chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up home circle comment double-caret-left double-caret-right like like2 twitter epale-arrow-up text-bubble cloud stop caret-down caret-up caret-left caret-right file-text

EPALE

Plateforme électronique pour l'éducation et la formation des adultes en Europe

 
 

Blog

Formation. Dis moi qui tu es ? Education Formelle – Non formelle - Informelle

09/06/2016
by Thierry Ardouin
Langue: FR

Cet article présente les caractéristiques et différences entre l'éducation formelle – non formelle et informelle.

Si en France et en Europe nous avons une lecture structurée de l'éducation et de la formation, le passage par d'autres frontières ou latitudes amène à complexifier notre regard et analyse. De fait à côté de l'éducation académique d'autres systèmes existent et se développent de manières plus flagrantes. On parle alors d'éducation ou de formation non formelle et informelle.

La distinction entre ces trois catégories s'effectue à partir de quatre critères majeurs:

  • l'existence d'institution nationale (système scolaire et universitaire)
  • l'existence de structures organisées (scolaires ou autres : ONG, associations, périscolaire, sanitaires, populaires, professionnelles, etc.)
  • l'identification d'un public cible particulier (classe d'âge, population spécifique)
  • l'objectif d'éducation avec une intentionnalité lisible (connaissances attendues, programme, reconnaissance des acquis).

L'éducation formelle répond aux quatre critères. Scolaire ou universitaire, elle est  donnée dans des institutions d'enseignement par des enseignants permanents dans le cadre de programmes d'études. L’éducation formelle se réfère au système éducatif hiérarchiquement structuré. Ce type d'éducation est caractérisé par l'unicité, une programmation et des structures organisées horizontales (classes d'âge homogènes, cycles standardisés) et verticales (programmation, cycles hiérarchisés). L'enseignement se veut universel avec une continuité dans l'objectif. Il est chronologiquement gradué, à temps complet et composé d’une variété de programmes et d’institutions de formation technique et professionnelle.

L'éducation non formelle répond aux trois derniers critères, c'est-à-dire que l'éducation est organisée, pour un public repéré avec des objectifs pédagogiques identifiables pour un public normalement volontaire. L’éducation non formelle peut avoir lieu aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur des établissements d'enseignement et s'adresser à des personnes de tous âges. Selon les pays, cet enseignement peut englober des programmes d’alphabétisation des adultes, d’éducation d’enfants non scolarisés, d’acquisition de compétences sociales à la vie ordinaire, d'éducation à la santé,  compétences professionnelle et de culture générale. C’est un processus organisé avec des objectifs éducatifs (on retrouve la notion d’intentionnalité). Il concerne l’apprentissage de compétences sociales ou professionnelles et la préparation à une citoyenneté active. Il est basé sur l’expérience et l’action et part des besoins des participants. L'éducation ou la formation non formelle est le plus souvent le fait d'associations, d'organisations non gouvernementales (ONG) ou de groupes confessionnels. Les programmes d'éducation non formelle ne se conforment pas nécessairement au système scolaire. Ils peuvent être de durées diverses et être ou ne pas être sanctionnés par un certificat des acquis de l'apprentissage.

L'éducation informelle ne prend en compte aucun critère directement. C'est une éducation diffuse par lequel chaque individu acquiert des attitudes, valeurs, compétences et connaissances à partir de l’expérience quotidienne et au hasard des influences et ressources éducatives de son environnement. L'éducation informelle est le fait de la famille mais elle désigne aussi l'ensemble des aspects systématiques et cumulatifs de l'apprentissage liés à l'expérience quotidienne (travail, loisirs, déplacements, médias, etc.). Cet apprentissage n’est pas assujetti à une programmation stricte et  se déroule hors institutions et structures organisées. Les publics et les savoirs ne sont pas posés a priori mais peuvent être identifiés le plus souvent a posteriori notamment par la validation des acquis.

Cette catégorisation est parfois critiquée car perçue comme trop simpliste mais elle a le mérite de poser les questions pertinentes sur la diversité des situations d'apprentissage.

L'éducation ne se résume donc pas au scolaire et le champ de la formation est de plus en plus prégnant notamment dans la formation des adultes.

Textes de références

- Gasse S. (2007). L'éducation non formelle : genèse d'une interaction entre les faits et idées dans les pratiques éducatives. In Astolfi J-P., Houssaye J.,  Les idées et les faits font-ils des histoires en éducation ? Penser l'Éducation, Hors Série, 167-174.

- Education permanente (2014), Education non formelle et apprentissages tout au long de la vie, n°199

Share on Facebook Share on Twitter Share on Google+ Share on LinkedIn
This article doesn't have any comments yet.