Le point sur...

«Your first EURES job» se révèle efficace

Un demandeur d’emploi suédois chanceux a décroché un emploi dans une société suédoise établie à Barcelone, en Espagne
 
Robin Jakobsson, demandeur d’emploi de nationalité suédoise, a trouvé un emploi grâce au programme «Your first EURES job». Originaire de la petite ville d’Örnsköldsvik, Robin a suivi un programme de formation professionnelle lors de sa dernière année d’étude en vue de devenir électricien. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il a cherché du travail dans ce secteur, ce qui s’est avéré difficile: «Dans ma ville, il n’y avait pas tellement d’opportunités d’emploi. C’est pourquoi j’ai décidé de déménager. Lorsqu’on est électricien, toutes les entreprises demandent une expérience d’au moins deux ans dans le domaine. Comme je venais d’obtenir mon diplôme de secondaire, je n’avais pas encore acquis cette expérience», explique Robin.
 
À la recherche d’offres d’emploi sur l’internet, Robin est tombé sur le site d’EURES. Il y a trouvé un poste qui lui convenait sur «Your first EURES job». L’employeur était une entreprise de télécommunications suédoise basée à Barcelone. «C’était une des rares opportunités d’emploi suédoises à Barcelone», déclare Robin.
 
Robin a pris rendez-vous avec la conseillère EURES Lena Lundkvist pour discuter de l’emploi et de la procédure de candidature. «Il a trouvé le poste sur le portail européen sur la mobilité de l’emploi, puis il m’a contactée pour obtenir d’autres informations sur ‘Your first EURES job’. Nous avons rempli sa candidature ensemble puis nous l’avons envoyée à la municipalité d’Aarhus, au Danemark, qui est un des quatre partenaires gérant actuellement ‘Your First EURES Job’*», explique Lena.
 
Peu de temps après avoir introduit sa candidature, Robin a reçu un appel l’invitant à participer à un entretien téléphonique. Quelques jours plus tard, on l’a rappelé pour lui proposer le poste. Robin changera bientôt de lieu d’affectation pour s’établir à Barcelone et commencer son travail de représentant commercial pour 121.nu, une société de médias suédoise de premier plan. Il a déjà des amis vivant à Barcelone et se réjouit d’y déménager.
 
«Your first EURES job» est une action visant à aider les jeunes Européens à trouver du travail dans d’autres États membres de l’Union européenne. C’est une des mesures s’inscrivant dans le cadre des initiatives phares «Jeunesse en mouvement» et «Youth Opportunities Initiative» de la stratégie Europe 2020. Pour la période 2012-13, «Your first EURES job» a pour objectif d’aider environ 5 000 jeunes Européens à pourvoir des postes vacants dans l’Union européenne. L’action repose sur le soutien fourni par les services publics de l’emploi nationaux et les entreprises souhaitant engager des personnes provenant d’autres pays européens. Pour pouvoir bénéficier de «Your first EURES job», il faut être ressortissant de l’UE et avoir entre 18 et 30 ans. Un élément clé de l’action est que les employeurs doivent contribuer aux coûts d’un programme d’intégration en faveur de leur nouveau travailleur, pouvant prendre la forme d’une formation professionnelle dans l’entreprise, d’un cours de langue, d’une aide administrative ou d’une aide à la réinstallation.
 
«Je pense que c’est une fabuleuse opportunité pour les jeunes de se rendre à l’étranger et je suis très heureuse de pouvoir transmettre ces informations aux demandeurs d’emploi», déclare Lena.
 
 
Pour en savoir plus:
 
 
*Ton premier emploi EURES est actuellement géré par des organisations partenaires au Danemark, en Allemagne, en Italie et en Espagne.
 
En savoir plus sur Ton premier emploi EURES
 
Chercher une Journée de l’emploi dans le calendrier des manifestations EURES
 
Trouver un conseiller EURES
 
En savoir plus sur les conditions de vie et de travail dans les différents pays européens sur le portail EURES sur la mobilité de l’emploi
 
Chercher un emploi dans la base de données d’emplois EURES
 
Ce qu’EURES peut faire pour les employeurs
 

 

Dernière modification du texte: 11/2012


clause de non-responsabilité
Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.