chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Exemples de bonnes pratiques recueillis lors de l’événement en ligne d’EPALE sur l’éducation à la citoyenneté

25/06/2019
by David Mallows
Langue: FR
Document available also in: EN ET EL

/epale/fr/file/citizenship-education-good-practice-successful-projectsCitizenship education good practice successful projects

Citizenship education good practice successful projects

Haut du formulaireEntre le 20 et le 24 mai 2019, EPALE a organisé un événement en ligne dans le but de recueillir des exemples de bonnes pratiques en matière d’éducation à la citoyenneté. Nous avons reçu des contributions d’une gamme étendue de professionnels de l’enseignement de l’Europe entière, la discussion étant centrée sur le concept de l’éducation à la citoyenneté, des approches adoptées pour motiver et retenir les apprenants, ainsi que des invitations à en apprendre davantage sur des projets spécifiques et à assister à des événements. Dans cet article, nous fournissons un résumé de la discussion ainsi que des liens aux projets et aux ressources mentionnés par les participants.

 

Réflexion sur le concept d’éducation à la citoyenneté

Il y a eu un nombre de billets dans lesquels les participants ont discuté du concept de l’éducation à la citoyenneté.

  • Tino Boubaris , un directeur de projet en Allemagne s’est concentré sur la manière dont les flux migratoires récents ont exposé des politiques profondément contradictoires au sein de l’UE, comme le montrent des réponses très différentes (et parfois nationalistes) :

« Des murs, politiques et physiques, apparaissent partout en Europe. De plus, nous vivons dans une époque de défis et de polarisation politique, elle-même causée par une perte de confiance en nos anciennes institutions sociétales et politiques. »

Pour Tino « le temps est venu pour l’éducation des adultes d’étendre sa réflexion et de faire une contribution significative au bien-être à la fois des individus et de la société. Concernant l’éducation à la citoyenneté basée sur les valeurs, il est important de déclarer que la responsabilité de l’éducation des adultes n’est pas de dire aux adultes comment ils doivent se comporter, mais bien de les aider à comprendre les questions complexes de la vie sociétale. »

  • Julija Melnikova, une ambassadrice d’EPALE pour la région de Klaipeda en Lituanie, a parlé de son travail de professeur de sociologie à l’université de Klaipeda: « Pendant les cours nous discutons habituellement avec les étudiants des questions qui sont importantes pour la société d’aujourd’hui. Un des sujets dont nous avons discuté récemment est le réseautage social et la société civique. L’ouverture de l’Internet encourage la formation d’une culture que l’on appelle « culture de liberté », qui à son tour encourage le développement d’un nouveau modèle de communication civique. Les sociologues modernes sont même en train de développer un nouveau concept de « société civique virtuelle », caractérisée par une position davantage démocratique et une participation et inclusion civique plus élevée. Au cours des discussions nous analysons les réseaux sociaux (Facebook, Twitter etc.) et la « sagesse des foules » comme précondition de la formation d’une société civique virtuelle. « La plate-forme EPALE, dont le contenu est produit par ses utilisateurs, sert également d’exemple de communication civique », nous a dit Julija. 
  • Maria Silvana D’Addario, ambassadrice d’EPALE pour les Pouilles, en Italie, a décrit l’éducation à la citoyenneté comme « un entrelacs d’aspects cognitifs, affectifs et motivationnels entre la connaissance, les valeurs et les attitudes ». Elle a noté que les recherches effectuées dans différents pays montrent qu’il est essentiel d’inculquer non seulement les connaissances mais aussi les valeurs, telles que la tolérance, le respect et la solidarité. Maria argue de plus que former des citoyens responsables et actifs implique non seulement d’enseigner les règles fondamentales des systèmes juridiques dont nous faisons partie mais aussi d’aider tout un chacun à se trouver dans la compréhension des autres, dans l’histoire et dans les actualités.
  • Nevenka Bogataj a expliqué qu’en Slovénie « citoyenneté active » se traduit par aktivno državljanstvo. « Active » veut dire que les participants sont engagés dans une forme, quelle qu’elle soit, d’action collective par exemple l’apprentissage en groupe, le travail en équipe, le développement de la communauté. Ils sont dès lors à même, et acceptent, de contribuer au bien commun et pas seulement de poursuivre leur avantage personnel. » Elle a noté les connotations politiques et émotionnelles de ce terme en éducation des adultes en Slovénie et a suggéré l’usage de cercles d’études comme une bonne pratique de citoyenneté active (study circles as good practice in active citizenship lien en slovène). Les lecteurs sont particulièrement invités à la sous-section Publications , où se trouvent des contributions en anglais ainsi qu’une carte ( as well as a map.) 
  • Mehmet Kaya , un directeur adjoint de Turquie, a émis un avertissement sur les dangers des médias sociaux : « la facilité d’accès aux smartphones et à l’Internet expose les citoyens à des dangers tels que les fausses nouvelles, les manipulations et les fraudes ». Il a lancé un appel pour davantage d’éducation des adultes pour y faire face.
  • Pour Halil Ibrahim Kilınç , un professeur et directeur adjoint de Turquie, les gens ne devraient pas accepter les nouvelles publiées dans la presse et dans les médias sociaux et devraient questionner le discours populiste des politiciens. Il a également suggéré que « connaître et utiliser les droits des citoyens est extrêmement important pour le développement des sociétés ».
  • L’ambassadeur d’EPALE pour le Royaume-Uni, Brian Caul, demande également que l’éducation des adultes aide les citoyens européens à « faire entendre leur voix, faire front à la bigoterie et à l’intolérance et à suggérer des plans qui respectent la diversité et créer une meilleure société pour le bien commun ».
  • Pour Brid Connolly , de l’université de Maynooth en Irlande, l’éducation des adultes est du côté de la liberté et du droit contre le populisme.

