Le point sur...

<strong>Prévoyez l’imprévisible avec la carte européenne d’assurance maladie</strong>

Vos valises sont bouclées et vous êtes prêt à vous rendre à l’étranger pour étudier, faire du tourisme ou assumer des responsabilités professionnelles à titre de collaborateur détaché ?Mais avez-vous pensé à votre assurance maladie?Veillez à ne pas quitter votre pays sans votre carte européenne d’assurance maladie.                    
 
La carte européenne d’assurance maladie (CEAM), introduite en juin 2004, garantit à tout citoyen européen le droit de bénéficier de soins médicaux pendant ses déplacements en Europe.
 
Il est cependant important de garder à l’esprit le principe de base suivant : c’est le pays de l’UE dans lequel vous travaillez qui vous couvre en matière de sécurité sociale. Ainsi, si vous travaillez dans un pays étranger pour un employeur de ce pays, vous devez vous affilier au régime de sécurité sociale de ce pays. Par exemple, si vous êtes finlandais et vous rendez en France pour y effectuer un travail saisonnier, au service d’un employeur français, vous êtes couvert par la sécurité sociale française. Si vous souhaitez connaître avec certitude les règles qui s’appliquent à vous, consultez un conseiller EURES dans le pays dans lequel vous allez vous installer. Vous trouverez également des informations exhaustives à ce sujet sur le site web de la Commission européenne dédié à la coordination en matière de sécurité sociale.
 
Que couvre la carte européenne d’assurance maladie?
Avec cette carte, vous pouvez accéder à tout traitement nécessaire pendant la période que vous passez dans ce pays. Si vous devez payer des traitements médicaux, la carte CEAM garantit que vous serez remboursé, mais uniquement pour les traitements considérés comme « nécessaires » pendant le séjour temporaire. Ainsi, cette règle exclut tout traitement qui pourrait être effectué à votre retour dans votre pays d’origine, ce qui est par exemple le cas de la plupart des traitements dentaires. Si vous avez le moindre doute concernant les prestations prises en charge, informez-vous au préalable auprès de l'autorité de santé du pays dans lequel vous séjournez temporairement. 
 
Qui sont les personnes éligibles?
Tous les citoyens des pays de l’Union européenne, ainsi que les citoyens islandais, du Liechtenstein, norvégiens ou suisses peuvent bénéficier de la carte. Il est cependant nécessaire que vous soyez affilié à un régime de sécurité sociale dans un de ces pays. Les personnes de pays tiers qui résident dans un Etat membre de l’Union européenne et sont couvertes par un régime de sécurité sociale étatique peuvent également bénéficier d'une carte (à l'exception du Danemark). L’obtention de cette carte est entièrement gratuite.
 
Comment obtenir ma carte?
Pour obtenir une carte CEAM, vous devez contacter votre autorité de santé locale (voir le lien ci-dessous), étant donné que chaque pays assume la responsabilité d’établir et d’attribuer les cartes sur le plan national. Votre autorité locale en matière de santé vous indiquera également la durée de validité de la carte, étant donné que celle-ci varie d'un pays à l’autre.
 
 
Pour en savoir plus:
 
 
Foire aux questions concernant la carte européenne d’assurance maladie
 
Le site web de la Commission européenne pour la coordination en matière de sécurité sociale en Europe
 
Prenez contact avec votre autorité locale en matière de santé  pour demander votre carte CEAM.
 
Trouvez un conseiller EURES
 
Vous trouverez de plus amples informations concernant les conditions de vie et de travail dans les différents pays d'Europe sur le portail EURES de la mobilité professionnelle
 
Cherchez un emploi dans la base de données d’emplois d’EURES

Dernière modification du texte: 07/2011


clause de non-responsabilité
Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.