chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Electronic Platform for Adult Learning in Europe

 
 

Blog

Les bénéfices de la formation des adultes chez les personnes du quatrième âge

20/02/2017
by Gina Ebner
Language: FR
Document available also in: EN BG PL ET SL HR

Avez-vous déjà visité un foyer pour personnes âgées ? Ma grand-mère est restée dans ce genre d’établissement pendant quelques semaines lorsque mes parents, qui s’occupaient d’elle, ont eu besoin de souffler. L’endroit n’était pas très accueillant malgré les efforts du personnel. Les personnes âgées étaient assises dans des fauteuils et ne semblaient pas être au courant de ce qui se passait autour d’elles, mais il me serait vraiment impossible de vous dire quoi que ce soit sur leur état mental. L’endroit ressemblait davantage à une place de parking pour personnes âgées plutôt qu’à toute autre chose. Ce qui pose réellement problème, c’est qu’il est très probable que la plupart d’entre vous se trouvera un jour dans ce type d’endroit. Nous vieillissons tous (nouvelle qui ne semble guère nous réjouir !), et il est très probable qu’à l’âge de 80 ou 90 ans nous aurons besoin que quelqu’un s’occupe de nous, et de nombreux parmi nous seront placés dans ce type de structures.

De nos jours, la technologie peut s’avérer très utile dans ce contexte. J’ai découvert toute une gamme d’inventions et d’innovations lorsque j’ai participé au Sommet européen de l’innovation pour le vieillissement actif et en bonne santé organisé par la DG Recherche et Innovation mais je suis d’avis que c’est du facteur humain que nous avons surtout besoin. Et c’est là que la formation d’adultes entre en jeu.

Déséquilibre d’investissement

Bien que de nombreuses personnes soient d’accord sur les bénéfices de la formation d’adultes concernant les personnes âgées, la discussion (au moins au niveau politique) est souvent axée sur la formation des travailleurs âgés. La formation des retraités est souvent considérée comme un loisir (c’est ce qu’elle est, mais pas seulement !) et donc comme pas assez importante pour mériter l’attention des décideurs politiques. Mais l’apprentissage après l’âge de 75 ans devrait bénéficier d’une attention accrue, comme le soulignent Tom Schuller et David Watson dans leur ouvrage Learning through Life. Inquiry into the Future for Lifelong Learning (Apprentissage tout au long de la vie. Enquête sur l’avenir de l’apprentissage tout au long de la vie).

Dans leur étude, Schuller et Watson présentent un nouveau modèle d’étapes de vie (0 - 25, 25 - 50, 50 - 75 et 75+). Les chiffres montrent que la plupart des investissements dans l’éducation et la formation ont lieu au cours de la première étape de notre vie, à savoir, entre 0 et 25 ans (la répartition relative au Royaume-Uni étant de 86 : 11 : 2.5 : 0.5). Les auteurs plaident en faveur d’une évolution modeste de cette première période vers une distribution plus équitable tout au long des quatre étapes (leur proposition est de 80: 15 : 4 : 1) sur la base des changements démographiques : alors que le premier groupe diminue, le dernier augmente.

Un meilleur système de formation d’adultes est synonyme d’une meilleure santé

Les avantages découlant de la participation des personnes âgées de plus de 75 ans à la formation sont considérables. Certains aspects, comme le soulignent Schuller et Watson, sont particulièrement importants pour ce groupe d’âge.  Les auteurs soulignent trois points essentiels : la santé et la façon de la gérer, notamment, la relation avec les fournisseurs de services de santé et autres, l’apprentissage de la mort en tant que droit fondamental et un lien entre les résultats d’apprentissage et le ralentissement de la progression de la démence.

De nombreux autres exemples viennent étayer la thèse selon laquelle l’apprentissage peut avoir de considérables effets bénéfiques au sein des foyers pour personnes âgées. Je vous recommande fortement cette vidéo de l’Institut d’apprentissage et de travail qui met en valeur les effets bénéfiques susmentionnés.