« Il faut être clair sur le sens du mot populisme. À beaucoup d’égards, les mouvements sociaux qui nous ont conduit au XXIe siècle pourraient être décrits comme populistes, étant donné que les procédés démocratiques ne pouvaient pas toujours être compatibles avec les mouvements de libération. En fin de compte, les mouvements sociaux pourraient ouvrir la voie à une plus grande liberté, le plus important est, et a été, le mouvement des femmes, mais aussi la lutte pour l’égalité des minorités sexuelles, de genres, raciales, ethniques et de classe. Nous ne pouvons confondre ce mouvement de libération avec ceux qui cherchent à compromettre les droits de l’homme et les droits culturels, ce qui est la marque des mouvements populistes »

  • Pour Teodor Ghitescu du Training and Performance Institute de Muntenia en Roumanie « la composante la plus importante de l’éducation civique est la connaissance de la constitution, qui permet de comprendre par qui et comment notre évolution présente et future est façonnée. Teodor a partagé une analyse de la constitution roumaine (an analysis of the Romanian constitution lien disponible en roumain).
  • La directrice de projet Giulia Pelliccia nous a présenté le projet Pop-Up Europe: Delivering Europe to its citizens  (lien disponible en italien et en anglais), qui vise à augmenter les responsabilités du personnel des municipalités pour motiver la population à devenir des citoyens européens actifs.

 

Projet d’éducation à la citoyenneté et exemples de bonnes pratiques

Les participants ont également suggéré quelques méthodes pratiques pour approcher l’éducation à la citoyenneté.

