Les actualités sur le portail

Les partenaires sociaux apportent leur expertise au réseau EURES

Comprendre les droits dont vous jouissez en tant que travailleur mobile en Europe n'est pas toujours facile. C'est la raison pour laquelle le réseau EURES de services publics de l'emploi (SPE) de l'Union européenne et de l'Espace économique européen associe les syndicats et les organisations patronales à ses activités, ce qui lui permet de bénéficier d'un précieux apport de compétences.
 
Les partenaires sociaux ne se contentent pas de jouer le rôle de partenaires stratégiques vis-à-vis d'EURES, ils mettent également à la disposition du réseau des conseillers EURES formés pour cette tâche. «EURES bénéficie actuellement des services d'environ 80 conseillers syndicaux, pour la plupart actifs dans des régions transfrontalières. Ces professionnels peuvent prodiguer aux demandeurs d'emploi les informations et les conseils nécessaires concernant le niveau des salaires, la sécurité sociale et la fiscalité ou concernant d'autres conditions de vie et de travail, sans que ces derniers ne soient pour autant nécessairement affiliés à un syndicat», nous explique Claude Denagtergal, conseiller politique chargé de la coordination du programme EURES auprès de la Confédération européenne des syndicats (CES), l'organisme fédérateur d'organisations syndicales le plus représentatif d'Europe.
 
Mettre en adéquatio employeurs et aux demandeurs d'emploi n'est pas la seule tâche d'EURES: l'un de ses objectifs principaux est également de conseiller les demandeurs d'emploi mobiles concernant leurs droits quand ils décident de se rendre dans un autre pays européen pour y travailler ou pour y rechercher un emploi. Grâce au principe de la libre circulation des travailleurs, tout citoyen de l'Union européenne bénéficie des mêmes droits et du même traitement sur l'ensemble du territoire de l'Union européenne. Ce principe étant posé, il n'en reste pas moins vrai que les travailleurs mobiles sont confrontés à un cadre juridique complexe à l'intérieur duquel il faut compter avec les règles européennes et avec les règles nationales.
 
«Les travailleurs mobiles peuvent être très vulnérables, en particulier s'ils ne sont pas familiarisés avec les règles et la langue de leur pays d'accueil. L'une de nos tâches principales en notre qualité de confédération syndicale est de faire en sorte que les travailleurs puissent signer les mêmes contrats réguliers et disposer de droits en tous points identiques à ceux des ressortissants nationaux. C'est la raison pour laquelle il est si important que la CES fasse partie d'EURES», nous explique encore Claude.
Outre la CES un certain nombre d'autres partenaires sociaux sont associés à EURES. C'est notamment le cas de BusinessEurope, de l'UEAPME (Union européenne de l'artisanat et des petites et moyennes entreprises),d'Eurocadres, et duCentre européen des entreprises à participation publique et des entreprises d'intérêt économique général.
 
Pour en savoir plus:
 
 
 
 
Cherchez un emploi dans la base de données des emplois EURES
 
Renseignez-vous sur ce qu'EURES peut faire pour les employeurs
 
Visitez le site web officiel de la CES
 
Visitez le site web officiel de BusinessEurope
 
 
Visitez le site web officiel d'Eurocadres
 

« Retour