Archive:L’annuaire d’Eurostat

L'annuaire d'Eurostat a été supprimé à partir de 2018. La plupart de ses articles sont toujours disponibles en tant qu'articles réguliers de Statistics Explained classés par thème. D'autres publications en ligne d'Eurostat peuvent être trouvées ici

Dernière mise à jour du texte: novembre 2017. Mise à jour prévue de l’article: avril 2018.

'L’Europe en chiffres — L’annuaire d’Eurostat' fournit aux utilisateurs de statistiques officielles une vue d’ensemble des innombrables informations disponibles sur le site web d’Eurostat et dans ses bases de données en ligne. Il fait partie d’un ensemble de publications récapitulatives à visée générale et, à ce titre, fournit les analyses les plus complètes et les données les plus détaillées. L’annuaire d’Eurostat a été conçu comme une publication en ligne constamment mise à jour, présentant un ensemble équilibré d’indicateurs, fondée sur de nombreuses informations transversales et couvrant tous les principaux domaines dans lesquels des statistiques européennes officielles sont disponibles. L’ensemble de la publication est disponible en anglais, en allemand et en français et une sélection d’environ 20 articles est disponible dans 19 autres langues européennes.

Structure

L’annuaire d’Eurostat est constitué d’une introduction générale et de 13 chapitres principaux (par exemple «Population») composés chacun d’une introduction spécifique au chapitre et de deux à neuf articles principaux (par exemple «Statistiques sur les mariages et les divorces»). Chaque article principal commence par une courte introduction suivie du contenu principal composé des principaux résultats statistiques accompagnés de données présentées dans des tableaux, des graphiques et éventuellement des cartes, qui ont été sélectionnés pour illustrer la grande variété de données disponibles pour ce sujet en particulier et qui incluent souvent des informations sur la manière dont les critères de référence essentiels ont évolué au cours de ces dernières années au sein de l’Union européenne (UE), de la zone euro (ZE) et des États membres de l’UE. Des informations relatives aux sources des données, aux méthodes de collecte des données et/ou à la disponibilité des données sont ensuite présentées. En outre, tous les articles principaux se terminent par des informations générales sur le contexte (par exemple le contexte politique de l’UE) et par des liens vers des informations supplémentaires disponibles sur le site d’Eurostat et d’autres institutions (par exemple les sites d’autres directions générales de la Commission européenne, des Nations unies (ONU) ou de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)).

Couverture

Couverture thématique

Avec plus de 450 tableaux, graphiques et, à l'occasion, cartes statistiques, l’"annuaire Eurostat" couvre les domaines suivants: la population; les conditions de vie; la santé; l’éducation et la formation; le marché du travail; l’économie et la finance; le commerce international; l’agriculture, la sylviculture et la pêche; l’industrie et les services; les sciences, les technologies et la société numérique; l’environnement; l'énergie; et les transports.

Couverture géographique

L’annuaire d’Eurostat présente généralement des informations pour l’UE-28 (un agrégat/une moyenne couvrant les 28 États membres de l’UE), la zone euro (ZE-19, sur la base d’une composition fixe de ses 19 membres actuels), ainsi que pour chaque État membre de l’UE. L’ordre des États membres utilisé dans l’annuaire reprend généralement l’ordre protocolaire, c’est-à-dire l’ordre alphabétique des noms de pays dans leurs langues originales respectives. Dans les graphiques, les données sont classées selon la valeur des indicateurs illustrés (ou de l’un de ces indicateurs).

Les agrégats de l’UE-28 et de la zone euro (ZE-19) sont normalement fournis uniquement lorsque les informations relatives à l’ensemble des États membres de l’UE sont disponibles ou si une estimation remplace les informations manquantes. En cas de total incomplet, une note de bas de page est systématiquement créée. Les séries chronologiques réalisées pour les agrégats géographiques reposent elles aussi sur un ensemble cohérent de pays, pour la totalité de la période illustrée (sauf mention contraire). En d’autres termes, bien que l’Union européenne n’ait compté 25 États membres que depuis début 2004, 27 États membres que depuis début 2007 et 28 que depuis mi-2013, les séries chronologiques concernant l’UE-28 font référence à une somme ou à une moyenne de l’ensemble des 28 États membres pour la totalité de la période considérée, comme si les 28 États membres avaient tous fait précédemment partie de l’UE. Dans le même esprit, les données pour la zone euro sont présentées de manière cohérente pour les 19 membres, malgré l’entrée postérieure de la Grèce, de la Slovénie, de Chypre, de Malte, de la Slovaquie et de l’Estonie, et plus récemment, de la Lettonie (le 1er janvier 2014) et de la Lituanie (le 1er janvier 2015) dans la zone euro. Sauf mention contraire, les données pour la zone euro couvrent les 19 États membres qui utilisent l’euro comme monnaie commune depuis janvier 2015 (ZE-19: Belgique, Allemagne, Estonie, Grèce, Espagne, France, Irlande, Italie, Chypre, Lettonie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Autriche, Portugal, Slovénie, Slovaquie et Finlande), si ces données sont disponibles.

