• Manifestations

Articles de la section Actualités


Retour

Des expatriés heureux partagent leur «Big Danish Moment»

«My Big Danish Moment» (mon moment fort au Danemark) est une série de courtes vidéos dans lesquelles des expatriés qui ont choisi de vivre et de travailler au Danemark livrent leur témoignage.
Picture

Les vidéos sont diffusées sur le site web de «Work in Denmark», qui fait partie du réseau EURES et du ministère danois de l’emploi.

Plusieurs facteurs communs se dégagent à mesure que les expatriés nous parlent des défis qui sont les leurs dans le domaine professionnel et de leur vie personnelle: le style de vie, le sentiment d’appartenance à une communauté et l’absence de hiérarchie, ce qui signifie que quiconque peut réaliser ce qu’il souhaite.

Cristina Ferreira et Pedro Santos, deux ingénieurs portugais, ont eu une impression positive de cette égalité. «L’organisation est très horizontale. Vous pouvez discuter avec tous les travailleurs, et ceux-ci peuvent émettre des suggestions et aller voir le directeur pour lui dire "tel aspect devrait être amélioré"», explique Cristina. «Le Danemark est un petit pays, à l’instar du Portugal, mais il regorge d’entreprises fortes. Pour un ingénieur, c’est donc l’endroit idéal.»

Pour Hannes Koopmann, un géoscientifique allemand, l’expérience a été analogue: «Si vous êtes à la recherche de responsabilités, vous en aurez. La hiérarchie horizontale m’a laissé une très bonne impression dans le cadre de mon travail au Danemark... vous pouvez, pour ainsi dire, discuter en tête-à-tête avec n’importe quel supérieur hiérarchique.»

Pour le docteur espagnol Maria Perez, l’un des nombreux aspects qui ont changé sa vie de famille depuis son déménagement au Danemark a été la possibilité d’abandonner les trois heures nécessaires pour se rendre à son travail au profit d’une courte balade à vélo. «J’ai choisi de venir au Danemark parce que j’avais besoin d’un changement dans ma vie», se remémore-t-elle.

«Les candidats hautement qualifiés sont toujours très demandés au Danemark. C’est surtout le cas des ingénieurs, des spécialistes en informatique et en sciences de la vie, ainsi que des docteurs en médecine», explique Shoji Igi, de l’agence danoise du marché du travail et du recrutement, située à Copenhague. 

Outre les vidéos présentant les témoignages des expatriés, Work in Denmark propose une série de tutoriels vidéo décrivant les processus que les chercheurs d’emplois internationaux trouvent généralement complexes ou avec lesquels ils ne sont pas familiers. Elles fournissent également une aide sur des aspects tels que l’utilisation de la base de données d’offres d’emploi ou la rédaction d’une lettre de motivation. 

«Le processus de candidature danois peut être différent de ce à quoi ils sont habitués», ajoute Shoji. «Dans le cadre de leur recherche d’emploi, beaucoup de candidats internationaux s’étonnent du fait que leur candidature et leur CV doivent être adaptés spécifiquement aux offres auxquelles ils postulent. Ils s’étonnent aussi qu’il soit normal de téléphoner aux employeurs potentiels avant d’envoyer sa candidature.» 

 

Liens utiles:

Série de vidéos “My Big Danish Moment”

Ministère danois de l’emploi

 

Pour en savoir plus:

Trouver un conseiller EURES

Conditions de vie et de travail dans les pays EURES

Base de données des offres d’emploi EURES

Services EURES pour les employeurs

Calendrier des manifestations EURES

Prochains événements en ligne

EURES sur Facebook

EURES sur Twitter

EURES sur LinkedIn

 

Clause de non-responsabilité: veuillez noter que ni EURES, ni la Commission européenne ne se portent garants des sites web tiers susmentionnés.

10/05/2018

clause de non-responsabilité

Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.