chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Electronic Platform for Adult Learning in Europe

 
 

Blog

Evaluer le référentiel CléA par le numérique.

21/03/2017
by Hélène Paumier
Language: FR
Document available also in: EN

1) Comment êtes-vous passé d’une évaluation des compétences numériques et bureaucratiques à l’évaluation d’un référentiel tel que CléA ?

Isograd est une société qui a été créée en 2010 pour développer un "TOEIC de la bureautique" : le TOSA. Nous avons donc développé une plateforme permettant soit d’évaluer soit de certifier les compétences numériques, en utilisant des algorithmes adaptatifs.  L’évaluation a toute son utilité pour le recrutement et pour la formation. La certification se passe en centre d’examen et permet d’obtenir  un score sur 1000 que l’on peut  afficher  sur son CV.

Après plusieurs années de développement, nous avons réalisé que les développements réalisés pour le TOSA nous permettaient de disposer d'une plateforme performante pour créer et faire passer des tests. Nous avons aussi pris conscience que nous avions acquis un savoir-faire méthodologique. Nous avons donc décidé de lancer une activité "Assessment Services" permettant à des partenaires de créer leur propre certification. Les tests pour le certificat Cléa rentrent également dans ce cadre. Le référentiel a été défini par le COPANEF et nous avons décidé de créer des examens sur ce référentiel.

2) Comment fonctionne cette évaluation ?

L'algorithme utilisé pour les évaluations initiales Cléa est relativement simple. Le COPANEF a défini qu'un sous-domaine était acquis si le candidat réussissait 75% des résultats observables. Soit le candidat va acquérir le sous domaine (car il a déjà l'équivalent de 75% des résultats observables justes) soit le candidat va échouer au sous-domaine (car il a déjà échoué à plus de 25% des résultats observables).  Pendant l’évaluation, si le système est certain que le candidat va réussir le sous-domaine, il posera des questions plus difficiles jusqu'à la fin du sous-domaine. De même, si le système est certain que le candidat va échouer au sous-domaine, il posera des questions plus faciles.

Dans le cas du TOSA c'est totalement différent, nous utilisons un modèle mathématique basé sur l'Item Response Theory et l'algorithme adapte en permanence la difficulté des questions aux réponses du candidat.

/epale/en/file/shutterstock154519763jpgshutterstock_154519763.jpg

3) Comment travaille-t-on l’évaluation d’une compétence clefs tel que « travailler en équipe » pour qu’elle puisse être vérifié par test informatique?

Dans plusieurs domaines de Cléa, la vérification de certains résultats observables n'est pas possible de façon automatisée. Un examinateur ou un correcteur est nécessaire. Dans ce cas, l'ordinateur devient simplement un "présentateur de cas" (audio, vidéo, pdf...) et une interface de correction. Dans cette interface de correction, l’examinateur a la possibilité de « noter » la réponse du candidat et d'expliquer sa notation. Ensuite, le système permet de générer des rapports correspondant aux standards du COPANEF. En d'autres mots, quel que soit le domaine, Isograd apporte sa plateforme de gestion des candidats, ses outils de reporting et d'analyse des résultats. Quand les résultats observables peuvent être corrigés de façon automatique, Isograd apporte sa plateforme de passage de tests. Quand un résultat observable nécessite un examinateur, la plateforme se limite à présenter le cas correspondant tout en l'intégrant dans une plateforme performante de gestion des candidats et des résultats.

4) Pensez-vous développer Isograd à l’échelle européenne ?

Dans le domaine de la certification, la reconnaissance internationale est un point clef. Se développer à l'international est donc une nécessité. Chaque pays a son cadre réglementaire, ses modes de financement, il faut donc s'adapter et cela prend du temps. Nous avons cependant fait des progrès significatifs en 2016, nous pouvons prendre l’exemple de la reconnaissance de TOSA au Royaume Uni par CPD Standards. Je suis très confiant pour 2017.

 

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn
This article doesn't have any comments yet.