chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Comment accompagner les adultes vulnérables dans la numérisation de la société ?

26/02/2018
by Mona Pielorz
Langue: FR

Sur l´auteure : Mona Pielorz est chercheuse à l´Institut allemand de la formation des adultes (DIE). Elle travaille au pôle « Enseignement, apprentissage et conseil ». À l´invitation d´EPALE France, elle a participé aux Universités d´Hiver de la Formation Professionnelle de 2018. À cette occasion, elle a présenté le projet « Pour des mondes étendus de la formation ».

Logo Erweiterte Lernwelten

 

En 2015, la fédération allemande des universités populaires (Deutscher Volkshochschulverband) met en place le projet « Pour des mondes étendus de la formation ». Un an plus tard, les premiers groupes d´apprenants ont été impliqués dans le projet.

Accompagner la numérisation en douceur

Le projet a pour objectif de connecter la plupart des 900 centres de formation pour adultes à l’aide de Digicircles (cercles numériques). Les Digicircles sont des réseaux dans lesquels trois à cinq centres de formation entrent en contact pour échanger sur un thème qu´ils ont choisi eux-mêmes. Depuis 2017, 1 université populaire sur 6 a participé au projet et pas moins de 31 réseaux pilotes Digicircles se sont constitués.

Le projet défend le principe selon lequel l’éducation ne doit pas forcément être informatisée. Cependant, elle se doit de répondre aux besoins de repères dans une société de plus en plus numérique. Ainsi, de plus en plus de cours et de formations proposés par les universités populaires intègrent le numérique par petites touches afin d´aider les participants à utiliser l´internet et les nouveaux médias, ainsi qu´à comprendre les règles relatives à la sécurité des données informatiques.

Bracelets connectés et banques qui ferment

Les deux emples suivants permettent de prendre la mesure de la nécessité d´un tel projet.

La plupart des citoyens ne savent pas ce qui est fait des données collectées par leur bracelet connecté de sport. Il s´agit de données sur le sommeil, le nombre de kilomètres parcourus chaque jour, etc. En Allemagne, les compagnies d’assurance santé recueillent ces données et les utilisent dans le but d´ajuster les primes d’assurance. Ce procédé est désormais expliqué aux participants lors des cours de sport délivrés par les centres de formation impliqués dans le projet.

Bon nombre de personnes âgées vivant dans de petits villages n’ont désormais accès à leur compte en banque que si elles utilisent l´accès en ligne. Car, dans les zones rurales, de plus en plus d’agences bancaires ferment. Les centres de formation pour adultes sont toujours présents dans les zones rurales et offrent non seulement des cours d´informatique mais l’utilisation d’internet est intégrée à d’autres cours (comme les cours de langue ou les activités artistiques).

De plus en plus de concepts comme celui-ci vont être développés, expérimentés et diffusés dans les années à venir. Ce n´est que le début.

Le projet Erweiterte Lernwelten est financé directement par la fédération allemande des universités populaires sur ses fonds propres.

 

Les Universités populaires (Volkshochschulen)

L´Allemagne compte plus de 900 centres de formation pour adultes appelés « Universités populaires ». Leur mission est d’analyser les mutations de la société, d´aider les citoyens à trouver leur voie dans un monde en constante évolution, de permettre l´acquisition et le développement des compétences clefs, d´améliorer les chances de trouver un emploi et de faciliter la mobilité professionnelle. Leurs principaux axes de travail sont : œuvrer à l´égalité des chances, aider les personnes les moins formées et permettre la réflexion sur la quête du sens.

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn