Le point sur...

Une aventure insulaire pour une Suédoise passionnée de chevaux

Un travail de palefrenier dans une ferme vous a-t-il jamais tenté? C’est pour exercer cette activité que Kajsa Matsson, une passionnée de chevaux, a quitté sa Suède natale pendant sept mois pour l’île de Jersey. 
 
Kajsa venait de terminer ses études secondaires et avait décidé de faire une pause, lorsqu’une annonce a attiré son attention: EURES cherchait quelqu’un capable de travailler dans une ferme équestre, une affaire familiale à Jersey, une des îles anglo-normandes, et elle a sauté sur l’occasion.  
 
Des conseillers EURES l’ont aidée à préparer son CV et à rédiger une lettre de motivation en anglais. Puis, après un bref entretien téléphonique, il lui est resté moins d’une semaine pour se préparer à s’embarquer dans cette aventure de sept mois.
 
Les propriétaires de la ferme avaient besoin de quelqu’un immédiatement après le départ soudain de la jeune fille qui s’occupait de ce travail. Au téléphone, le propriétaire m’a demandé si je pouvais commencer la semaine suivante, et comme je n’avais pas d’autre projet, je me suis dit: «oui, pourquoi pas?’» explique Kajsa.
 
Comme Kasja possède elle aussi des chevaux, ce travail de palefrenier ne lui était pas étranger, et elle savait ce qui l’attendait. Elle s’est bientôt trouvée à la ferme, en compagnie de  cinq chevaux à soigner, ce qui voulait dire de longues journées d’un travail très physique, notamment le nettoyage des stalles, l’entretien de la sellerie, l’étrillage et l’exercice des chevaux. Mais «j’étais dehors toute la journée, et j’adorais ça» ajoute-t-elle.
 
Quant aux difficultés qu’elle a rencontrées pendant son séjour dans l’île, elle explique: «j’ai dû m’habituer à la conduite à gauche, et aussi comprendre cette nouvelle culture et les façons différentes de faire les choses».
 
Le travail à la ferme peut être très solitaire, mais Kajsa avait envie de faire la connaissance des habitants de l’endroit et d’en savoir plus sur l’île où elle résidait. «Je me suis inscrite à un cours de danse, où j’ai appris le Lindy Hop –une danse américaine des années 1930. C’était une chouette introduction pour me familiariser avec les coutumes bizarres et merveilleuses de cette île» dit-elle avec enthousiasme.   
 
Qu’a-t-elle retiré de cette expérience? «J’ai réellement acquis de la maturité. Je n’avais jamais quitté la maison, de sorte que j’ai appris à voler de mes propres ailes, à me faire des amis, à ne pas accorder trop d’importance aux critiques, et à ne pas prendre les choses trop à cœur. Bref, ces sept mois ont vraiment renforcé ma confiance en moi» affirme-t-elle.  
 
En repensant à son séjour à Jersey, elle ajoute: «le travail était très dur, mais je n’en regrette pas une seule minute!»
 
Kajsa est maintenant de retour en Suède, où elle étudie en vue d’obtenir un diplôme en gestion forestière.
 
 
 
 
Plus d’infos:
 
Chercher une Journée de l’emploi: EURES Events Calendar
 
Trouver un conseiller EURES: EURES Adviser
 
En apprendre davantage sur les conditions de travail et de vie dans les différents pays d’Europe en consultant le portail EURES sur la mobilité de l’emploi: working and living conditions
                                                                                                                
Chercher un emploi dans la base de données: EURES Job Database
 
Recruter des employés qualifiés: EURES CV Database
 
Savoir ce que les employeurs peuvent attendre d’EURES: employeurs


Dernière modification du texte: 04/2012


clause de non-responsabilité
Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.