Cette ordonnance prévoit qu’il convient d’envisager des normes de tailles à cet égard pour chaque espèce (63 poissons, six crustacés, trois céphalopodes et sept mollusques bivalves). En 2014, le ministère a sollicité l’appui du public en vue d’ajuster les dimensions des mailles sur les chalutiers, en remplaçant les mailles losanges de 40 mm par des mailles carrées de 40 mm.

Nom: Ministère de l’agriculture, du développement rural et de la pêche
Pays: Algérie
Type d’action: Création d’emplois
URL: http://www.mpeche.gov.dz

Le ministère renforce les capacités de contrôle et la surveillance des navires de pêche et élabore également les plans de gestion des pêches. Il s’efforce de concilier les intérêts des professionnels de la pêche avec les perspectives des scientifiques spécialistes du secteur dans le but de favoriser une gestion intégrée et durable des ressources. Le plan Aquapêche 2020 qu’il a établi vise à créer les conditions économiques et technologiques nécessaires au développement d’une pêche durable en Méditerranée, avec à la clé la création de 30 000 emplois directs dans le secteur, qui devraient s’ajouter aux 70 000 déjà existants. 

Nom: Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de l’élevage - DG Pêche et aquaculture
Pays: Turquie
Type d’action: Gestion
URL: http://www.tarim.gov.tr/BSGM/Sayfalar/AnaSayfa.aspx

En Turquie, la gestion des pêches est régie par la «notification» relative à la régulation de la pêche commerciale. Celle-ci définit les zones fermées à la pêche, les engins et méthodes de pêche interdits, ainsi que les limites de captures. Son objectif est de réglementer les obligations, limitations et interdictions en matière de pêche en mer et dans les eaux intérieures afin de garantir la conservation et l’exploitation durable des ressources halieutiques en tenant compte de la pêche scientifique. Les «notifications» interdisent la pêche commerciale, sportive ou récréative de certaines espèces méditerranéennes telles que le phoque moine de Méditerranée, les requins, les tortues de mer et les mérous.

Nom: Ministère des politiques agricole, alimentaire et forestière (MIPAAF) - DG Pesca
Pays: Italie
Type d’action: Gestion, Contrôle et exécution
URL: www.politicheagricole.it

Le MIPAAF a mis en œuvre des mesures de gestion de la flotte nationale de pêche des petits pélagiques consistant à établir des listes de navires de pêche autorisés et à protéger les zones de reproduction et de repeuplement à l’échelle nationale. Des résultats positifs sont attendus en matière de protection pluriannuelle des espèces concernées et de durabilité économique du secteur.

En ce qui concerne la pêche à l’espadon de Méditerranée, les mesures de gestion visent à réduire la flotte nationale sur la base des niveaux de capture historiques fournis par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique et par l’UE. Des résultats positifs sont attendus en matière de protection pluriannuelle des espèces concernées et de durabilité économique du secteur. 

Nom: Ministère du développement rural et de l’alimentation - direction générale de la pêche durable
Pays: Grèce
Type d’action: Gestion
URL: www.minagric.gr

La direction générale de la pêche durable du ministère grec du développement rural et de l’alimentation a déployé un plan de gestion des pêches au chalut de fond et à la senne coulissante dans les eaux de la Méditerranée. Cette initiative vise à harmoniser les pratiques avec la législation et comprend des mesures relatives à la taille minimale autorisée, aux contraintes spatiotemporelles et à l’utilisation de la lumière pour la protection de certaines espèces emblématiques de la Grèce. Les principales espèces ciblées sont le merlu, le rouget de roche, le rouget barbet et la crevette rose. En ce qui concerne la pêche des mollusques, le ministère a imposé un certain nombre de contraintes de temps et d’espace ainsi qu’un poids minimal de débarquement de 500 grammes pour les poulpes.

Nom: Organisation maritime internationale (OMI)
Pays: Royaume-Uni
Type d’action: Réglementation
URL: www.imo.org/fr/Pages/Default.aspx

L’Organisation maritime internationale a élaboré et mis en œuvre un cadre réglementaire pour les activités maritimes telles que la pêche; ce cadre est fondé sur les obligations et les recommandations que l’organisation établit et réexamine. 

