Les actualités sur le portail

Pas de frontière pour votre prochain emploi

La ville de Saint-Julien-en-Genevois, située dans le département de la Haute-Savoie en France, a accueilli sa toute première journée européenne de l’emploi fin 2011. Plus de 2 000 demandeurs d’emploi, principalement de France et de Suisse, ont participé à l’événement, dans l’espoir de décrocher un poste.
 
Située très près de Genève en Suisse, la ville était le lieu idéal pour la tenue d’une journée de l’emploi. Plus de 45 % des habitants de Saint-Julien-en-Genevois traversent chaque jour la frontière, située à un kilomètre de la ville, pour aller travailler.Les départements de la Haute-Savoie et de l’Ain comptent en tout environ 100 000 travailleurs frontaliers et plus de 90 nationalités parmi leurs habitants.
 
Chacun y a trouvé son compte
Le recyclage professionnel et les changements de carrière figuraient parmi les thèmes importants abordés lors de cette première journée de l’emploi dans la région. Le chômage y atteint actuellement 10 %, les plus touchés étant les personnes de plus de 45 ans. Il est donc logique que la journée de l’emploi ait prévu des dispositions particulières pour cette catégorie d’âge en fournissant des informations sur le recyclage professionnel, dans l’objectif de répondre à la demande de nouvelles compétences dans la région.  
 
D’autres initiatives visaient à stimuler l’emploi des jeunes. «Nous avons organisé un e-forum, lors duquel 22 jeunes âgés de 20 à 35 ans ont participé à des entretiens vidéo avec six organisations recrutant du personnel dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Deux candidats ont été sélectionnés sur place», raconte avec enthousiasme André Bonier, conseiller EURES et organisateur de la journée de l’emploi.
 
Au total, plus de 80 entreprises étaient présentes, avec une offre de 300 postes vacants au total. Les entreprises ont reçu entre 50 et 200 CV le jour de l’événement, pour des postes couvrant des secteurs tels que le tourisme, le commerce, l’agriculture et l’informatique.
 
«Nous estimons que cette journée de l’emploi a permis, à elle seule, de réaliser environ 250 embauches», affirme André. «Les employeurs étaient ravis de la qualité des candidats et de leur nombre. La journée de l’emploi de l’année prochaine sera plus importante encore», conclut-il.
 
Que cache un nom?
Cette première journée de l’emploi avait pour titre «Pas de frontière pour votre emploi de demain», un choix qui ne doit rien au hasard. «Nous avons choisi ce nom pour trois raisons. L’événement réunit deux départements administratifs, à savoir la Haute-Savoie et le Pays de Gex dans l’Ain. Le titre souligne aussi le fait que les gens peuvent travailler entre la France et la Suisse, et qu'ils le font effectivement. Il s'agit également d'une reconnaissance du fait qu'il n'y a pas de frontière empêchant une personne de changer de carrière et d'emploi au cours de sa vie professionnelle», explique André.
 
 
Pour en savoir plus:
Trouver un conseiller EURES
 
En savoir plus sur les conditions de vie et de travail dans les différents pays d'Europe sur le portail EURES sur la mobilité de l’emploi
 
Chercher un emploi dans la base de données des emplois d’EURES
 
Rechercher des candidats qualifiés dans la base de données de CV d’EURES

« Retour