Programme de résilience rurale et création d'emplois

Programme de résilience rurale et création d'emplois

  • Main objective
    La finalité du Programme de résilience rurale et création d'emplois consiste à lutter contre la pauvreté et réduire l'insécurité alimentaire en RCA.

     

    Au cours des dernières décennies, la République centrafricaine (RCA) a connu une période d’instabilité politique marquée par des conflits internes et une absence de véritables plans d’investissement nationaux qui d’une part n’ont pas favorisé ni l’extension ni le bon fonctionnement des principaux services de base (notamment la santé et l’éducation, mais aussi l’accès aux sources d’eau potable) et, d’autre part n’ont pas contribué à la promotion des secteurs économiques porteurs pour assurer une croissance des revenus, des emplois et donc, de manière plus globale, une amélioration des conditions de vie des Centrafricains et Centrafricaines.

    Malgré un contexte socio-économique qui demeure très fragile et complexe, la RCA demeure un pays à haut potentiel agropastoral. Il est caractérisé par (i) un climat favorable à une agriculture pluviale avec des cycles culturaux relativement longs ; (ii) plus de 15 millions d’hectares de terres arables faiblement exploitées; et (iii) une superficie totale de terres de pâturage et de parcours estimée à 16 millions d’hectares dont seulement 9 millions sont exploités par un cheptel d'environ 4 millions de têtes de bovins. On note aussi une abondance de ressources en eau, grâce à un important réseau hydrographique.

    L'objectif global du programme est de «Promouvoir une dynamique de croissance durable et de création d'emplois dans les secteurs agropastoraux productifs en RCA».

    L'action adopte une logique d'intervention basée sur une approche sectorielle, laquelle soutient les acteurs clefs oeuvrant à chaque niveau du secteur agropastoral, afin d’apporter une réponse cohérente, coordonnée et efficace au défi de la relance durable des secteurs agricole et de l’élevage. Il s'impose donc d'appuyer –simultanément– les producteurs/éleveurs (micro), les structures décentralisées compétentes pour offrir les services d'appui (méso) et les institutions de tutelle en charge des politiques, des stratégies, de la coordination et de la supervision sectorielle (macro).

    Statut actuel : un projet en cours ; deux projets en formulation/contractualisation

  • Currently no projects launched.