Eures Events Overview est temporairement indisponible.

Articles de la section Actualités


Retour

Une nouvelle vie en Lituanie

Paolo Camaioni ressentait nettement qu’il avait besoin d’un changement. Avec le soutien d’EURES, il a quitté l’Italie pour la Lituanie et n’a pas regretté ce choix depuis.
Picture

Paolo Camaioni, Italien de 31 ans originaire d’une zone rurale de la région des Abruzzes, est un homme qui sait ce qu'il veut. Après avoir déployé des efforts ardus pour trouver un emploi dans son pays natal (dans le domaine scientifique qu’il avait choisi, la biotechnologie et la recherche), il a commencé à rechercher d’autres possibilités autour de lui. C’est alors que ses expériences passées l'ont amené à saisir une nouvelle opportunité.

«Pendant que j’étudiais en Écosse, je me suis lié d’amitié avec des Lituaniens», déclare-t-il. «Quelques années plus tard, je leur ai rendu visite à Vilnius et j’ai beaucoup aimé ce séjour. À l’époque, je n’imaginais pas que je finirais par y vivre, mais, alors que je recherchais des offres d’emploi dans toute l’Europe, l’opportunité de partir là-bas s’est présentée et j’ai décidé de tenter cette expérience. J’avais besoin d’aventure dans ma vie et j’ai pensé que ce pays pouvait m’en offrir beaucoup!»

Au cours de sa recherche d’emploi, Paolo a pris contact avec Anna Bongiovanni, conseillère EURES en Italie. «Elle venait de rentrer de Riga, en Lettonie. Elle m’a donc un peu parlé de son expérience personnelle dans les pays baltes et m’a présenté Taxify, une application populaire ici pour se déplacer. Elle a également mentionné d’autres offres et perspectives d’emploi émanant de l’UE.»

Après que Paolo a décidé de saisir l’opportunité qui s’offrait à lui en Lituanie, Anna l’a mis en contact avec ses collègues de ce pays. «EURES Lituanie m’a envoyé un formulaire de demande d’aide financière de l’UE (pour financer mes frais de voyage) et quelques liens pour trouver un appartement», explique Paolo. «Les conseillers m’ont également donné quelques informations générales sur Vilnius; de manière générale, ils ont été très utiles».

«Les conseillers EURES sont ravis de vous parler et ont de nombreuses opportunités à vous proposer», ajoute-t-il. «Parfois, lorsqu’on postule un emploi, les tâches administratives peuvent être écrasantes, mais les conseillers EURES ont une grande expérience sur le terrain et peuvent vous aider dans ces tâches.»

Aujourd’hui, Paolo travaille au service clientèle d’une compagnie aérienne à Vilnius. Ce poste ne relève certes pas de la sphère scientifique, mais Paolo apprécie son travail, l’atmosphère détendue et conviviale, et la compagnie de ses collègues internationaux. Vivre dans un autre pays lui convient également. «Chaque fois que j’ai la chance de voyager en Lituanie, j’ai l'impression d’être un enfant dans un parc d’attractions. Il y a beaucoup à voir et j’attends avec impatience d’explorer l’ensemble du pays durant le printemps ou l’été.»

«Je n’ai pas vraiment de certitude quant à mon avenir», répond-il quand on lui demande ce qu’il espère. «Je devrais peut-être rentrer en Italie et chercher un emploi en liaison avec mes études, mais, pour le moment, je profite pleinement de ma nouvelle vie ici!»

L’expérience de Paolo montre que la vie peut vous surprendre si vous voulez vivre une expérience nouvelle. Et qu’il peut être utile pour les demandeurs d’emploi cherchant un soutien, des informations et des conseils de s’adresser au réseau EURES.

 

Liens apparentés:

 

Pour en savoir plus:

Journées européennes de l’emploi

Drop’pin@EURES

Trouver un conseiller EURES

Vivre et travailler dans les pays EURES

Base de données des offres d’emploi EURES

Services EURES pour les employeurs

Calendrier des manifestations EURES

Prochains événements en ligne

EURES sur Facebook

EURES sur Twitter

EURES sur LinkedIn

 

Clause de non-responsabilité: Veuillez noter que ni EURES ni la Commission européenne ne cautionnent les sites internet tiers susmentionnés.

05/04/2019

clause de non-responsabilité

Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.