Petites et moyennes entreprises (PME)

Les petites et moyennes entreprises (PME), sources potentielles d'emplois et de croissance économique, sont souvent considérées comme l'épine dorsale de l'économie européenne.

Les PME sont, d'après la définition de la Commission européenne, les entreprises qui occupent moins de 250 personnes. À cela s'ajoutent deux autres critères au choix: le chiffre d'affaires annuel ne doit pas excéder 50 millions d'euros, ou le total du bilan ne doit pas excéder 43 millions d'euros (recommandation de la Commission du 6 mai 2003). Ces définitions sont importantes lors de la sélection des entreprises qui peuvent bénéficier de programmes de financement européens en faveur des PME, ainsi que dans le contexte de certaines politiques, telles les règles de concurrence spécifiques aux PME. La politique de la Commission européenne vis-à-vis des PME se concentre principalement sur cinq domaines prioritaires:

  • la promotion de l'entrepreneuriat et des compétences;
  • l'amélioration de l'accès des PME aux marchés;
  • l'allégement des formalités administratives;
  • l'amélioration du potentiel de croissance des PME;
  • le renforcement du dialogue et de la consultation avec les parties impliquées dans les activités des PME.

Un représentant spécial des PME a été nommé au sein de la direction générale des entreprises et de l'industrie de la Commission européenne, afin de mieux intégrer la dimension «PME» dans les politiques de l'Union.

Les statistiques structurelles annuelles sur les entreprises, ventilées par classe de taille, sont la principale source de données pour analyser les PME. Un ensemble limité de variables standard (nombre d'entreprises, chiffre d'affaires, nombre de personnes occupées, valeur ajoutée, etc.) est disponible, en général jusqu'au niveau à 3 chiffres (groupes) de la nomenclature statistique des activités économiques (NACE). Ces variables se fondent sur des critères liés au nombre de personnes occupées dans chaque entreprise. Le nombre de classes de taille disponibles varie selon l'activité examinée. Toutefois, les principales classes utilisées pour présenter les résultats sont les suivantes:

  • les microentreprises (moins de 10 personnes);
  • les petites entreprises (10 à 49 personnes);
  • les entreprises moyennes (50 à 249 personnes);
  • les petites et moyennes entreprises (1 à 249 personnes);
  • les grandes entreprises (250 ou plus personnes).

Données