INSEPARABLE
Eat, Buy and Sell Sustainable Fish

FAQ

FAQ

Qu'entend-on par «produits de la mer durables»?

Ce sont les poissons, les mollusques ou les crustacés dont le mode de capture ou d'élevage ne nuit pas aux espèces sauvages ou à leur habitat. Ce sont aussi les stocks de poissons qui ne font pas l'objet d'une pêche excessive et dont l'exploitation ne porte pas atteinte aux écosystèmes. Le principe de durabilité consiste, en d'autres termes, à puiser dans les ressources naturelles en pensant à leur pérennité. Ce principe est également très important pour la prospérité et la viabilité à long terme des entreprises et des collectivités locales qui dépendent de la pêche, en Europe et dans le monde.

Quelle est ma capacité d'action dans ce domaine?

Vous pouvez agir en étant un consommateur engagé et responsable et en vous informant sur les produits que vous achetez. Que vous soyez chez le poissonnier, au restaurant ou au  supermarché, renseignez-vous sur l'origine des produits, sur les modes de capture ou d'élevage, et vérifiez s'il s'agit d'espèces menacées. Vous apprendrez qu'il existe des saisons de pêche selon les espèces, afin d'assurer la reproduction et qu'il vaut mieux éviter de consommer de jeunes poissons (les «juvéniles») pour préserver la survie des stocks.

Repensez vos habitudes: à l'heure actuelle, la consommation est axée sur un petit nombre d'espèces, ce qui met les stocks à forte contribution. Les pouvoirs publics peuvent agir en adoptant des règlements, mais c'est vous, en tant que consommateur, qui pouvez influencer le marché. En choisissant des produits durables, vous envoyez un signal aux autres acteurs du secteur. Le changement est entre vos mains.

Comment faire les bons choix?

En étant un consommateur attentif et en vous informant sur les différents produits. Consultez les journaux et les brochures d'information, surfez sur internet. Regardez sur l’emballage du produit si celui-ci est certifié, par qui, et ce que recouvre la certification. Parlez avec votre poissonnier, qui est souvent un expert en la matière, et laissez-vous tenter par la nouveauté. Il existe un grand nombre de produits durables qui ne nuisent pas à l'environnement et qui sont souvent moins chers. Faites plaisir à vos papilles, partez à la découvertes de nouvelles espèces, redécouvrez celles qui étaient consommées par nos grands-parents, soyez créatif!

Les produits durables coûtent-ils plus cher?

Il existe de nombreuses espèces durables, qui sont moins connues mais meilleur marché. Celles qui sont davantage consommées peuvent être plus onéreuses, mais ce surcoût permet de préserver les stocks et les écosystèmes et de garantir des emplois de qualité en Europe et au-delà. Qui dit stocks reconstitués dit plus de poissons, donc plus de captures, moins de frais pour les pêcheurs et, en fin de compte, des prix plus intéressants pour les consommateurs.

Quelles sont les informations importantes sur l'étiquette?

L'étiquetage est très varié. Il donne des informations sur le lieu et le mode de production – aquaculture ou pêche en mer – et, dans ce cas, sur l'engin de pêche utilisé.

Qu’est-ce que la surpêche et en quoi suis-je concerné si un stock est surexploité?

Pour l'expliquer simplement, la surpêche consiste à capturer trop de poissons dans les mers et les océans. Les ressources ne peuvent être renouvelables (ou durables) que si nous respectons leur rythme de reproduction et leur capacité de reconstitution. Nous devons tous nous préoccuper de la surpêche, car l'équilibre des  écosystèmes est tellement fin que si la balance penche trop d'un côté, les effets peuvent se faire sentir sur de nombreuses autres espèces marines. Le problème risque alors d'échapper à tout contrôle et de menacer des espèces entières. La reconstitution et la reproduction des stocks permettent de moins puiser dans des stocks dépeuplés et d'exploiter de manière rationnelle des stocks plus abondants.

Qu'en est-il des pratiques de pêche?

Les pratiques de pêche ont une incidence sur la durabilité des ressources, au même titre que nos modes de consommation. Les mesures prises par les gouvernements et les institutions de l'UE pour mieux cibler les espèces, améliorer les techniques de pêche et diminuer les incidences sur l'environnement continuent à avoir leur importance. Mais les autres intervenants dans la chaîne d’approvisionnement doivent aussi s'adapter et modifier leur comportement pour favoriser le développement durable. Les efforts déployés par le secteur pour apporter des améliorations doivent être compensés par une participation et un engagement équivalents de la part des consommateurs. La durabilité est notre responsabilité à tous.

