Les actualités sur le portail


“Ich bin eine Berlinerin”, ou Finlandaise, ou habitante de Birmingham, …

Henna Eskonsipo, une Finlandaise de 23 ans de la ville de Lahti, s’est lancée, grâce à EURES et au programme Leonardo da Vinci dans une série d’expériences professionnelles à l’étranger – une série qui n’est probablement pas terminée!

À la fin de ses études secondaires en Finlande en 2004, Henna s’est octroyée une année sabbatique avant de décider ce qu’elle comptait faire par la suite. Comme elle s’intéressait aux opportunités à l’étranger, elle s’est mise en quête de renseignements et a rapidement découvert EURES par le biais d’une agence de recrutement finlandaise. Ensuite, au cours d’une réunion avec la conseillère d’EURES à Lahti, Aija Sievanen, Henna a entendu parlé du programme Leonardo da Vinci de l’UE (voir Focus On article no. 43 pour un aperçu), un programme dont elle n’avait jamais entendu parler.

C’était tout à fait le projet qu’il lui fallait. Après qu’Aija lui a donné des conseils et des informations de contact, Henna a posé sa candidature, a été sélectionnée et a reçu une bourse pour travailler comme assistante pour Die BIP Kreativität Grundschule à Berlin – tout cela en quelques semaines!

En septembre 2004, Henna est partie seule, à seulement 19 ans, à la découverte de la culture allemande. Son travail, qui était de s’occuper d’enfants dans une école polyvalente et d’assister les professeurs le cas échéant, était agréable et instructif – un excellent premier contact avec le marché du travail. Par ailleurs, il faut également souligner l’importance de son immersion dans la langue allemande et les amis qu’elle a rencontrés. Elle garde d’ailleurs le contact avec certains d’entre eux, notamment avec son petit ami Jonathan, un Britannique qui a participé au programme da Vinci à Berlin le même automne. Elle garde en particulier le contact avec sa famille d’accueil, avec laquelle elle a vécu durant quatre mois, qui lui a fait découvrir les environs et l’a aidée à trouver ses marques en ville.

Henna a quitté Berlin à contrecœur fin 2004 mais, au cours de ses études en philologie germanique, en sciences politiques et en études européennes à l’université d’Helsinki, elle a eu la possibilité de retourner en Allemagne pendant un an grâce au programme d’échange Erasmus pour étudier à l’université de Humboldt. Elle a également repris contact avec EURES dans le cadre d’un job d’été en 2006 au Centre de développement économique et professionnel de Lahti, alors que les deux bureaux travaillaient de concert pour la formation et la promotion avec les employeurs. Le temps passé sur ce projet a consolidé son amitié avec Aija Sievanen, la même conseillère EURES qui l’avait aidée deux ans auparavant.

Il va de soi qu’Henna a rapidement eu des fourmis dans les jambes après l’obtention de son diplôme à l'université d'Helsinki en 2008. Elle s'est mise à la recherche d’un nouveau défi et EURES a été sa première étape. Souhaitant se rendre à Birmingham (Royaume-Uni) pour vivre avec son petit ami, elle était à la recherche d’informations et de conseils. Les conseillers britanniques lui ont fourni des informations sur le marché du travail britannique et l’ont dirigée vers des listes d’emplois vacants. Il n’a pas fallu longtemps à Henna pour trouver un poste de consultante de réunion en allemand pour InterContinental Hotels Group.

«EURES m’a permis de rencontrer Jonathan et nous a également aidés à vivre de nouveau ensemble dans un pays différent» explique Henna. «Je suis très heureuse d’avoir suivi les conseils d’Aija en 2004 – cela m’a permis d’enchaîner les opportunités.»

« Retour