L’OMI participe à la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée en coopération avec la FAO et l’OIT. L’OMI a attribué à la Méditerranée le statut de zone spéciale en vertu de la convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires et celui de zone maritime particulièrement vulnérable aux Bouches de Bonifacio; elle a désigné des dispositifs de séparation du trafic et des zones de navigation côtière en Méditerranée au titre de la convention COLREG de 1972. L’organisation œuvre également en faveur de la protection de la biodiversité et des stocks halieutiques en Méditerranée au titre de la convention internationale de 2004 pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires, dont l’entrée en vigueur est le fruit du projet de partenariats GloBallast entre l’OMI, le PNUD et le FEM et qui vise à répondre à l’introduction d’organismes aquatiques nuisibles, d’agents pathogènes et d’espèces envahissantes dans le milieu marin. Enfin, l’OMI fournit un soutien administratif et technique dans certains domaines thématiques dans le cadre du programme pour les mers régionales du PNUE.

Nom: Parco Nazionale dell’Asinara: Clean Sea LIFE
Pays: Italie
Type d’action: Communication
URL: http://ec.europa.eu/environment/life/project/Projects/index.cfm?fuseaction=search.dspPage&n_proj_id=5824

L’objectif global du projet «Clean Sea LIFE» est d’accompagner l’application de la directive-cadre «stratégie pour le milieu marin» (DCSMM) et de la politique de biodiversité de l’Union concernant les déchets marins. Les objectifs spécifiques sont les suivants: sensibiliser au problème des déchets marins, donner aux citoyens les moyens de contribuer aux solutions, éliminer les déchets marins, y compris les engins de pêche perdus, et prévenir l’abandon de nouveaux déchets, promouvoir les initiatives de «pêche aux déchets», former les professionnels du secteur de la pêche aux pratiques responsables, fournir des lignes directrices pour la gestion des déchets marins, favoriser les échanges de connaissances et l’adoption des meilleures pratiques et aider les autorités à parvenir à un bon état écologique du milieu marin, conformément à la DCSMM. 

 

Résultats attendus *pour en savoir plus, cliquer ici

Nom: Projets régionaux de la FAO en Méditerranée
Pays: Italie
Type d’action: Renforcement des capacités
URL: www.faomedsudmed.org

La durabilité de la pêche en Méditerranée est menacée par la surpêche, une pollution accrue, la dégradation des habitats, l’introduction d’espèces exotiques et les incidences du changement climatique. Une approche écosystémique des pêches (AEP) a été proposée en vue de progresser vers le renforcement des capacités de gestion des pêches en Méditerranée. L’initiative associe la sensibilisation des responsables des pêcheries et des décideurs politiques avec la formation des inspecteurs des pêches et des autres professionnels du secteur à la mise en pratique d’une telle approche. Des études pilotes sont en cours en Égypte (pêche au chalut), au Liban (pêche à la senne coulissante), en Turquie (pêche artisanale dans le golfe de Gökova) et en Tunisie (pêche artisanale dans la lagune d’El Bibane). 

Nom: Seafood Baskets : GALP Étang de Thau et sa bande côtière
Pays: France
Type d’action: Autre
URL: www.paniersdethau.fr

Afin de proposer un approvisionnement de produits issus de la pêche locale et saisonnière, une association environnementale locale a bénéficié de l'Axe 4 pour mettre en place un système de distribution d'un panier de produits de la mer. Ce système a évolué pour devenir un réseau de distribution actif dans quatre villages, soutenu par un site internet permettant aux clients d'adhérer au système, de passer commande et de sélectionner leur point de retrait. Le fait de mettre en contact des pêcheurs et aquaculteurs locaux avec les clients par l'intermédiaire d'un système proposant un panier de produits de la mer a permis de populariser les ressources halieutiques locales (poissons, huîtres et autres fruits de mers) et leur consommation, contribuant ainsi à leur durabilité. Le projet a également contribué à la formation de clients « ambassadeurs », lui donnant ainsi un profond ancrage local qui contribue également au développement d'un esprit entrepreneurial local. 

Nom: Secrétariat de la CICTA
Pays: Espagne
Type d’action: Gestion
URL: http://iccat.int/Documents/Commission/BasicTexts.pdf

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique est une organisation de pêche intergouvernementale responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes. Dans le cadre de ses actions en Méditerranée, la CICTA compile les statistiques halieutiques des parties contractantes et des parties, entités ou entités de pêche non contractantes qui pêchent ces espèces, coordonne la recherche, y compris l’évaluation des stocks, pour le compte de ses membres, formule des avis de gestion basés sur la science, fournit un mécanisme permettant aux parties contractantes de décider de mesures de gestion, et fait paraître des publications pertinentes.