Lorsqu’elles sont disponibles, des informations sont aussi présentées pour:

  • les pays de l’AELE: l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse;
  • les pays candidats, à savoir le Monténégro, l’ancienne République yougoslave de Macédoine [1], l’Albanie, la Serbie et la Turquie;
  • les candidats potentiels: la Bosnie-et-Herzégovine et le Kosovo [2] si des données comparables sont disponibles;
  • la Chine, le Japon et les États-Unis, lorsque des données comparables sont disponibles;
  • parfois certains autres pays tiers, par exemple le Brésil, le Canada, l’Inde, l’Indonésie, la Russie et la Corée du Sud.

Lorsque les données relatives à ces pays tiers ne sont pas disponibles, ceux-ci ont été exclus des tableaux et graphiques. La totalité des 28 États membres de l’UE figure en revanche dans les tableaux, des notes de bas de page étant ajoutées dans les graphiques pour indiquer les pays pour lesquels des informations font défaut.

Couverture temporelle

En plus de présenter les données pour l’année (ou la période de référence) disponible la plus récente, l'annuaire d’Eurostat présente souvent aussi des données pour des périodes précédentes. Il peut s’agir d’une ou de deux années supplémentaires, par exemple 2014 et 2015 à comparer avec les données de 2016, d’un «instantané» qui est comparé avec la situation cinq et/ou 10 ans auparavant (par exemple, 2006 et 2011 comparées à 2016) ou d’une série chronologique complète couvrant la dernière décennie disponible (onze valeurs), par exemple de 2006 à 2016. L’intervalle entre les années présentées dans les tableaux et graphiques est souvent de cinq ou 10 ans pour permettre des comparaisons faisant apparaître les évolutions structurelles plus lentes.

Si les données pour une période de référence ne sont pas disponibles pour un pays spécifique, des données pour les périodes de référence précédentes ont été intégrées, dans la mesure du possible, dans les tableaux et les graphiques (ces exceptions font également l’objet de notes de bas de page). En général, ces efforts portent sur les deux périodes de référence précédentes au moins: par exemple, des données de 2014 ou 2015 sont présentées pour les pays (ou agrégats géographiques) pour lesquels les données de 2016 ne sont pas encore disponibles.

Fréquence des mises à jour et données récentes

Fréquence des mises à jour

La plupart des articles sont mis à jour une fois par an après la publication des nouvelles données, qui sont essentiellement annuelles. Étant donné que différentes sources statistiques publient de nouvelles données à différentes périodes de l’année, les mises à jour des articles de l’annuaire d’Eurostat sont publiées régulièrement tout au long de l’année. La date de la version actuelle (par exemple «Données de mars 2017») et celle de la mise à jour prévue (par exemple «mise à jour de l’article prévue: avril 2018») sont indiquées au début de chaque article. Pour certains articles (par exemple Statistiques sur les finances publiques, les principales mises à jour sont publiées deux fois par an et ces articles sont dès lors mis à jour semestriellement tandis que la publication des données est moins fréquente pour d’autres articles (par exemple, l’article sur les Statistiques sur l’innovation est révisé tous les deux ans car les données à ce sujet sont recueillies tous les deux ans). Pour l’ensemble des articles, la mise à jour originale est faite en anglais. Une fois que cette mise à jour est finalisée, elle est traduite — voir les versions linguistiques ci-dessous.

Données récentes

Mise à jour

Lors de la mise à jour d’un article, les données disponibles les plus récentes sont utilisées. Il convient de noter que la période de référence la plus récente (généralement une année de référence étant donné que la plupart des données sont annuelles) varie d’une source à l’autre et elle est dès lors susceptible d’être différente au sein d’un article et d’un article à l’autre. Cela s’explique par le fait qu’il existe différentes méthodes de collecte et de traitement des données et par la publication ultérieure des données à destination du grand public, étapes qui impliquent toutes des processus plus ou moins complexes qui engendrent l’écoulement d’un certain temps, de quelques semaines dans le cas d’indicateurs mensuels à court terme à plusieurs années pour les enquêtes complexes ad-hoc.

