Le point sur...

EURES: la possibilité de vous faire entendre!

Hanna-Maria, Suédoise de 35 ans, est une soliste mezzo-soprano qui exerce en tant que chanteuse d’opéra indépendante. Elle se produit depuis cinq ans à l’Opéra Chorus de Malmö mais a récemment décidé de poursuivre de nouvelles opportunités: “Il faut que je bouge. Si je reste ici, il ne va se passer grand-chose pour moi, et si je veux évoluer, il faut que je me mobilise pour ça». Il est vrai que, la Suède ne comptant pas énormément d’agences et d’opéras, les opportunités d’emploi ne se bousculent pas pour Hanna-Maria.

En novembre 2008, Hanna-Maria s’est rendue à l’agence nationale pour l’emploi de Malmö dans l’espoir de trouver de nouvelles opportunités de carrière. Elle y a rencontré Birgitta Lindroth, la conseillère locale d’EURES, et lui a exposé sa situation ainsi que ses aspirations: poursuivre sa carrière de chanteuse d’opéra à l’étranger, de préférence en Allemagne, ce pays étant selon elle riche d’opportunités pour les artistes du spectacle.

Quelques mois plus tard, en mars 2009, Birgitta Lindroth est allée en voyage d’affaires à Hambourg, où elle a rencontré Wolf Borchers du ZAV, le service public allemand de l’emploi pour les artistes, qui l’a informée que l’agence organisait actuellement des auditions. Ces auditions ne visaient aucune production en particulier, mais étaient simplement l’occasion d’entendre de nouvelles voix et d’envisager pour elles le meilleur emploi possible. Aussitôt rentrée en Suède, Birgitta Lindroth a appelé Hanna-Maria et a fait en sorte que Wolf Borchers et Hanna-Maria aient chacun les coordonnées de l’autre.

Sans perdre de temps, Hanna-Maria a contacté le ZAV en envoyant un e-mail ainsi qu’une lettre contenant son CV et un CD de son travail. Le ZAV, visiblement intéressé, a appelé Hanna-Maria courant juin et lui a proposé une audition pour cet automne, le 20 octobre.

«À Hambourg, je devrai chanter des extraits de mon répertoire devant un panel de juges pour prouver que je peux chanter en allemand, en italien et en français. J’espère qu’ils apprécieront ma voix et qu’ils pourront peut-être me recruter pour l’une ou l’autre production».

«Je serais vraiment intéressée par une coopération avec le ZAV; j’ai une impression très positive de cette agence. J’ai parlé avec d’autres collègues qui sont également chanteurs d’opéra indépendants et qui se sont très bien entendus avec elle. J’aimerais bien trouver une opportunité en Allemagne. Ce pays compte beaucoup plus d’opéras que la Suède et de nombreux autres pays européens». Hanna-Maria ayant étudié l’allemand pendant trois ans, elle parle un peu la langue et ferait certainement des progrès rapides si elle s’installait dans le pays. Une chose est sûre, elle sait déjà chanter en allemand!

«Le fait de chanter à l’étranger est un excellent moyen d’établir de nouveaux contacts et de rencontrer des gens d’autres cultures, sans pour autant diminuer la qualité de son travail! Je suis très impatiente - ce serait ma toute première expérience d’un travail à l’étranger et je suis sûre qu’elle serait très enrichissante».

L’histoire d’Hanna-Maria montre qu’EURES peut aider les citoyens de toutes disciplines, y compris les artistes du spectacle! Même s’il y a peut-être loin de l’audition à l’emploi, Hanna-Maria apprécie énormément l’aide qu’elle a reçue en chemin. Nous lui souhaitons toute la chance possible pour son audition!

Dernière modification du texte: 10/2009


clause de non-responsabilité
Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.