Nom: Slow Food
Pays: Italie
Type d’action: Autre
URL: http://www.fondazioneslowfood.com/en/slow-food-presidia/?fwp_settori_presidi=fish-sea-food-and-fish-products

Slow Food est un mouvement de renommée internationale dans le cadre duquel a été lancée la campagne «Slow Fish», destinée à mettre en valeur la pêche artisanale et les espèces négligées et à susciter une réflexion sur l’état et la gestion des ressources halieutiques au niveau local. L’initiative «Slow Food Presidia» a été déployée dans plusieurs pays méditerranéens dans le but de faire entendre la voix des petits pêcheurs artisanaux et d’éduquer les consommateurs concernant les produits de la pêche. L’objectif de telles initiatives est de permettre le partage des bonnes pratiques en matière de pêche artisanale, de sensibiliser les consommateurs aux conséquences de leurs choix alimentaires et d’associer d’autres intervenants, tels que les grands chefs cuisiniers, à l’action en faveur de la pêche artisanale. 

Nom: SUBMON
Pays: Espagne
Type d’action: Marchand
URL: www.canyonsdelmaresme.cat

Le projet #PeixDeCustòdia est une initiative locale catalane dont le but est d’encourager les citoyens à consommer du poisson de manière responsable, ainsi que de faciliter l’identification des produits halieutiques locaux sur la base de critères durables. L’idée est de coopérer avec de petits pêcheurs locaux et de les associer à la conservation de la zone de gestion des mers. SUBMON dispose d’un programme de gestion des mers visant à sensibiliser la population à la conservation du milieu marin et a mis en place des accords volontaires entre différentes parties prenantes de cette zone en vue de préserver les valeurs écologiques.

L’un des objectifs de ce projet est d’élargir les espèces de poissons habituellement proposée aux consommateurs, en promouvant les espèces moins connues et moins exploitées. Ce projet, fruit de la collaboration de petits pêcheurs catalans, bénéficie désormais du soutien du conseil municipal de Barcelone.

Nom: WWF France
Pays: France
Type d’action: Pêche
URL: http://mediterranean.panda.org/

Le WWF a passé en revue une série de rapports sur la «croissance bleue» en Méditerranée ainsi que 140 études sur les incidences de la pêche de loisir dans les aires marines protégées (AMP) de Méditerranée. Les conclusions font état de conflits fréquents entre la pêche artisanale et la pêche de loisir, mais soulignent toutefois les retombées économiques positives de cette dernière. Bien que les pêcheurs de loisir doivent être éduqués, les AMP contribuent à faire de l’environnement marin une source de plaisir et favorisent le développement des économies locales. 

Nom: WWF Grèce
Pays: Grèce
Type d’action: Certification

Une coopérative de pêcheurs à la senne coulissante est en passe de devenir, avec l’aide du WWF, la première flotte de Méditerranée à obtenir la certification MSC pour les pêcheries durables, ce qui devrait lui attirer les faveurs des consommateurs, si l’on en croit les prévisions des producteurs et des distributeurs du secteur de la pêche.

Algérie

Croatie

France

Grèce

  • Αλιεύματα στη Μεσόγειο - Η αποκατάσταση των αποθεμάτων σημαίνει αποκατάσταση των αλιέων

Italie

  • Allarme Ue, paesi Mediterraneo interrompano eccessi pesca

  • Pesca: Castiglione, Italia capofila su strategia Mediterraneo - Pieno sostegno a commissario Vella su impegno per Mare Nostrum.

  • Pesca nel Mediterraneo: ricostituire gli stock per ridare un futuro ai pescatori

    GAZZETTA DEL MEZZOGGIORNO (30.04.16)

    IL GIORNALE DI SICILIA (30.04.16)

l'Espagne

Malte

Maroc

  • Pêche en Méditerranée - Reconstituer les stocks pour redonner un avenir aux pêcheurs

  • الصيد بالبحر الأبيض المتوسط: حسب المفوض الأوروبي فيلا، معافاة الأرصدة السمكية سبيل إنعاش الصيادين

    AL MASSAE (04.05.16)

Royaume-Uni

Slovénie