L'Union européenne renforce son soutien en faveur de la sécurité dans la région du Sahel

L'Union européenne renforce son soutien en faveur de la sécurité dans la région du Sahel

05/06/2017

Bamako, le 5 juin 2017

50 millions d'euros seront débloqués pour soutenir l'action des pays du G5 Sahel pour améliorer les conditions de sécurité et la coopération transfrontalière, a annoncé l'UE aujourd'hui.

Ce soutien contribuera à la mise en place effective de la Force conjointe du G5 Sahel qui incluera des forces du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad et sera opérationnelle dans les cinq pays. Cette initiative vise à renforcer les actions en matière de sécurité, notamment des zones frontalières.

Cette annonce a été faite par la Haute Représentante / Vice-Présidente Federica Mogherini qui participe à la troisième rencontre ministérielle UE-G5 Sahel dans le cadre de sa première visite officielle au Mali. 

"La stabilité et le développement de la région du Sahel sont cruciaux non seulement pour l'Afrique mais aussi pour l'Europe. Nous sommes voisins et tout ce qui se passe sur l'un de nos continents a un impact sur l'autre. Nous devons unir nos forces pour lutter contre le terrorisme, les trafics de toutes sortes, y compris d'êtres humains, et une meilleure gestion des frontières. La coopération entre les pays du G5 Sahel est la clé du succès pour sécuriser le territoire du Sahel. Notre soutien à la force conjointe annoncé aujourd'hui montre qu'ils peuvent compter sur nous" à déclaré la HR/VP Mogherini"Garantir la sécurité de la région est aussi une condition indispensable pour le développement de la région. Nous menons en parallèle des actions complémentaires d'aide à la création d'emplois, à la formation ou la santé des populations. Nous allons continuer d'investir dans le développement de l'Afrique, car c'est un investissement sur notre avenir commun."

La HR/VP Mogherini a ensuite participé à une rencontre avec environ 100 jeunes issus de la région du Sahel, du Maghreb, des groupes de la diaspora en Europe et de jeunes Européens. La discussion a porté sur les opportunités que l'UE et l'Afrique peuvent apporter à la jeunesse et sur la façon de faire de la jeunesse la force motrice du développement du continent. 

Cette rencontre s'inscrit également dans le cadre du prochain Sommet Afrique-UE qui se tiendra en Côte d'Ivoire les 29 et 30 novembre prochains, et dont le thème principal sera la jeunesse.

Contexte

L'UE a renforcé ces dernières années son partenariat avec les pays du Sahel G5 que sont le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad. Les deux dernières rencontres ministérielles ont eu lieu en juin 2015 et 2016 à Bruxelles, et la HR/VP a également participé au Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement du G5 Sahel au Tchad en novembre 2015.

L'UE est un acteur clé dans le secteur de la sécurité au Mali et la région du Sahel à travers la présence de trois missions de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC): EUCAP Sahel Niger (formation et conseil aux forces de sécurité du Niger pour lutter contre le terrorisme et crime organisé), EUCAP Sahel Mali (formation et conseil aux forces de sécurité malienne pour garantir l'ordre démocratique) et la mission de formation de l'UE au Mali (EUTM) (appui à la formation et entraînement du personnel de commandement de l'armée malienne). Un processus de régionalisation de l'action des ces trois missions est en cours.

L'aide européenne au développement pour les 5 pays s'élève à 2 milliards d'euros sur la période 2014-2020. 

Le fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique a également été mobilisé à hauteur de 450 millions d'euros pour soutenir des projets complémentaires de renforcement de la sécurité, de la gouvernance, de création d'emplois et de résilience des populations affectées dans des zones clés au Mali et dans la région. 

Fiche technique: L'Union européenne et le Sahel.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE