Estimation rapide préliminaire du PIB à 30 jours pour l'Europe

À compter du 29 avril 2016, Eurostat publiera des estimations rapides préliminaires environ 30 jours après la fin de chaque trimestre (t+30) pour le PIB trimestriel de la zone euro (ZE) et de l'Union européenne (UE). Cette publication anticipée est un résultat du système statistique européen, dans la mesure où les États membres y contribuent en fournissant leurs estimations nationales à Eurostat deux semaines plus tôt qu'auparavant.

La méthodologie appliquée suit, pour l'essentiel, celle actuellement employée pour les estimations rapides du PIB publiées 45 jours après la fin du trimestre (t+45)[1]. La principale différence est l'utilisation d'estimations plus préliminaires pour les différents pays. En raison du calendrier avancé, les données pour le troisième mois du trimestre doivent souvent être estimées (en partie au moins) par les États membres.

Article complet

Comment l'estimation rapide préliminaire est elle produite?

En bref, la majorité des États membres de l'UE transmettent à Eurostat leurs estimations de croissance du PIB un jour avant la date de publication convenue. Ce groupe comprend les États membres qui publient déjà leurs estimations à t+30 jours ainsi qu'un certain nombre d'États membres qui transmettent des estimations confidentielles à Eurostat. Eurostat agrège ensuite les taux de croissance trimestriels des pays en utilisant les pondérations des PIB annuels des pays, afin d'obtenir des estimations pour les taux de croissance du PIB de l'UE et de la zone euro.

La décision de commencer à publier des estimations rapides à t+30 jours du PIB de la ZE/l'UE est fondée sur les résultats d'une phase de tests pour les trimestres de la période 2012 2015. Lors des dernières estimations tests effectuées pour le trimestre 2015T4, le taux de couverture des pays atteignait 91 % du PIB de l'UE28 et 94 % du PIB de la ZE19.

L'estimation préliminaire est elle fiable?

Comme les estimations rapides sont disponibles avant les estimations traditionnelles, il existe un compromis entre rapidité et précision. Sur la base des 16 estimations tests réalisées, la révision habituelle attendue à t+45 jours pour les taux de croissance du PIB publiés à t+30 jours (arrondis à la première décimale) serait de -0,1, 0,0 ou +0,1 point de pourcentage pour la zone euro comme pour l'UE. Dans le cas d'un changement spectaculaire soudain au niveau de l'évolution économique, comme lors de la crise financière survenue au trimestre 2008T2, des révisions plus importantes que celles précitées peuvent être attendues.

Les révisions attendues ont fait l'objet de tests par rapport à des critères de qualité prédéfinis qui ont été passés avec succès[2]. Le graphique 1 ci-dessous montre les différences entre les taux de croissance (non arrondis) à t+30 (estimations tests), à t+45 et à t+65 jours pour les trimestres 2012T1 à 2015T4. Le graphique du haut indique les taux de croissance pour la ZE et le graphique du bas ceux pour l'UE.

Graphique 1: Taux de croissance (en %) de la ZE (graphique du haut) et de l'UE (graphique du bas) à t+30 (test), t+45 et t+65 jours
Accès direct à
Autres articles
Tableaux
Base de données
Section dédiée
Publications
Méthodologie
Législation
Visualisations
Liens externes





Références

  1. De plus amples détails sont disponibles sous ce lien.
  2. Voir le document de travail statistique d'Eurostat "Estimations rapides à 30 jours du PIB de la zone euro et de l'Union européenne" (qui sera) publié le 29 avril 2016 sur le site Web d'Eurostat.