chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Les TIC dans le domaine de la formation des adultes: ne parviennent-elles toujours pas à fournir des solutions optimales et durables?

14/03/2017
by Andrew McCoshan
Langue: FR
Document available also in: EN DE ES IT PL LT ET HU DA NL HR

Eva Andersson, du département de l’éducation et de l’éducation spéciale de l’université de Göteborg, soutient que nous ne disposons toujours pas des outils TIC dont nous avons besoin dans le secteur de la formation des adultes.

Qu’entend-on par utilisation de haute qualité des TIC dans le domaine de l’éducation et la formation? Voici une suggestion: Les TIC sont utilisées pour renforcer l’efficacité de l’enseignement et de l’acquisition des connaissances, sans coûts environnementaux, économiques ou sociaux trop importants. Vu sous cet angle, il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à un équilibre entre les avantages pédagogiques et les coûts afin de trouver des moyens optimaux et durables d’utiliser les nouvelles technologies.

Les avantages: encore un peu insuffisants?

Que l’on envisage l’enseignement classique sur un campus ou un type d’enseignement mixte ou à distance, il existe beaucoup d’outils des TIC sur le marché. Bon nombre d’entre eux sont d’une grande utilité pour permettre à l’enseignement d'être accessible, souple et personnalisé. Jusqu’à présent, le problème était que les plateformes d’apprentissage étaient souvent insuffisantes et qu’elles devaient être utilisées conjointement avec un certain nombre d’autres outils des TIC pour bien fonctionner. Souvent, elles sont créées pour assurer des types d’enseignement très variés, ce qui nuit à leur convivialité.

Ce n’est que récemment que des plateformes «tout inclus» ont été lancées. Il s’agit d’outils faciles à utiliser qui intègrent des fonctionnalités de communication orale et écrite, en temps réel ou en différé, et qui peuvent être utilisés individuellement ou de façon collaborative. Grâce à ces critères de référence, on adopte cette technologie après l’avoir essayée.

Pourtant, on peut encore beaucoup espérer dans ce domaine. Parfois, on se surprend à penser que les avancées sont lentes alors même que l’on pense que les solutions techniques seraient assez faciles à trouver.

Si les avantages des TIC peuvent parfois être vagues, qu’en va-t-il des coûts?

Les coûts: nombreux, variés et non durables?

Les coûts environnementaux liés à la production des TIC sont considérables, car elles contiennent de nombreux composants qui nuisent à l’environnement et dont les coûts d’élimination sont élevés. Même si cela peut être mis en balance avec la diminution des déplacements des étudiants, la réduction de l’utilisation de papier, etc., nous avons tous de bonnes raisons de tenter de minimiser ces coûts. Aujourd’hui, de nombreux ordinateurs sont inutilisés parce qu’ils ne sont pas assez puissants pour exécuter les logiciels les plus récents ou qu’il est impossible de les mettre à niveau vers la dernière version du système. D’autres équipements sont stockés uniquement parce qu’ils sont utilisés trop rarement.

Les coûts économiques sont également faciles à détecter. L’achat de matériel informatique, de licences de logiciels et de services d’assistance technique mobilise une part importante des budgets des établissements d’enseignement pour adultes. Afin de réduire les coûts, il est facile d’avoir recours à des versions gratuites des outils des TIC. Mais cela peut présenter certains risques, car on perd le contrôle des documents que l’on stocke. La plupart de ces outils se trouvent sur des serveurs situés à l’étranger qui peuvent fermer d’un jour à l’autre.  Le temps supplémentaire nécessaire pour apprendre à utiliser les TIC et à les mettre en pratique constitue un autre poste de dépense important.  On pourrait toujours affirmer que les TIC permettent de gagner du temps surtout en ce qui concerne les aspects administratifs et documentaires de l’enseignement. Et en ce qui concerne les documents pédagogiques, il existe de nombreuses vidéos fabuleuses et d’autres supports qui sont disponibles gratuitement sur Internet. Plus nous partageons, plus nous recevons, du moins d’après les plus ardents défenseurs des licences Creative Commons. Mais, d’après mon expérience, jusqu’à présent, le temps que les enseignants ont gagné est insignifiant.

Les coûts sociaux des TIC comprennent la frustration que beaucoup d’enseignants ressentent lorsqu’ils essaient d’utiliser les TIC de manière efficace.  Nous nous trouvons toujours dans une situation où le multimédia est rarement utilisé pour les activités d’apprentissage malgré les salles d’informatique souvent coûteuses dans lesquelles de nombreux établissements d’enseignement ont investi. Cela exerce une pression sur les enseignants qui ont le sentiment d’être obligés d’utiliser le matériel même s’ils n’y voient aucun avantage pédagogique immédiat. Pour être utilisées de façon continue et flexible, les TIC doivent être aussi faciles à utiliser que si l’enseignant s’adresse aux élèves ou écrit au tableau en classe. Il devrait être possible de simplement s’asseoir face à l’ordinateur et de produire le contenu multimédia directement dans la plateforme d’apprentissage utilisée. Dans la plupart des milieux éducatifs, ce n’est pas encore le cas, même si des progrès sont réalisés.

Deux questions se posent:

1. Pourquoi les TIC n’ont-elles pas encore évolué, par exemple en ce qui concerne les plateformes d’apprentissage?

Des améliorations mineures sont apportées, une à une, et souvent il faut les exiger. Les entreprises produisant des TIC sont des acteurs puissants sur le marché et il est facile de soupçonner qu’il est plus rentable de vendre de nombreux petits produits qui doivent être ajustés et mis à jour qu’un seul qui fonctionne bien dès le départ et sera pérenne.

2. Comment pouvons-nous faire pencher la balance en faveur des avantages plutôt que des coûts et parvenir ainsi aux solutions optimales et durables dont nous avons besoin?

La réponse réside dans l’idée que se fait la communauté des formateurs d’adultes de ce qu’ils doivent exiger des outils des TIC dans le domaine de l’apprentissage. À cet égard, des espaces de communication tels qu’EPALE peuvent constituer un forum de premier plan. Ensemble, nous pouvons constituer un vecteur très puissant favorisant des TIC et une utilisation des TIC plus durables. D’après vous, quelles devraient être nos exigences?

Étiquettes:
Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn
Refresh comments

Displaying 1 - 2 of 2
  • Portrait de Piotr Peszko

    Biorąc pod uwagę moje doświadczenia z kształcenia online osób dorosłych musze stwierdzić, że podstawowym ograniczeniem w kształceniu dorosłych wspieranych przez IT jest brak wymiany doświadczeń. Kształcenie dorosłych odbywa się głównie wewnątrz organizacji i na rynku polskim nie obserwuje się działań mających na celu wymianę doświadczeń. 

    W związku z tym indywidualnie podjąłem działania mające na celu wymianę takich doświadczeń zakładając grupę o nazwie eLearning Robię. Po kilku miesiącach grupa ta urosła do ponad 500 osób, które aktywnie tworzą społeczności i dzielą się tym w jaki sposób tworzą elearning, a także pomagają sobie nawzajem. 

    Myślę, że jest to kierunek, który docelowo wpłynie na lepszą wymianę doświadczeń i zbudowanie kultury otwartości. 

  • Portrait de Fabrizio Pivari

    Pay attention ITC in italian language is not translate and changed into TIC. ITC is ITC!