Programme d’appui à la production alimentaire pour la résilience et la cohésion sociale des communautés affectées par les crises récurrentes en République centrafricaine

Programme d’appui à la production alimentaire pour la résilience et la cohésion sociale des communautés affectées par les crises récurrentes en République centrafricaine

  • Main objective
    L’objectif global de l’action est de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers un appui à la relance de la production alimentaire, de la gestion des enjeux intercommunautaires et du renforcement des capacités institutionnelles.

    Le projet répond aux priorités nationales définies dans le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté 2011-2015 (axe stratégique n°2 « Relance économique et intégration régionale »), dans la Stratégie de Développement Rural, de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire (SDRASA), mais aussi dans le Plan national d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN). Cependant, le conflit a paralysé la mise en oeuvre des stratégies nationales du secteur ainsi que les cycles de production et d’approvisionnement des marchés, engendrant une grave crise alimentaire dans tout le pays. En 2014, les prix des produits vivriers ont augmenté de plus de 30% en moyenne sur la période janvier-avril par rapport à la même période de l’année dernière (Food Security Integrated Phase Classification/IPC.

    La relance de l’agriculture devra faire en partie abstraction des documents de politique générale et faire l’objet d’expérimentations adaptées aux conditions et spécificités locales, sociales et sécuritaires notamment (approche Bottom-up). La présente action deviendra alors plus qu’un programme sectoriel, elle pourra dynamiser le dialogue intercommunautaire, participer à la cohésion sociale et renforcer les capacités des organisations paysannes.

    L’objectif spécifique est le renforcement de la résilience des communautés rurales à travers le soutien de leurs capacités de production, le renforcement de la résilience des populations pastorales, et enfin un soutien au développement de filières maraîchères et de petit élevage à Bangui et dans sa périphérie immédiate.

    Les interventions ont été identifiées de sorte à pouvoir s’adapter à l’évolution du contexte régional-local (en prenant en compte la volatilité de la situation sécuritaire). En particulier, elles prendront en considération l’accessibilité aux champs et aux zones de production ainsi qu'aux zones de transhumance : la production de ces espaces pourrait permettre d’approvisionner d’autres zones, où il ne serait pas possible de reprendre les activités agricoles.

    Statut actuel: 8 projets cloturés

  • Currently no projects launched.