  • Pour Georgios Giotopoulos du Patras Public Vocational Training Institute de Patras en Grèce, l’observation de l’art et d’autres expériences esthétiques peuvent être utilisées pour améliorer l’esprit critique des étudiants. « C’est une méthode qui peut souligner -entre autres caractéristiques-l’importance de créer de l’empathie dans des environnements d’enseignement, comme une composante d’une stratégie générale de transformation ». Le point de départ est « l’apprentissage transformatif par la méthode de l’expérience esthétique par laquelle les apprenants sont encouragés à réexaminer leurs attitudes et certitudes par le contact avec des œuvres d’art. Il a partagé un article sur l’importance de créer de l’empathie dans les environnements d’enseignement ( article on the importance of creating empathy within learning environments ), un essai sur l’apprentissage transformatif par l’expérience esthétique dans l’enseignement secondaire et non formel ( transformative learning through aesthetic experience in secondary and non-formal education ) et une synthèse de recherche sur l’application de l’esprit critique et de l’empathie dans l’enseignement scolaire formel ( applying critical thinking and empathy in formal school education ) (les trois liens sont disponibles en anglais).
  • Tino Boubaris a présenté le Val.EU Guide, qui a pour but de fournir aux enseignants et aux apprenants les fondations nécessaires à une discussion ouverte, productive et informée des valeurs européennes. En même temps, le guide encourage les enseignants de l’éducation pour adultes, mais aussi d’autres enseignants, à enseigner les valeurs européennes dans leurs cours, et à planifier et à mettre en œuvre des activités d’enseignement et d’étude. Vous pouvez télécharger le guide au centre de ressources d’EPALE ( download the guide from the EPALE Resource Centre disponible en anglais et en allemand).
  • Tino a également présenté le VNB (Association of Education Initiatives in Lower Saxony-Association des initiatives d’éducation en Basse Saxonie) – une institution d’enseignement pour jeunes et adultes reconnue dans l’ensemble du pays, qui chapeaute un réseau de plus de 200 partenaires éducatifs. L’Association développe des projets innovateurs pour promouvoir un enseignement diversifié et inclusif à l’attention d’apprenants jeunes et adultes ainsi que des membres du personnel de l’enseignement pour adultes ou professionnel, et utilise des méthodologies modernes telles que la « Pensée disign » ou l’apprentissage collaboratif.
  • Kristyna Fantová de la République Tchèque a donné un exemple d’éducation à la citoyenneté fournie par l’organisation privée Via Foundation. Le programme de l’organisation, intitulé « la Communauté dans laquelle nous vivons » vise à créer un espace public dans lequel les citoyens sont fortement engagés. « J’estime que ce programme a un impact considérable sur les participants » nous a dit Kristyna. Apprenez-en plus sur le programme (Find more about the programme -disponible en anglais et en tchèque).
  • Le service de soutien national d’EPALE aux Pays-Bas (EPALE National Support Service in the Netherlands a partagé des informations concernant trois projets :
    • Ça commence par la langue (Het Begint met Taal) est un programme national qui prête son soutien aux initiatives locales de 160 organisations bénévoles sur plus de 250 sites dans le pays. Elles fournissent le matériel, des formations et des guides aux professeurs et aux coordinateurs bénévoles, qui soutiennent l’enseignement de la langue aux migrants. « Ça commence par la langue » pense que pour élever leurs enfants, trouver un emploi et être actifs dans leurs communautés locales, les migrants doivent être capables de parler la langue de leur nouveau pays. Apprenez en plus sur le programme « ça commence par la langue » -Learn more about the ‘It Starts with Language’ programme.
    • La plate-forme en ligne Oefenen.nl aide les gens à participer à la société. Elle aide les adultes à améliorer leurs connaissances de base : lire, écrire, compter et les compétences numériques au travers de programmes thématiques sur des sujets tels que la santé, la connaissance des mathématiques et l’argent. Ils ont fourni une liste des différentes manières dont Oefenen.nl contribue à la participation sociale des citoyens. « L’éducation professionnelle permanente comprend bien plus que le simple transfert de connaissances. Il est tout aussi important d’encourager l’engagement individuel, social et politique des apprenants ».
    • Le National Service nous a également rappelé l’importance de connaître le public visé pour attirer les participants et a introduit la méthode KLASSE!, qui a été conçue pour aider les organisations à comprendre les profils et les besoins des apprenants potentiels. Toutes les publications de Klasse! peuvent être téléchargées gratuitement( All materials of KLASSE! are available to download lien disponible en néerlandais). Pour plus d’informations veuillez contacter Marian Janssen- de Goede à  marian@zeteenpunt.nl
  • Christine Bertram du National Support Service en Allemagne a présenté le cours en ligne DorfMOOC-encourager les communautés rurales à devenir plus actives ( DorfMOOC – encouraging rural communities to become more active). L’objectif du cours est de guider les communautés rurales pour les aider à rendre leurs villes et villages plus vivables et à restaurer un sentiment de communauté. Le MOOC utilise une méthodologie d’ « observation, compréhension et action » et offre aux participants (qui vivent parfois loin les uns des autres mais dans le même village) 6 modules sur une période de six semaines, qui traitent de sujets tels que la participation, l’intégration des personnes âgées et des migrants dans la communauté, l’organisation et les médias sociaux. Il encourage les participants à jeter un regard nouveau sur leur village et à réfléchir aux moyens de solutionner des problèmes tels que le manque de lieus de rencontre dans la communauté ou de considérer ce que « bien vivre » signifie pour eux. Un bulletin de blog ( blog post about the DorfMOOC ) est disponible en allemand avec des liens au MOOC et aux organisateurs. Tino Boubaris a fait remarquer qu’il y a des activités similaires en Allemagne, appelées Dorfmoderation – facilitation du village (lien disponible en allemand).
  • Maria Flanagan partenaire communautaire principal, a présenté le Collège Communautaire Virtuel An Cosán, en Irlande, qui a pour but d’aider les apprenants au moyen d’un modèle innovant d’éducation communautaire. Le collège fournit à des gens de tous les âges des passerelles d’accès à l’enseignement, au leadership et à l’entreprise sociale. Il offre une variété de programmes courts abordables, et une gamme d’options en éducation communautaire, permanente et supérieure. Maria a fourni les détails d’un module, Citoyenneté et Action Sociale, qui explore les concepts théoriques de la démocratie, de la citoyenneté et de l’action sociale et qui est mis à la disposition des utilisateurs au moyen de leur modèle d’apprentissage en ligne mixte. Apprenez-en plus au collège. Learn more at the college.
  • Andrea Fenz , d’Autriche, a posté un commentaire sur un projet Erasmus+ KA1 d’éducation sur les musées qui jette un regard sur l’éducation à la citoyenneté pour les adultes. Elle a recommandé les ressources en ligne développées par le British Museum.( online learning resources developed by the British Museum.)
  • L’expert en éducation Lettonienne Ingrida Muraskovska  a exhorté la communauté EPALE à ne pas oublier les O.N.G. quand elle parle d’éducation à la citoyenneté. Elle a donné l’exemple du travail accompli par le Kurzeme Regional NGO Centre dont le but est de développer, faciliter et promouvoir l’éducation à la citoyenneté par divers projets et activités.  
  • Martin Dobeš du Service de Soutien National tchèque a suggéré que les bibliothèques ont un rôle important à jouer dans l’éducation à la citoyenneté, particulièrement dans le combat contre la désinformation. Il a posté un exemple de ce type de programme en Pologne rurale :

