Le point sur...

Eures fournit des conseils judicieux pour la création d’une entreprise à l’étranger

Le renforcement des petites et moyennes entreprises (PME) représente un élément essentiel de la stratégie de l’Union européenne pour sortir de la crise économique. Dans ce contexte, les travailleurs indépendants peuvent jouer un rôle important en tirant parti des possibilités qu’offrent les 27 États membres de l’UE en matière de mobilité professionnelle.
 
Depuis une dizaine d’années, Henk Smolders, conseiller EURES aux Pays-Bas, fournit des conseils individualisés aux demandeurs d’emploi et aux personnes désireuses de travailler dans un autre État membre de l’UE. «J’ai commencé par donner des tuyaux en réponse à une demande claire de clients qui avaient du mal à obtenir des informations utiles. Avec la récession actuelle, les gens sont toujours désireux de faire valoir leurs compétences, ou de nouvelles idées, sur des marchés différents. En réalité, près de 20 % des personnes enregistrées sur le portail EURES considèrent le statut d’indépendant comme une option», explique Henk.
 
Henk fournit des informations et des conseils lors de diverses manifestations et foires organisées par EURES, par téléphone, ainsi que dans le cadre de son bureau d’aide à la recherche d’emploi; ses conseils peuvent être personnalisés ou s’adresser à des groupes de personnes. «Il existe sans aucun doute des tendances communes parmi les personnes qui envisagent de s’installer comme indépendants, notamment l’âge - en particulier les personnes de plus de 50 ans qui éprouvent des difficultés à trouver du travail dans leur propre pays, ainsi que de jeunes entrepreneurs ayant éventuellement participé à un programme Erasmus. D’autres facteurs jouent un rôle, comme le secteur - en particulier le tourisme, la construction, les transports et les technologies de l’information et de la communication -, ou les aspects géographiques, c’est-à-dire une tendance pour les personnes provenant des nouveaux États membres à mettre le cap sur l’Europe occidentale dans le but de mieux se valoriser dans une économie en récession», ajoute Henk.
 
Sa démarche est directe. Il insiste sur la nécessité de préparer un plan de développement solide avant de s’installer à l’étranger, notamment une description du produit ou des services proposés, une définition des groupes cibles, une analyse de la concurrence existante, de la stratégie marketing, ainsi que, bien sûr, l’établissement d’un plan financier. «Et pas seulement pour l’entreprise», ajoute Henk. «Il est essentiel d’élaborer un plan personnel. Si vous partez à l’étranger avec l’intention de prendre votre retraite dans votre propre pays, il vous faut imaginer à combien s’élèvera là-bas la pension obtenue dans un autre État membre.»
 
Chaque année, quinze personnes ou couples ayant bénéficié des conseils de Henk se décident à s’installer à l’étranger, et les résultats sont encourageants. Ce conseiller EURES est bel et bien convaincu que l’offre d’un tel service spécialisé répond aujourd’hui à un besoin spécifique.
 
 
Pour plus d’informations:
 
Trouver une Journée de l’emploi dans le calendrier des manifestations EURES
 
Trouver un conseiller EURES
 
Vous en saurez plus sur les conditions de vie et de travail dans différents pays européens en consultant le portail EURES sur la mobilité de l’emploi
 
À propos de l’aide que le réseau EURES peut apporter aux employeurs
 

Dernière modification du texte: 04/2012


clause de non-responsabilité
Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.