L'Union européenne renforce son soutien à la sécurité et au développement au Burkina Faso

L'Union européenne renforce son soutien à la sécurité et au développement au Burkina Faso

04/06/2018

La Commission européenne et le gouvernement du Burkina Faso ont signé aujourd'hui un nouveau programme d'appui de 50 millions d'euros pour soutenir la sécurité et le développement dans le Nord du Burkina Faso.

C'est aujourd'hui à Bruxelles en marge des Journées européenne du développement que le Commissaire européen pour la Coopération Internationale et le Développement Neven Mimica et le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération burkinabé Alpha Barry pour le Burkina Faso, en présence du Président du Faso Marc Roch Christian Kaboré, ont signé une Convention de Financement de 50 millions d'euros pour soutenir la sécurité et le développement dans le Nord du Burkina Faso.

Le Commissaire Mimica a declaré: "Notre soutien additionnel de 50 millions d'euros contribuera à améliorer la sécurité et les conditions de vie de la population Burkinabé. Le nouveau programme renforcera la présence de l'Etat, et améliorera l'accès aux services sociaux de base pour les populations vivant dans la zone vulnérable du Nord du pays."

Le Programme d'Urgence Sahel (PUS) est une initiative gouvernementale adoptée en juillet 2017 pour accélérer la mise en œuvre du Programme National pour le Développement Economique et Social (PNDES) dans la région du Sahel du Burkina Faso et une partie de la région du Nord. Ces zones sont en effet particulièrement fragilisées et connaissent une très grande insécurité depuis la crise libyenne et son impact sur toute la région du Sahel et le Burkina Faso, pays limitrophe.

Une présence renforcée de l'Etat tout comme la restauration de la confiance entre la population civile et les forces militaires déployées ainsi que le respect des droits fondamentaux, constituent des conditions indispensables à la stabilisation et à la sécurité des populations pour ces régions.

L'appui Budgétaire est financé dans le cadre du Fonds Fiduciaire d'Urgence pour l'Afrique. Au travers des indicateurs de performance retenus, il accompagnera plus spécifiquement les efforts du Gouvernement en matière de renforcement du maillage territorial des forces de sécurité, l'amélioration de l'accès à l'eau grâce à de nouveau forage et des adduction d'eau potable simplifiées, ainsi que le renforcement de l'offre de soins par la construction de Centres de Santé et Promotion Sociale, l'acquisition d'ambulances et la disponibilité de médicaments.

Le projet vise à accroître la capacité financière du gouvernement pour maintenir la paix, la stabilité et la sécurité, tel que défini dans les objectifs du PNDES et du PUS. Il est complémentaire des autres projets de l'Union européenne au Burkina Faso financés par le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour l'Afrique (154.5 millions d'euros de projets nationaux) et par le Fond Européen de Développement (623 millions d'euros dans le Programme Indicatif National du 11ème FED).

 

Background

Pays enclavé touché par une insécurité alimentaire structurelle, le Burkina Faso voit ses zones septentrionales menacées par l'insécurité et l'instabilité à ses frontières maliennes et nigériennes. Il est également l'un des principaux pays de transit dans la région sur le chemin emprunté par les migrants atteignant les côtes européennes par la route méditerranéenne centrale.

Depuis la crise libyenne, la situation sécuritaire dans toute la région du Sahel s’est profondément dégradée faisant ainsi des zones frontalières des espaces où se cristallisent les menaces - prolifération des armes, présence de groupes armés terroristes, de trafiquants et de réseaux criminels - pour la sécurité et le développement durable du Burkina Faso, particulièrement exposé avec ses 6 pays limitrophes et ses 3615 km de frontière.

En réponse à ces défis, les actions du Fonds Fiduciaire d'urgence pour l'Afrique (9 projets nationaux pour un montant de 154.5 millions d'euros et plusieurs projets régionaux bénéficiant aussi le Burkina)  visent, en complémentarité avec les autres instruments de coopération de l'Union européenne, à améliorer la gestion des frontières dans la région du Liptako-Gourma tout en renforçant la résilience des communautés vulnérables via des projets d'insertion et d'appui à l'emploi, en particulier auprès des jeunes et des femmes. Des activités de sensibilisation aux dangers de la migration, de suivi des flux migratoires et de réintégration sont également menées, en parallèle d'actions de renforcement des capacités des autorités nationales en matière de gestion des migrations.

Dans le cadre du Programme Indicatif National du 11ème FED, l'Union Européenne soutient le Burkina Faso notamment dans les secteurs de la gouvernance, santé, sécurité alimentaire et nutritionnelle, agriculture durable et eau, à hauteur de 623 millions d'euros.

 

Plus d'information

Coopération UE-Burkina Faso

EU Emergency Trust Fund for Africa - Burkina Faso