Les actualités sur le portail

EURES aide des ingénieurs espagnols à trouver un emploi en Allemagne

Tandis que certains pays européens sont en proie à de forts taux de chômage, d'autres ont du mal à recruter des travailleurs qualifiés dans certains secteurs. C'est manifestement le cas de l’Allemagne, qui se remet de la crise et mène actuellement une campagne de recrutement.
 
En janvier 2011, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé que l'Allemagne aurait besoin de 100 000 ingénieurs de plus au cours des dix années à venir pour pourvoir des postes vacants dans divers secteurs et pour rester compétitive dans l'économie mondiale, comme l'a rapporté le quotidien El Pais. La pénurie de travailleurs qualifiés sur place fait que le pays doit recruter par-delà ses frontières.
 
Face aux besoins accrus de travailleurs qualifiés, les chambres de commerce espagnole et allemande ont organisé une série de manifestations de recrutement à Barcelone et à Madrid, en Espagne, en association avec EURES. Dans cette situation, tout le monde est gagnant: les entreprises allemandes, qui ont du mal à pourvoir des postes d’ingénieur, et l'Espagne, qui a plus de quatre millions de chômeurs.
 
«Pour les travailleurs qualifiés espagnols au chômage, la possibilité d'acquérir une expérience à l'étranger est une bonne chose. Et quand ils reviendront, s'ils décident de le faire, ils auront acquis une expérience internationale qui leur permettra de trouver un meilleur poste ici. L'Allemagne, quant à elle, recrute les travailleurs qualifiés dont elle a besoin. C'est donc positif pour les deux pays concernés», explique Marisa Carmona, conseillère EURES à Tenerife, en Espagne, qui fait partie de l'équipe EURES chargée de l'organisation des manifestations.
 
Les candidats potentiels sont-ils obligés de parler allemand? Selon Marisa, cela dépend en général de la taille de l'entreprise. «La plupart d'entre elles exigent un bon niveau d'allemand, mais il y en a toujours qui demandent des connaissances de base en allemand et une bonne maîtrise de l'anglais. En général, s'il s'agit d'entreprises internationales, elles ont l'habitude d'employer des travailleurs étrangers. S'il s'agit d'une petite ou moyenne entreprise (PME), l'allemand est alors essentiel», explique-t-elle.
 
 
Beate Raabe, responsable de la presse, du marketing et de l'information chez ZAV – le service public de l'emploi allemand qui collabore avec EURES Espagne ajoute que: «comme plus de 90 % des entreprises allemandes sont de petite ou moyenne taille, au moins 19 employés sur 20 devront parler allemand dans leur travail».
 
Plus de 100 demandeurs d'emploi sont venus le matin assister à des séminaires sur la mobilité professionnelle européenne aux deux manifestations organisées en juin 2011 à Barcelone et à Madrid. L'après-midi, des entreprises allemandes comme BMW, Ferchau, Alchemy, et Aixtron Dataschalt ont fait passer des entretiens à plus de 80 candidats qui avaient été présélectionnés avec l'aide des équipes EURES espagnole et allemande.
 
 
 
 
Pour en savoir plus:
 
 
Trouvez un Conseiller EURES
 
Cherchez une journée de l'emploi dans le Calendrier des manifestations EURES
 
Renseignez-vous au sujet des conditions de vie et de travail dans différents pays européens sur le portail sur la mobilité de l'emploi d’EURES
 
Cherchez un emploi dans la base de données d'emplois EURES
 
 
 

« Retour