Après la mise à jour

Après la mise à jour d’un article, il est possible que de nouvelles mises à jour des données sur lesquelles se base l’article soient disponibles (et publiées dans la base de données en ligne d’Eurostat. Un article peut se baser sur plusieurs sources de données qui publient de nouvelles données — généralement pour une nouvelle année de référence — à différentes périodes. Il est donc possible que certaines sources de données d’un article publient des données relatives à une année supplémentaire plusieurs mois avant la nouvelle mise à jour de l’article, qui, en raison de contraintes liées aux ressources, a normalement lieu uniquement lorsque l’ensemble des sources principales de données de l’article a publié des données relatives à une année supplémentaire. Plus la période écoulée depuis l’extraction des données pour un article est longue, plus la probabilité est élevée qu’il existe des données plus récentes pour une ou plusieurs des sources de données sur lesquelles cet article se base. De même que les données deviennent peu à peu obsolètes, il est possible que les liens contenus dans un article ne soient également plus valables.

Comment se procurer les données les plus récentes?

Liens généraux vers les données liées au sujet d’un article

À la fin de chaque article sur les statistiques se trouvent des liens vers les principaux tableaux et bases de données pertinents dans la base de données en ligne d’Eurostat (Eurobase).

Liens vers les données utilisées pour compiler les tableaux, les graphiques et les cartes d’un article

Il est possible d’accéder à la dernière version de chaque ensemble de données via les codes de données en ligne présents dans la mention de la source de chaque tableau, graphique et carte. Ces codes de données en ligne donnent un aperçu standard de l’ensemble de données, qui n’est pas nécessairement celui qui est utilisé pour les tableaux, les graphiques et les cartes insérés dans les articles sur les statistiques. Afin d’obtenir l’aperçu utilisé dans un article précis, il peut être nécessaire d’ajuster la sélection des différents aspects (temps, pays, indicateurs, autres classifications) disponibles pour l’ensemble de données. Une description de l’utilisation des codes de données figure dans l’article intitulé «Accès aux statistiques européennes»/«L’accès aux données»/«Les codes de données Eurostat — un accès simple aux données les plus récentes».

Aperçu spécifique utilisé lors de l’extraction des données pour les tableaux, les graphiques et les cartes d’un article

Un fichier MS Excel contenant tous les tableaux, tous les graphiques et toutes les cartes éventuelles figurant dans chaque article de l’annuaire d’Eurostat est fourni à la fin de chaque article sous l’intitulé «Source des données pour les tableaux et graphiques (MS Excel)». Dans la plupart des fichiers, en dessous des tableaux ou des ensembles de données pour les graphiques et les cartes, les utilisateurs trouveront un ou plusieurs onglets concernant les extractions spécifiques et sur mesure qui ont été utilisées pour créer chaque tableau, graphique ou carte.

Publications futures des données

Un calendrier de production, qui précise les délais de publication des euro-indicateurs (une collection des indicateurs mensuels et trimestriels les plus importants), est disponible à l’adresse suivante: http://ec.europa.eu/eurostat/fr/news/release-calendar. Pour les autres ensembles de données, les métadonnées fournies sur le site d’Eurostat donnent des informations sur la fréquence des enquêtes et le délai susceptible de s’écouler avant la publication de données plus récentes.

Version PDF d’un article

Il est possible de créer facilement une version PDF d’un article de Statistics Explained. Après avoir ouvert l’article souhaité, cliquez sur l’icône imprimante dans le coin supérieur droit.

Versions linguistiques et éditions précédentes

Versions linguistiques

L’annuaire d’Eurostat est disponible en anglais, allemand et français dans Statistics Explained. Étant donné que les articles originaux sont rédigés en anglais et que le processus de traduction prend du temps, les versions allemande et française de chaque article ne sont pas toujours aussi à jour que la version anglaise. La version anglaise d'un article peut à l’occasion faire l’objet de petites mises à jour entre les principales mises à jour annuelles. Ces mises à jour intermédiaires ne sont pas toujours traduites.

En outre, une sélection d’environ 20 articles principaux sur les statistiques extraits de l’"annuaire d’Eurostat" sont disponibles dans "Statistics Explained" en 19 langues supplémentaires (outre l’allemand, l’anglais et le français): bulgare, croate, danois, espagnol, estonien, finnois, grec, hongrois, italien, letton, lituanien, néerlandais, polonais, portugais, roumain, slovaque, slovène, suédois et tchèque.

Éditions précédentes

Depuis l’édition 2013, l’annuaire d’Eurostat n’est plus publié sous forme de fichier PDF ni sur papier, et ce afin de concentrer les ressources sur la mise à jour régulière de la version en ligne. Toutes les éditions précédentes (de 1996 à 2012) sont disponibles sous la forme de fichiers PDF à l’adresse http://ec.europa.eu/eurostat/publications/statistical-books/eurostat-yearbook/previous-editions.

