Le point sur...

Il obtient un nouvel emploi un mois à peine après s’être rendu dans un salon de recrutement EURES

En organisant un salon de recrutement à Amersfoort, au cœur des Pays-Bas, EURES a attiré des demandeurs d’emploi de tout le pays – afin qu'ils puissent rencontrer des employeurs potentiels à la recherche de nouveaux talents.L’un de ces demandeurs d’emploi a obtenu un poste à Belfast un mois à peine après s’être rendu au salon EURES.
 
Âgé de 31 ans et originaire de Blaricum (dans la province de Hollande septentrionale), Kimmo de Gooijer était sans emploi depuis octobre 2012. Il vivait chez ses parents lorsqu'il a eu connaissance, via le site web du service public néerlandais de l’emploi, de la journée de recrutement «Be heard in Europe» organisée en avril. Ce fut le départ d’un processus au terme duquel Kimmo a décroché un poste de modérateur microsoft au sein de Concentrix, une société de services aux entreprises. Kimmo est chargé de répondre aux questions sur le forum public Microsoft et de fournir des conseils personnalisés aux clients.
 
Cindy Sijmonsma, conseillère EURES basée à Den Helder, et Evert Van der Meijden, sa collègue d’Amersfoort, étaient chargées d’organiser la manifestation d’une journée destinée aux personnes à la recherche d’un emploi dans des centres de contact avec la clientèle, des centrales de réservation ou des services d’assistance technique. Huit entreprises, issues de six pays, étaient représentées.
«Nous savons que les employeurs préfèrent les contacts en face à face lors d’un processus de recrutement», déclare Cindy. «Après avoir annoncé cette manifestation dans les agences de l’emploi, sur le portail EURES et sur le site du service public néerlandais de l’emploi UWV, 80 personnes se sont rendues au salon EURES, pour la plupart sans inscription préalable.»
 
Les demandeurs d’emploi ont passé des entretiens d’embauche express («speed recruting») et ont échangé leurs coordonnées avec les employeurs. Depuis lors, au moins quatre personnes ont débuté un nouvel emploi suite aux contacts noués à la manifestation. Kimmo est l’un d’entre eux. «J’étais en contact avec Cindy via le site web et elle m’a indiqué que la société Concentrix serait au salon de l’emploi d’Amersfoort», précise-t-il.
 
Après un premier entretien au salon de l’emploi, Kimmo a été invité à passer, par email, une épreuve de langue écrite et une épreuve technique. «Ensuite, j’ai dû décrire par téléphone aux recruteurs quelles étaient mes motivations pour ce poste», ajoute Kimmo. «Ils voulaient en savoir plus sur mes intentions et savoir combien de temps je voulais exercer cet emploi. Et, dans la même journée, j'ai également parlé avec certains employés néerlandais de Concentrix, à qui j'ai pu poser des questions et qui ont pu évaluer mes capacités d'expression orale en néerlandais.»
 
«Au total, entre le premier contact au salon du recrutement et l'obtention de l’emploi, le processus de recrutement a duré un mois. Et, une semaine après, je prenais l'avion pour Belfast!».
 
Pour en savoir plus:
 
Chercher un emploi dans la base de données des emplois d’EURES
 
Découvrir ce qu’EURES peut faire pour les demandeurs d'emploi
 
En savoir plus sur ce qu’EURES peut faire pour les employeurs
 
Chercher une journée de l’emploi dans le calendrier des manifestations EURES
 
Trouver un conseiller EURES
 
En savoir plus sur les conditions de vie et de travail dans les différents pays d'Europe sur le portail européen EURES sur la mobilité de l’emploi
 
Rejoindre EURES sur Facebook
 
Suivez EURES sur Twitter
 
Se connecter à EURES sur LinkedIn
 
Suivre l’actualité d’EURES sur Google+

 

Dernière modification du texte: 07/2013


clause de non-responsabilité
Les articles «Le point sur…» sont destinés à informer les utilisateurs du portail EURES sur des questions d’actualité et les tendances du moment, et visent à stimuler la discussion et le débat. Ils ne reflètent pas forcément le point de vue de la Commission européenne.