Navigation path

Actualités du FSE

FSE: ouvrir la voie au succès en 2014-2020

05/02/2014

La conférence de lancement du FSE, qui se déroule à Bruxelles les 6 et 7 février, passe en revue les politiques que le FSE pourrait et devrait soutenir dans le cadre des nouvelles priorités d’investissement, ainsi que de nouvelles manières d’utiliser le FSE.

L'événement vise à promouvoir une utilisation efficace des plus de 80 milliards d'euros que le FSE met à la disposition des États membres pour la période 2014-2020. À cet égard, la Commission aide les États membres à simplifier l'utilisation du FSE pour se concentrer davantage sur les résultats et faciliter l'accès au financement, particulièrement pour les plus petits bénéficiaires.

La conférence réfléchit à la manière dont le FSE peut soutenir au mieux la réalisation des objectifs prioritaires identifiés dans les recommandations par pays et les documents de synthèse des services de la Commission afin d'aider les États membres à atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020 en matière d'emploi et de réduction de la pauvreté.

La conférence traitement également du code de conduite européen en matière de partenariat qui a été adopté récemment. Cette  innovation importante contribuera à maximiser l'impact du FSE en renforçant le rôle de partenaires tels que les autorités régionales, locales, urbaines et autres autorités publiques, les syndicats, les employeurs et les organisations non gouvernementales durant la planification, la mise en œuvre, le contrôle et l'évaluation des projets.

Part minimale

Le FSE joue un rôle essentiel dans le renforcement de la compétitivité de la main-d'œuvre et de l'économie européennes. Chaque année, le FSE aide plus de 15 millions de personnes à renforcer leurs compétences, faciliter leur intégration sur le marché du travail, combattre l'exclusion sociale et la pauvreté et améliorer l'efficacité des administrations publiques. C'est pourquoi, pour la première fois dans l'histoire de la politique de cohésion, une part minimale a été définie pour le FSE. Pour la période 2014-2020, les allocations du FSE représenteront au moins 23,1 % du budget de la politique de cohésion, ce qui mettra un terme à la diminution progressive de la part du FSE enregistrée ces 25 dernières années.

Cette part est le minimum obligatoire. Dans la pratique, elle sera fixée à la lumière des défis spécifiques qu'un pays doit relever dans les domaines de l'emploi, de l'inclusion sociale, de l'éducation et de la gouvernance. Les montants alloués au FSE pour la période 2014-2020 seront connus une fois que les accords de partenariat entre la Commission et chaque pays auront été adoptés.

Part minimale du FSE par pays

Pays Part minimale (%) Allocation minimale du FSE
(montants actuels en euros)
BE 52,0% 1 028 719 649
BG 28,7% 1 460 627 776
CZ 22,1% 3 396 923 124
DK 50,0% 163 252 509
DE 36,8% 6 723 160 961
EE 18,0% 443 022 913
IE 51,7% 491 999 478
EL 28,1% 3 335 044 542
ES 27,7% 7 478 571 457
FR 41,7% 6 026 907 278
HR 24,6% 1 436 033 035
IT 26,5% 8 246 466 857
CY 30,7% 129 488 887
LV 20,7% 629 240 231
LT 24,2% 1 120 144 401
LU 50,7% 20 056 223
HU 24,0% 3 712 540 948
MT 21,6% 105 893 448
NL 50,0% 507 318 228
AT 43,5% 425 582 003
PL 24,0% 12 817 448 274
PT 38,5% 7 053 210 773
RO 30,8% 4 774 035 918
SI 29,3% 617 444 136
SK 20,9% 1 991 329 107
FI 39,5% 515 260 355
SE 42,5% 730 722 851
UK 45,9% 4 942 593 693
UE28   80 323 039 055

Une attention particulière est accordée au chômage des jeunes et à l'inclusion sociale

En outre, le FSE fournira une aide ciblée aux jeunes en octroyant au moins 3,2 milliards d'euros supplémentaires à l'Initiative pour l'emploi des jeunes (IEJ), qui bénéficiera au total d'un financement de 6,4 milliards d'euros (montants actuels). Cette initiative soutiendra exclusivement les jeunes qui ne travaillent pas et ne suivent pas d'études ni de formation dans des régions confrontées à des taux de chômage des jeunes supérieurs à 25 %. Le FSE et l'IEJ apporteront leur contribution là où les problèmes sont les plus aigus  et aideront en particulier les États membres à mettre en place leur plan de mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse.

Dans chaque pays, au moins 20 % du FSE seront affectés à l'inclusion sociale, ce qui permettra aux personnes en difficultés et issues de groupes défavorisés d'acquérir des qualifications, de décrocher un emploi et de bénéficier des mêmes opportunités d'accès au marché du travail que le reste de la population. De cette manière, le FSE contribuera considérablement à la réalisation de l'objectif de réduction de la pauvreté de l'UE.

L' accent sera mis sur les résultats

La concentration des fonds dans un souci de résultat est un aspect fondamental de la période 2014-2020. Les interventions financées par le FSE se concentreront sur un nombre limité de priorités afin d'obtenir un financement suffisamment important pour exercer un réel impact.

Les accords de partenariat qui définissent la stratégie, les priorités et les modalités d'utilisation des fonds avec chaque pays de l'UE devraient être prochainement adoptés afin de mettre en œuvre la stratégie de l'Union en faveur d'une croissance intelligente, durable et inclusive. Ceux-ci seront suivis par les programmes opérationnels qui définiront les priorités, avec des objectifs précis, et détermineront les allocations concrètes pour les interventions du FSE.