Étant donné que le type de contenu associé au concept d’annuaire statistique est bien connu, Eurostat a décidé de conserver le nom Annuaire pour la version en ligne, même si sa mise à jour régulière et son format en ligne ne correspondent pas aux caractéristiques d’une publication imprimée annuelle.

Présentation des données

Symboles et autres conventions de présentation

Les bases de données en ligne d’Eurostat contiennent d’importantes quantités de métadonnées qui fournissent des informations sur la situation au regard de certaines valeurs ou séries de données. Pour faciliter la lecture, seules les informations les plus importantes ont été incluses dans les tableaux et graphiques qui forment chaque article statistique. Les symboles suivants sont utilisés, si nécessaire:

: valeur non disponible, confidentielle ou peu fiable;

– Non applicable.

Les conventions de présentation suivantes sont utilisées:

Italique la valeur est une prévision, une donnée provisoire ou une estimation et est donc susceptible de changer;

Les ruptures de série sont indiquées dans les notes de bas de page accompagnant chaque tableau et graphique.

Nombres et arrondi

Les valeurs non arrondies sont généralement utilisées autant que possible pour les calculs statistiques. En revanche, les valeurs présentées dans un article sont généralement arrondies (par exemple pour pouvoir être lues plus rapidement), les valeurs présentées dans le texte étant souvent plus arrondies que celles dans les tableaux ou graphiques. En raison de l’arrondi, il est possible que certains totaux soient légèrement différents que ceux obtenus en additionnant les différentes valeurs dans les tableaux ou graphiques. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser la valeur totale (plutôt que la somme des parties, étant donné qu’elle est généralement plus précise). Par exemple, dans les tableaux Excel joints aux articles, il est possible que des valeurs plus précises (avec des «décimales cachées») soient présentées. Ces valeurs originales (non arrondies) auront été utilisées pour tout calcul réalisé avec l’ensemble de données (y compris le calcul des sommes ou des moyennes). Dans le même esprit, il est possible, dans les graphiques (par exemple un diagramme circulaire), que la somme des valeurs (arrondies) n’atteigne pas 100 %.

Les agrégats de l’UE-28 et de la zone euro sont calculés à partir des valeurs non arrondies relatives aux États membres. En raison de l’arrondi, il peut exister de légères différences entre la valeur d'un agrégat donnée dans un tableau ou un graphique et la valeur calculée directement à partir des valeurs relatives aux États membres présentés dans un tableau ou un graphique. Il est ici encore préférable d'utiliser le total pour l’UE-28.

Les publications connexes d’Eurostat

Chiffres clés de l’Europe

Le livre statistique Chiffres clés de l’Europe est dérivé chaque année de l’annuaire d’Eurostat en ligne et en présente le contenu essentiel. Il est disponible en anglais (édition 2017), allemand (édition 2016) et français (édition 2016), au format PDF et sur papier.

L’annuaire régional d’Eurostat

La publication sœur de l’annuaire d’Eurostat, l’annuaire régional d’Eurostat complète les informations données pour l’UE-28 et les États membres dans l’annuaire d’Eurostat en fournissant des données à un niveau infranational afin de dresser un panorama des statistiques clés disponibles pour les régions européennes. L’édition 2017 a été publiée en anglais en septembre 2017 sous la forme d’un guide en ligne dans Statistics Explained. Une version papier de la publication anglaise a été publiée en octobre 2017. Les versions en ligne des éditions française et allemande pour 2017 ont été publiées en novembre 2017. Toutes les éditions précédentes sont disponibles sous la forme de fichiers PDF.

L’UE dans le monde

La publication L’UE dans le monde complète les informations fournies dans l’annuaire d’Eurostat avec une sélection de statistiques importantes et intéressantes sur l’UE (considérée comme une entité unique) où celle-ci est comparée à 15 pays tiers appartenant au Groupe des vingt (G20). L’édition 2016 a été publiée en septembre 2016 sous la forme d’un guide en ligne dans Statistics Explained, sous la forme d’un fichier PDF et sur papier. Elle est uniquement disponible en anglais.

Références

  1. Le nom de l’ancienne République yougoslave de Macédoine apparaît dans les tableaux et dans les graphiques sous la forme «ARY de Macédoine», ce qui ne préjuge en rien de la dénomination définitive de ce pays, qui doit être convenue au terme des négociations en cours à ce sujet aux Nations unies.
  2. Cette désignation est sans préjudice des positions sur le statut et est conforme à la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi qu’à l’avis de la CIJ sur la déclaration d’indépendance du Kosovo.