Qu'entend-on par «rejets»?

C'est le fait de rejeter à la mer des poissons, souvent morts, après les avoir capturés. La difficulté à sélectionner avec précision les poissons à capturer, surtout lorsque la pêche vise plusieurs espèces, explique en partie cette pratique. Les rejets ont des effets négatifs sur l’état des stocks. Reconnaissant leur nocivité, l’Union européenne a décidé de les interdire. La nouvelle politique commune de la pêche va soutenir les pêcheurs qui améliorent la sélectivité de leurs engins de pêche et aider le marché à exploiter au mieux toutes les captures.

La durabilité est-elle une bonne chose pour les entreprises?

La durabilité, notamment lorsqu’elle est attestée par une certification, apporte une valeur ajoutée aux produits, car elle donne l'assurance aux consommateurs que l’environnement et l'état des stocks de poissons ont été respectés. C’est un principe qui est toujours favorable au produit. La durabilité est synonyme, en principe, de meilleure qualité. Elle ouvre de nouveaux marchés et accroît les débouchés. Elle contribue également à garantir l’avenir des entreprises, en préservant la disponibilité des produits en grandes quantités pour les années à venir.

Les produits de la mer issus de l’aquaculture sont-ils durables?

L’aquaculture permet de réduire la pression de la pêche sur les stocks sauvages, en couvrant une partie de la demande pour certaines espèces. L’UE donne l'exemple en adaptant des espèces existantes aux conditions d'élevage en aquaculture et en mettant au point de nouveaux produits de nourrissement et des nouvelles techniques d’élevage. Comme  toute activité industrielle, l’aquaculture peut être nuisible si elle n'est pas gérée de manière responsable, mais la réglementation européenne veille à garantir un niveau élevé de qualité, de sécurité et de durabilité des produits issus des exploitations piscicoles.

L’UE applique des règles strictes pour garantir la durabilité des produits aquacoles, éviter toute atteinte aux écosystèmes et obtenir des produits qui respectent les normes les plus élevées en matière d'environnement, de bien-être animal et de santé. Ces normes peuvent faire monter les coûts et diminuer la compétitivité des produits européens face aux produits importés. L’UE est toutefois convaincue que l’aquaculture durable peut contribuer à résoudre ce problème.

Quel est le rapport avec la nouvelle politique commune de la pêche (PCP)?

La politique commune de la pêche est l'ensemble de règles mises en place par l'UE dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture. Elle détermine la politique applicable à la pêche, à l'élevage ou à la commercialisation des produits de la mer dans l'Union. Pour garantir la durabilité, elle détermine, par exemple, les quantités pouvant être capturées par les pêcheurs, ainsi que le mode et le lieu de capture. Elle veille à ce que les règles soient respectées et mises en œuvre, par exemple pour mettre fin à la pêche illicite, qui désavantage fortement ceux qui pêchent de manière durable. Elle permet de renforcer la transparence et la compétitivité, d'encadrer le fonctionnement du marché et d'aider le secteur à s'adapter et à coopérer.

La PCP est essentielle pour convertir le secteur à la pêche durable et faire valoir sa position de force auprès des partenaires étrangers. Dans un monde de plus en plus interdépendant, nous devons tous apporter notre contribution pour garantir l’avenir des ressources de pêche, des pêcheurs et de la consommation des produits de la pêche. Grâce à la PCP, et avec l’aide des entreprises et de ses citoyens, l’UE va renforcer sa position de leader mondial dans le domaine de la gestion de la pêche et des normes applicables à l’aquaculture.

L’Union européenne est-elle la seule à se préoccuper de la durabilité des produits de la mer?

L’UE collabore étroitement avec de nombreuses organisations pour encourager la pêche durable. La politique européenne dans ce domaine s'appuie sur les meilleurs avis scientifiques formulés par des organes indépendants tels que le Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM).

L’Union invite toutes les parties intéressées (associations de pêcheurs, ONG, pouvoirs publics et autres) à participer à l’élaboration de nouvelles réglementations. Elle s'efforce d'améliorer la durabilité environnementale, économique et sociale du secteur et à préserver l'avenir des ressources de la mer, ainsi que des emplois et des perspectives qui y sont associés.

La campagne «INSEPARABLE» va s’appuyer sur la dynamique insufflée par l'engagement de ces acteurs et sur les nombreuses initiatives lancées par les citoyens et les organisations concernées.