 

 

  • Erika Kiss , de Hongrie, nous a parlé du projet Erasmus+ appelé Nauru Game for Active Citizenship of Youth, (le jeu Nauru pour une citoyenneté active des jeunes) dont l’objectif est de stimuler un état d’esprit citoyen et de développer les compétences des jeunes en matière de citoyenneté par le développement d’un outil éducatif innovant appelé le Jeu Nauru ( Nauru Game - lien disponible en anglais).
  • Anita Apine , une membre d’EPALE de Lettonie a posté un message sur un cours d’éducation permanente intitulé « Une vie équilibrée : L’environnement, l’homme, la société » (Balanced Life: Environment, Man, Society - lien disponible en letton) organisé par la municipalité de Valmiera et la bibliothèque publique de Valmiera. Le but du cours était d’encourager des changements de style de vie pour introduire une routine plus équilibrée et suivre ses propres besoins ainsi que ceux de la communauté, de la nature et de l’environnement.
  • Tatiana Sokolova , de Suède, a recommandé une étude de cas d’un projet Erasmus+ intitulé Migrants et réfugiés comme rebâtisseurs + entrepreneurs transfrontaliers interculturels et sociaux (Migrants and Refugees as Re-builders Erasmus+ Cross-border Intercultural and Societal Entrepreneurs.) Elle explore ce que signifie être un enseignant pour adultes qui travaille avec des migrants et des réfugiés en Suède et présente un exemple d’aide à des apprenants adultes pour leur permettre de comprendre les objectifs du développement durable et leur mise en œuvre dans la société.
  • Annalisa Pezzini nous a parlé du projet REM –( Rights, duties, solidarity, European constitutions and Muslim immigration,-droits, devoirs, solidarité, constitutions européennes et immigration musulmane) qui promeut le dialogue interculturel, les valeurs démocratiques et les droits fondamentaux afin d’éviter la radicalisation violente (lien disponible en arabe, anglais, français, allemand, italien, roumain, espagnol ). Pour de plus amples informations ou pour faire partie du réseau, vous pouvez contacter  remproject@ceisformazione.eu ou visiter la page Facebook du projet ( visit the project’s Facebook page.)
  • L’enseignante suédoise Christina Njie a présenté le travail d’une école au sein du système municipal d’éducation pour adultes en Suède appelé LÄRVUX, qui concentre ses efforts sur l’éducation à la citoyenneté pour adultes souffrant de difficultés d’apprentissage. Vous pouvez en apprendre plus sur le système dans les commentaires (Christina’s comment)  de Christina sur EPALE.

