Centre de données environnementales sur les ressources naturelles

Énergie hydrocinétique, houlomotrice et marémotrice

L’énergie hydrocinétique, houlomotrice et marémotrice ne constitue actuellement qu’une part modeste de la production d’électricité, tant au niveau des pays de l’Union européenne (UE) qu’à l’échelle mondiale. En 2016, cette source a représenté 0,02 % du volume total d’électricité produit à partir de sources d’énergies renouvelables dans l’UE-28.

Depuis les années 70, différentes technologies ont été mises au point dans le but d’exploiter diverses sources d’énergies dans les océans. Toutefois, aucune de ces technologies n’est encore appliquée à grande échelle ; la France étant le seul pays de l’UE-28 à faire état d’une production énergétique primaire générée par cette source en 2016.

Parmi les sources d’énergie hydrocinétique, houlomotrice et marémotrice figurent :

  • l’énergie marémotrice : l’énergie potentielle dégagée par les marées lorsqu’elles montent et descendent peut être capturée par un barrage ou d’autres formes de constructions à travers un estuaire ;
  • les courants (marins) des marées : l’énergie cinétique associée aux courants marins peut être capturée grâce à des systèmes modulaires ;
  • l’énergie houlomotrice : l’énergie cinétique et potentielle associée aux vagues océaniques peut être capturée par diverses technologies en cours de développement ;
  • les gradients de température : le gradient de température entre la surface de la mer et les fonds marins peut permettre de générer de l’énergie en utilisant différents processus de conversion de l’énergie thermique des océans (CETO) ;
  • Gradients de salinité : à l’embouchure des cours d’eau, là où l’eau douce se mélange à l’eau salée, l’énergie peut être capturée en utilisant le procédé d’osmose inverse retardée par pression et les technologies de conversion associées.

Ces technologies, qui extraient l’énergie des océans, produisent des flux d’énergie « verte » variables (en fonction de l’état de la mer), mais prévisibles. Une des difficultés posées par le captage de l’énergie dans l’océan est la capacité de travailler dans des conditions difficiles. Par ailleurs, les incidences sur la vie marine, l’environnement marin et l’industrie du transport maritime et de la pêche doivent être prises en considération.

 

Retour à la page des ressources énergétiques.

Sources des données

Des données sur la production primaire et la consommation intérieure brute des pays de l’UE, ainsi que sur l’électricité produite à partir de sources renouvelables figurent dans la base de données d’Eurostat sur les statistiques énergétiques.

Des informations détaillées sur un vaste éventail de sources de données peuvent être obtenues en consultant la page « Statistics Explained » consacrée aux « Statistiques sur les énergies renouvelables » ainsi que la page de la direction générale de l’énergie sur les énergies renouvelables.

Des statistiques internationales sur les ressources en énergies renouvelables sont fournies par l’OCDE et l’Agence internationale de l’énergie (AIE).