 

Qu’il s’agisse d’apprendre le gallois ou de jouer de la clarinette, les bénéfices pour les résidents sont multiples. L’un des membres du personnel du foyer pour personnes âgées affirme observer au quotidien que « 80% de résidents sortent régulièrement du foyer, alors qu’avant personne n’osait franchir la porte ». Constatez par vous-même : une réduction des coûts des médicaments et des couches, une amélioration du rythme de sommeil - la formation des populations de 4ème age requiert davantage d’attention et d’appui.

Il est important de souligner que les activités d’apprentissage répondent réellement aux besoins des résidents. « J’aurai peut-être quatre-vingt-dix dans quelques jours, mais j’ai envie de me tenir au courant des choses », affirme l’un d’eux. Et permettez-moi de vous demander : Comment voulez-vous passer les dernières années de votre vie ? Devant un poste de télévision ou en apprenant de nouvelles choses ? Seul ou en échangeant avec d’autres personnes ?

Gina Ebner est Secrétaire général de l’Association européenne pour l’éducation des adultes (EAEA) et Coordinatrice thématique d’EPALE pour le soutien aux apprenants.

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn
Refresh comments

Displaying 1 - 4 of 4
  • Filomena Montella's picture

    Insegno da molti anni lingua e letteratura italiana e storia in corsi serali e quest'anno ho in classe signori di settantanni. Sono molto contenta di interagire con loro e mi accorgo che quotidianamente il loro stile di apprendimento migliora ed è ricco di nuovi stimoli cognitivi.

    L'apprendimento in età adulta è sicuramente un ottimo allenamento per la mente.

  • Maruša Bajt's picture

    Ko govorimo o starejših odraslih se mi zdi ključno, da so le ti vključeni! Ne le v programe izobraževanja, pač da v aktivnosti skupnosti, ki se srečuje, pogovarja, si medsebojno pomaga in daje oporo...

    O prednostih vključenosti starejših v različne aktivnosti in širše družbeno okolje govorijo številne študije ter primeri dobrih praks. Ena izmed njih je tudi medgeneracijsko sodelovanje, ki ga na Nizozemskem spodbujajo s tem, da študentom v zameno za pomoč pri aktivnostih stanovalcev doma za ostarele, nudijo možnost brezplačene nastanitve v času študija. 

    (Članek: Students living in nursing homes - a solution to our ageing populations?)

    Ob prebiranju vsebin in ogledu videa, kot je ta, se tudi sama spominjam svoje izkušnje sodelovanja v projektu "Stari starši in vnuki", katerega cilj je bilo računalniško opismenjevanje starejših. V projektu sem prevzela vlogo vnukinje:), ki je starejši par učila osnov uporabe elektronske pošte. 

    Verjamem, da se poleg (medgeneracijskega) učenja ob takih aktivnostih razvijejo tudi pristne človeške vezi in vzpostavi prijetno vzdušje, ki starejše ponese v obdobje mladosti. Mlade pa take aktivnosti opomnijo, da čas teče za vse enako in tudi njih "dela starejše"...  

     

     

  • Edyta Długoń's picture

    Artykuł porusza ważną kwestię w edukacji osób dorosłych - kształcenie osób 75+. Zagadnienie bardzo ważne, ze względu na większą liczbę barier w kształceniu tej grupy wiekowej (głównie problemy zdrowotne), i co za tym idzie, mniejszą liczbę podejmowanych działań edukacyjnych. Przedstawiony w materiale film zachęca do podejmowania kroków w tym zakresie. 

  • Filomena Montella's picture

    Insegno da molti anni lingua e letteratura italiana e storia in corsi serali e quest'anno ho in classe signori di settantanni. Sono molto contenta di interagire con loro e mi accorgo che quotidianamente il loro stile di apprendimento migliora ed è ricco di nuovi stimoli cognitivi.

    L'apprendimento in età adulta è sicuramente un ottimo allenamento per la mente.