 

Événements qui concernent l’éducation à la citoyenneté

Les participants nous ont également fourni des informations sur des événements dignes d’intérêt- qu’ils soient réels ou virtuels.

  • Karolina Jagodzinski du Service de Soutien National Allemand nous a indiqué la semaine thématique sur les élections européennes organisées par les équipes nationales d’EPALE Allemagne, EPALE Autriche et EPALE Belgique de l’est. Le but de l’événement était de promouvoir la participation aux élections et de discuter le futur de l’Europe. Sous le slogan Façonner l’Europe Ensemble! ( Shaping Europe Together! ) ils ont compilé du matériel électoral pour promouvoir la participation aux élections.
  • Zintis Buls  nous a renseigné un séminaire sur l’usage des médias tenu en Lettonie, auquel ont pris part des bibliothécaires.  « Il est très important que les bibliothécaires qui travaillent quotidiennement avec des adultes puissent les informer et les aider à améliorer ces compétences vitales à une époque où l’abondance des informations peut aisément semer la confusion dans l’esprit d’un citoyen non averti ». Le séminaire était organisé en collaboration avec la Bibliothèque nationale de Lettonie et l’Université de Lettonie. Vous pouvez en apprendre plus sur le séminaire en lisant cet article (learn more about the seminar in this article disponible en letton).
  • Andreas Koreimann du Service de Soutien National autrichien d’EPALE nous a invité à la conférence d’EPALE intitulée Education à la citoyenneté en Autriche et en Europe : objectifs, méthodes et perspectives futures ( Citizenship Education in Austria & Europe: Objectives, methods and future prospects lien disponible en anglais) du 13 juin 2019. À la conférence Les délégués allaient discuter de l’éducation à la citoyenneté, demandant comment et où elle a lieu, et quelles en sont les thèmes, les approches et les méthodes clés.
  • Melike Okkalı  du Service de Soutien National d’EPALE en Turquie nous a parlé d’un atelier régional qui s’est tenu en avril et dont le but était d’accroître la connaissance et les compétences des participants sur les concepts de la citoyenneté et de la citoyenneté numérique. Vous pouvez lire un rapport de l’atelier ici ( report of the workshop here - lien disponible en anglais).

David Mallows a 30 ans d’expérience en éducation des adultes en qualité d’enseignant, de formateur d’enseignants, de manager et de chercheur. Il était précédemment Director of Research au National Research and Development Centre pour la littératie et la numératie des adultes (NRDC) à l’ UCL Institute of Education, à Londres et représente actuellement le Réseau Européen des Compétences de base d’EPALE en tant que coordinateur thématique pour les compétences de base.

Share on Facebook Share on Twitter Epale SoundCloud Share on LinkedIn
Refresh comments Enable auto refresh

Affichage 1 - 1 sur 1
  • Portrait de Tino BOUBARIS
    ... for comprehensively summing up the online event. Indeed, there are such a lot of promising activities across Europe as regards citizenship education, with adult learning providers playing a crucial and responsible role in this.