Conditions de vie et de travail

Print this page

Slovénie


Conditions de travail

La rémunération

 

Le salaire minimum brut est de 804,96 € brut, soit 613,66 € net. L’employeur est tenu au paiement du salaire minimum défini par la loi ou la convention collective, laquelle oblige explicitement l’employeur à verser un salaire minimal. Dans le salaire minimal ne sont pas inclus: les suppléments pour le travail de nuit, des dimanches ou des jours fériés nationaux et autres jours fériés fixés par la loi.

La rémunération prévue par le contrat de travail est constituée par le salaire, qui doit toujours consister en un versement d’un montant financier, et par d’autres éléments constitutifs de la rémunération éventuellement prévus par la convention collective. Le salaire est composé du salaire brut, d’une prime de rendement et d’autres primes (pour le travail de nuit, les heures supplémentaires, le travail les dimanches et les jours fériés, et les années de service). Le salaire de base représente la partie fixe du salaire et est défini en fonction des exigences du travail pour lequel le travailleur a conclu un contrat de travail. Lorsque cela est prévu par la convention collective ou par le contrat de travail, une partie du salaire est également constituée par une prime de rendement.

L’employeur doit rembourser au salarié ses frais de nourriture durant le travail, ses frais de déplacement vers et depuis le lieu de travail ainsi que les frais qu’il a engagés pour la réalisation de tâches et de travaux déterminés lors des missions de service. L’employeur doit verser au salarié qui a droit à des congés annuels une prime de congés s’élevant au moins au montant du salaire minimum.

En cas de licenciement régulier par l’employeur, pour des raisons économiques ou pour inaptitude, l’employé a droit à des indemnités de départ. Il y a également droit à l’échéance du contrat de travail à durée déterminée, lors du départ à la retraire ou en cas de résiliation exceptionnelle de la part de l’employé pour des motifs imputables à l’employeur (non-paiement du salaire, des primes, etc.).

L’employé et l’employeur peuvent se mettre d’accord sur le fait que l’employé a le droit de participer au partage des bénéfices de l’année fiscale. Le salaire est versé pour des périodes de travail égales ou inférieures à un mois;

Le salaire est versé pour des périodes de travail égales ou inférieures à un mois; le versement se fait à une date du mois convenue par avance, au plus tard 18 jours après la dernière échéance de paiement.

L’employeur est tenu de délivrer à l’employé un décompte écrit lors de chaque paiement de salaire. L’employeur a également l’obligation de délivrer à l’employé, au plus tard le 31 janvier de la nouvelle année civile, un décompte relatif au salaire, aux règlements d’impôts et aux cotisations pour l’année civile précédente. La fiche de salaire contient les informations suivantes: le salaire de base de l’employé, les primes, les primes de rendement, les compensations salariales listées par types, le montant du salaire brut et du salaire net, le montant des cotisations de sécurité sociale et le montant de l’impôt sur le revenu.

 

Dernière modification du texte: 07/2017

Êtes-vous satisfait(e) de l'information fournie à ce sujet?


Avez-vous besoin d'aide?  
Avez-vous besoin d'aide?