Les actualités sur le portail


Récolter les fruits du travail saisonnier!

Le travail saisonnier offre un excellent moyen de connaître un nouveau pays, de s’immerger dans une culture différente et de se faire de nouveaux amis, sans pour autant s’engager sous contrat à longue durée. Ce type de travail a convenu parfaitement à Renata Strumberger, une Slovène de 30 ans, qui a travaillé dans le secteur agricole. Renata voulait faire l’expérience d’un nouvel environnement, tout en apprenant à connaître d’autres cultures de l’Europe, mais elle ne voulait pas vivre longtemps à l’étranger.

Renata s’est tout d’abord rendue dans son bureau de placement local pour voir comment elle pouvait s’y prendre pour trouver un travail de courte durée à l’étranger. Grâce à un personnel efficace, elle a été présentée à Mirica Zver, conseillère EURES, qui a expliqué à Renata un certain nombre d’options qui s’ouvraient à elle, lui a présenté des emplois spécifiques et a attiré son attention sur des pays où travaillent de nombreux autres Slovènes. Ensuite, Mirica a aidé Renata à s’inscrire sur le site web danois www.seasonalwork.dk, qui est un site spécialement consacré à ceux qui recherchent un emploi saisonnier au Danemark. Mirica a également conseillé à Renata de regarder une vidéo qui contient des informations supplémentaires sur le travail agricole saisonnier au Danemark. Cette vidéo est disponible sur le site web seasonalwork.dk. Renata n’a eu aucune difficulté à comprendre que ce serait la meilleure solution pour elle, d’autant plus qu’au Danemark, il y a beaucoup de terres agricoles, ce qui lui permettrait de trouver plus facilement du travail dans l’agriculture.

Peu après s’être inscrite sur le site www.seasonalwork.dk, Renata a été sélectionnée pour un travail auprès de l’exploitation agricole Troldebakkens Frugtplantage (Goblin’s Hill Orchard), du 1er juin au 15 juillet 2009. Troldebakken Frugtplantage cultive des fraises sur 38 hectares et des pommes sur plusieurs autres hectares. Chaque année, quand la saison bat son plein, 180 personnes environ sont engagées pour la cueillette des fraises et les semailles.

Mirica a alors pu aider Renata à comprendre son contrat d’emploi et à prendre contact avec son futur employeur pour éclaircir certaines questions administratives. «Ma conseillère EURES a fait du bon travail en me rassurant sur mes conditions de vie et de travail à l’étranger», a déclaré Renata.

Même si Renata a trouvé que le travail était ardu, elle a expliqué qu’il était possible de gagner beaucoup plus d’argent au Danemark qu’en Slovénie. Néanmoins, le coût de la vie est aussi plus élevé au Danemark et Renata a dû mener une vie modeste pour pouvoir mettre de l’argent de côté.

Même si elle était loin de chez elle, Renata a trouvé que c’était bien agréable de travailler et de vivre avec le personnel de l’exploitation agricole. Elle s’est fait quelques bons amis, car la plupart des activités, comme faire les courses ou se promener sur la plage, se faisaient en groupe. Quand elle réfléchit à ce qu’elle a vécu à l’étranger, Renata se dit qu’elle a fait le bon choix de voyager et d’aller travailler à l’étranger: Cette aventure en valait la peine car elle lui a ouvert de nouveaux horizons et lui a permis de mieux comprendre les autres cultures européennes. «J’ai vécu une expérience fantastique en travaillant au Danemark et les Danois que j’ai rencontrés étaient très ouverts et aimables. Je me suis fait de nouveaux amis venant de pays différents et je suis encore souvent en contact avec beaucoup d’entre eux.»
«Ma conseillère EURES m’a vraiment facilité la tâche dans ma recherche d’emploi à l’étranger et je conseillerais à toute personne qui recherche un emploi à l’étranger de contacter son conseiller EURES local. J’ai reçu des conseils et des informations inestimables.»

« Retour