Débutants: PIB - Calcul du PIB

Points clés


Logo wide.png

Le présent article fait partie de Statistiques pour débutants, une section de "Statistics Explained" où les concepts et indicateurs statistiques sont présentés de manière simple, afin de rendre le monde des statistiques un peu plus abordable pour les élèves, étudiants, ainsi que pour toutes les personnes qui s'intéressent aux statistiques.

Quelle est la base du calcul du PIB?

Le PIB est une mesure essentielle dans le cadre plus vaste de statistiques économiques, appelées simplement comptes nationaux.

Le nom complet des normes et méthodes contraignantes pour calculer ces comptes dans l’UE est le «système européen des comptes nationaux et régionaux», désigné par son abréviation ESA.

La norme internationale de l’Organisation des Nations unies (ONU) est appelée "Système de comptabilité nationale (SCN)".

Ces normes sont mises à jour régulièrement pour tenir compte de l’évolution de l'économie, telle que l’évolution financière ou technologique.
La dernière version des Nations unies date de 2008 et est appelée SCN 2008; celle de l'UE date de 2010 et est appelée SEC 2010. Une page sur le site d'Eurostat est consacrée au SCN 2010; on y trouve des informations plus détaillées.

Le PIB ne provient pas d’une seule enquête. En effet, les comptes nationaux sont établis en regroupant des données provenant d’un large éventail de sources, notamment des enquêtes par sondage des entreprises et des ménages ainsi que des données administratives telles que les déclarations de TVA (taxe sur la valeur ajoutée — une taxe sur la valeur ajoutée aux produits et services). De plus amples informations sur les sources de données sont disponibles dans un article séparé.


Article complet

Comment est calculé le PIB?

Le PIB peut être calculé de différentes manières; la plus répandue étant l’approche production, sur laquelle nous nous concentrerons ci-après.

L'optique de la production L’optique de la production représente la valeur ajoutée aux prix de base de tous les secteurs d’activité, à savoir l’agriculture, l’industrie manufacturière, la construction, le commerce de détail, les services bancaires, et les services de santé.
La Taxe sur la valeur ajoutée est la valeur des produits ou services qui ont été produits, moins la valeur des biens et services indispensables à leur réalisation (voir encadré 1).
Le prix de base est la somme d’argent effectivement reçue et conservée par le producteur des biens et services (voir encadré 2).

Encadré 1: Valeur ajoutée

Value added FR.png

La valeur ajoutée de la production n’est pas simplement la valeur des biens et des services qui ont été produits, mais concerne aussi ceux dont la valeur supplémentaire a été créée au cours de leur production.


En termes simples, il s’agit de la valeur des biens et services produits, moins la valeur des matériels et autres biens et services consommés (connue sous le nom de «consommation intermédiaire») afin de produire ces biens ou services.


Exemple: Leonie est chauffeur de taxi et facture au client 10 EUR pour un voyage, ce qui représente la valeur de son service. Pour assurer ce service, elle doit payer l’essence, l’assurance automobile et un certain nombre de petits éléments qui représentent pour ce voyage un coût de 3 euros; il s’agit de sa consommation intermédiaire.


Sa valeur ajoutée pour ce voyage est la valeur de la production ou du service, diminuée du coût de la consommation intermédiaire: 10 EUR - 3 EUR = 7 EUR.

Encadré 2: Prix de base

L’achat et la vente de biens et de services sont évalués au prix réel convenu entre le vendeur et l’acheteur, en d’autres termes le prix de marché. Toutefois, dans les comptes nationaux, les prix peuvent être utilisés en fonction de la manière dont l’argent des impôts (que les personnes ou entreprises doivent payer au gouvernement) et les subventions (montants versés par un gouvernement pour aider ou encourager les entreprises) sur les produits sont enregistrés. Nous nous intéresserons au prix de base.

Le prix de base est le montant des sommes réellement perçues et détenues par le producteur. Il exclut les impôts sur les produits que le producteur reçoit de l’acheteur (TVA et autres taxes sur les produits qui sont ensuite transmises à l’État) mais inclut les subventions que le producteur reçoit de l’État pour l'inciter à baisser les prix.

La valeur des biens et services produits dans l’économie est exprimée en prix de base. Après déduction de la «consommation intermédiaire», on obtient la valeur ajoutée aux prix de base.

Pour conclure:' l’optique de la production représente la «valeur ajoutée» aux «prix de base»». À cela s’ajoutent les impôts sur les biens ou services, tandis que les subventions sur les produits ou services sont déduites afin de calculer le PIB aux prix du marché.

Ainsi qu’il a été mentionné, le PIB peut être calculé de différentes manières; il existe, en fait, trois méthodes différentes: l’optique de la production susmentionnée, qui est la plus courante, ainsi que deux autres qui sont appelées les «dépenses» et «recettes». Les trois approches devraient toutes mener au même résultat.

Combien de fois le PIB est-il calculé?

Dans l’UE, le PIB est calculé pour chaque année; on l'appelle alors PIB annuel; il est aussi calculé pour chaque trimestre; on l'appelle alors PIB trimestriel. Certains États membres calculent ou prévoient de calculer un PIB mensuel.

Accès direct à
Autres articles
Tableaux
Base de données
Section dédiée
Publications
Méthodologie
Législation
Visualisations
Liens externes