Pêche

L'UE et la Mauritanie parviennent à un nouvel accord dans le domaine de la pêche

L'UE et la Mauritanie parviennent à un nouvel accord dans le domaine de la pêche

L'UE et la Mauritanie parviennent à un nouvel accord dans le domaine de la pêche

10/07/2015

L'Union européenne et la République Islamique de Mauritanie ont conclu hier un accord permettant aux navires européens de pêcher dans les eaux mauritaniennes pendant quatre ans. Ce quatrième Protocole de mise en œuvre de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable a été paraphé après des négociations qui se sont tenues à Nouakchott cette semaine.

Karmenu Vella, le Commissaire européen pour l'Environnement, les Affaires maritimes et la Pêche, a salué le nouvel accord en ces termes : "La signature du plus important accord de partenariat dans le domaine de la Pêche de l'Union européenne, avec la Mauritanie, a un double avantage: il apporte, d'une part, sécurité et opportunités de pêche rentables à nos pêcheurs durant les quatre prochaines années et contribue, d'autre part, à la stabilité et à la gestion durable des ressources halieutiques de la région dans son ensemble."

Ce nouveau protocole confirme plusieurs décennies de coopération dans le domaine des pêches, un secteur-clé du développement de l’économie mauritanienne et un des piliers de la croissance bleue européenne.
Il prévoit l’accès de la flotte européenne aux eaux mauritaniennes pour la pêche de crevettes, de poissons démersaux, de thons et de petits pélagiques, pour un total autorisé de 281.500 tonnes par an, dans de meilleures conditions opérationnelles. En plus des captures payées par les pêcheurs européens, l'UE consacrera 59,125 millions € à ce partenariat, dont 4,125 millions € directement dédiés au soutien des communautés de pêche locales en Mauritanie.

Cohérent avec la nouvelle politique européenne de la pêche, le protocole contribue à une pêche responsable et à une gestion durable des ressources halieutiques, dans des conditions de transparence renforcées. Il vise notamment à minimiser l'impact de la pêche sur les écosystèmes marins et respecte les activités des flottes côtières et artisanales mauritaniennes.

Par ce nouveau protocole, l'Union européenne et la Mauritanie réitèrent leur souhait de générer davantage de richesses et d’opportunités d’emploi en Mauritanie, en accord avec la nouvelle stratégie nationale pour la pêche adoptée par cette dernière.

Contexte: que sont les SFPA?

Dans le cadre des activités de pêche de l'UE hors des eaux européennes, la Commission européenne négocie et conclut des Accords de partenariat dans le domaine de la pêche durable avec des pays tiers, principalement avec des pays du sud. Ces accords permettent l'accès des bateaux de l'UE aux eaux des pays concernés en échange d'un soutien financier portant à la fois sur des mesures de conservation de la ressource et de gestion durable de l'environnement, et sur des activités qui contribuent au développement durable des secteurs de pêche locaux, en luttant par exemple contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. Ces accords de pêche comportent également une clause concernant le respect des droits de l'homme.

Il y a actuellement 13 accords de partenariat dans le domaine de la pêche durable en cours:

  • 10 concernant la pêche du thon: avec le Cap Vert, la Côte d'Ivoire, São Tomé and Principe, le Gabon, Madagascar, le Sénégal, les Comores, les Seychelles, Maurice et Kiribati.
  • 3 mixtes, portant sur une plusieurs espèces: avec la Maroc, le Groenland et la Guinée-Bissau.

L'Union européenne a une relation de longue date avec la République Islamique de Mauritanie dans le domaine de la pêche. Depuis 1987, plusieurs accords successifs ont permis l'accès des navires européens aux zones de pêche mauritaniennes. L'accord de partenariat actuel avec la Mauritanie est entré en vigueur en décembre 2006 mais son troisième Protocole de mise en œuvre a expiré en décembre 2014, ce qui a entraîné une interruption des activités de pêche de l'UE dans cette région.